le clip de leur magnifique duo “Où tu ne m’attendais pas”

4 min read
Crédits photo : Bestimage / YouTube

Isabelle Adjani et Pascal Obispo. Cette association a donné naissance à l’un des meilleurs albums de 2023 : “Adjani, bande originale”, deuxième disque de l’icône du cinéma français qui paraît, symboliquement, 40 ans après sa première oeuvre musicale signée Serge Gainsbourg. « J’ai rencontré Pascal Obispo dans les années 2000, lors d’une émission télé pour le Sidaction. J’avais accepté un duo avec lui à sa demande. (…) Il m’a parlé d’une réserve de chansons en attente, a insisté pour que je vienne en studio les interpréter. J’ai objecté que je n’étais pas une chanteuse. Il a insisté, m’a convaincue. Alors je me suis rendue soir après soir dans son studio à Suresnes. Des amis à lui passaient. Il y avait quelque chose de chaleureux » se souvient pour les Inrockuptibles la star aux cinq César, qui a mis 17 ans à fignoler et finaliser cet album avec le chanteur.

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Il aimait enregistrer la nuit”

Paru le 10 novembre, “Adjani, bande originale” est un voyage onirique entre les époques, qui fait se fusionner de nombreux duos très réussis avec Gaëtan Roussel (“Les courants d’air”), Etienne Daho, Benjamin Biolay, Seal mais aussi Akhenaton, Daniel Darc ou Youssou N’Dour. « Nous nous sommes lancés dans une sorte d’expérience à l’échelle d’une vie. Créer un format continu, comme un film sonore. C’est pour ça que chaque titre est à sa place dans un ordre bien précis, suivant le schéma de la bande originale d’une vie amoureuse, avec un fil narratif logique : rencontre – amour/passion – difficultés/doutes/regrets/départs – solitude. C’est un album de famille, d’amants imaginaires ou d’amants bien réels incarnés par les interprètes masculins » décrypte l’insaisissable artiste, qui entremêle notamment sa voix délicate à celle du regretté Christophe sur le titre “Où tu ne m’attendais pas”.

« Christophe aimait travailler, enregistrer la nuit. Pour l’enregistrement de ce duo, c’est donc aussi une prise de voix nocturne, et ça se sent. On avait déjà le sentiment d’une voix “parlant depuis l’au-delà”, une voix spectrale » se souvient Isabelle Adjani, pour qui cette collaboration exceptionnelle est « particulièrement chargée émotionnellement ». Le morceau “Où tu ne m’attendais pas” s’accompagne d’un clip en noir et blanc dans lequel Isabelle Adjani est la spectatrice d’un ballet projeté sur toile, dans lequel un homme danse sur le rivage : son bien-aimé qui a quitté ce monde. Une larme coule sur sa joue à la vue de ce spectacle envoûtant… Une réalisation que l’on doit au fondateur de la marque Ami. « Si heureuse de partager la première fois brillante et sobre d’Alexandre Mattiussi, derrière la caméra pour clip sombre et chic, où malgré le deuil d’un être cher, il y a de la lumière, celle d’un écran de cinéma » indique la star dans un communiqué.

Pour Isabelle Adjani, partager des duos avec des musiciens aujourd’hui disparus a été une expérience presque mystique. « C’est l’au-delà du disque, ce n’est pas l’enfer, ce n’est pas le paradis, c’est le renversement heureux du mythe d’Orphée et d’Eurydice. Ma voix rejoint la voix de ces artistes défunts et les ramène à leur musique, à leur éternité. Je n’ai pas peur de me retourner vers ce moment heureux de communion, de partage… L’album n’est pas hanté, il est habité par des morts et des vivants qui survivront à la disparition » assure la comédienne, qui espère, avec ce single, pouvoir braquer les projecteurs sur son disque, pour le moment boudé par le public (8.500 ventes).

You May Also Like

More From Author