le leader Al-Rajhi abandonne, Peterhansel a tout perdu

7 min read

L'étape "48h chrono" du Dakar fait de gros dégâts : le leader Al-Rajhi abandonne, Peterhansel a tout perdu

Disputée sur deux jours, jeudi et vendredi, la sixième étape du Dakar 2024, sans possibilité pour les concurrents de réparer leurs machines, a déjà chamboulé les positions, avec notamment l’abandon du leader en autos Yazeed Al-Rajhi et les soucis mécaniques de Stéphane Peterhansel.

[Mis à jour le 11 janvier à 14h44] La sixième étape du Dakar 2024, appelée “48h chrono” car disputée sur deux jours (jeudi et vendredi) sans possibilité de réparation, sans assistance ni communication, promettait du spectacle et des rebondissements. A mi-parcours jeudi, bien que la plupart des favoris, autos comme motos, ont déjà avalé près des trois-quarts des 626 kilomètres de la spéciale avant de rejoindre l’un des sept bivouacs disséminés sur le parcours, force est de constater que le classement général va être bouleversé quand les concurrents reviendront à Shubaytah vendredi.

C’est particulièrement vrai chez les autos où le leader Yazeed Al-Rajhi a quitté la course seulement 51 kilomètres après le départ. La Toyota du Saoudien est partie en tonneaux et était trop endommagée pour permettre à celui qui menait la danse de la course jusque-là de reprendre la piste. Al-Rajhi n’est pas le seul à avoir perdu le Dakar lors de cette étape d’un nouveau genre. Stéphane Peterhansel, classé sixième au général ce matin et parti sur un bon rythme, a connu une panne importante qu’il expliquait au kilomètre 256 dans des propos relayés sur le site de la course. “Nous avons crevé, et le corps du crick hydraulique a lâché. Comme nous n’avons pas de crick manuel, on ne sait pas comment on va pouvoir changer la roue. Le système hydraulique étant endommagé, je n’ai plus de direction assistée et je ne sais pas comment on va s’en sortir.” Pointé à près de deux heures des meilleurs à mi-parcours, le Français a perdu ses chances de remporter un 15ème Dakar, et rien ne dit qu’il pourra repartir demain matin.

Loin de tous ces soucis, Carlos Sainz est jusque-là celui qui fait la meilleure opération sur cette étape-marathon. L’Espagnol se régale dans les dunes et se retrouve, avec plus de 20 minutes repris pour le moment à Nasser Al-Attiyah, deuxième ce matin, en position du leader provisoire. Le Suédois Mattias Ekström, sur Audi comme Sainz, est lui aussi à la fête et désormais dans la peau d’un virtuel dauphin. Enfin, Sébastien Loeb, qui avait fait le choix de perdre du temps la veille pour ne pas ouvrir la piste et suivre les traces de ses principaux concurrents, voit sa tactique payer puisque l’Alsacien est provisoirement troisième de l’étape et pourrait être l’un des grands gagnants quand il faudra faire les comptes vendredi soir.

Il y a eu moins de bouleversement du côté des motos. Un prétendant à la victoire, Pablo Quintanilla, a toutefois vu tous ses espoirs de victoire s’envoler. Vainqueur la veille, le Chilien est tombé en passe d’essence à 10 kilomètres d’un ravitaillement et a perdu plus d’une heure et demie dans l’affaire. Troisième au moment de prendre la route ce jeudi, l’Américain Ricky Brabec a roulé plein gaz toute la journée et a comblé son retard sur le leader Ross Branch et son dauphin Jose Ignacio Cornelo Florimo pour passer la nuit dans la peau du leader virtuel. Un seul motard s’est montré plus rapide que le Californien, et il s’agit du Français Adrien Van Beveren qui comptait un petit peu plus d’une minute d’avance quand a retenti le gong à 14h (heure locale), stipulant à tous les engagés sur deux roues de stopper la course et de rejoindre le bivouac le plus proche pour y passer la nuit. Elle permettra de réparer (un peu) les organismes, mais pas les machines, comme le stipule le règlement de cette étape pas comme les autres.

Autos : le classement général à l’issue de la 5ème étape 

1. (=) Al Rajhi/Gottschalk (Toyota) en 17h24’04”
2. (+1) Al Attiyah/Baumel (Prodrive Hunter) à 9’03”
3. (-1) Sainz/Cruz (Audi) à 11’31”
4. (+1) Ekström/Bergkvist (Audi) à 22’58”
5. (+2) Serradori/Minaudier (Century) à 31′
6. (+2) Peterhansel/Boulanger (Audi) à 34’12”

7. (+2) Zala/Fiuza (Mini) à 37’07”
8. (+2) De Mevius/Panseri (Toyota) à 41’51”
9. (-3) Loeb/Lurquin (Prodrive Hunter) à 43’03”
10. (-6) Moraes/Monleon (Toyota) à 54’47”

Motos : le classement général à l’issue de la 5ème étape

1. (+1) Ross Branch (BWA/Hero) en 19h05’03”
2. (-1) Jose Ignacio Cornejo Florimo (CHI/Honda) à 1’14”
3. (=) Ricky Brabec (USA/Honda) à 3’47”
4. (+1) Adrien Van Beveren (FRA/Honda) à 18’10”
5. (-1) Kévin Benavides (ARG/KTM) à 21’17”
6. (+1) Pablo Quintanilla (CHI/Honda) à 26’47”
7. (-1) Luciano Benavides (ARG/Husqvarna) à 30’36”
8. (=) Toby Price (AUS/KTM) à 31’36”
9. (+2) Daniel Sanders (AUS/GASGAS) à 37’44”
10. (=) Romain Dumontier (FRA/Husqvarna) à 38’52”

Le parcours du Dakar 2024

  • Vendredi 5 janvier-Prologue : Al-Ula – Al-Ula → 128 km dont 28km de spéciale (Vainqueurs : Ekström/Schareina)
  • Samedi 6 janvier-Étape 1 : Alula – Al Henakiyah → 541km dont 414km de spéciale (Vainqueurs : De Mevius/Branch)
  • Dimanche 7 janvier-Étape 2 : Al Henakiyah – Al Duwadimi → 655km dont 463km de spéciale (Vainqueurs : Peterhansel/Cornejo Florimo)
  • Lundi 8 janvier-Étape 3 : Al Duwadimi – Al Salamiya → 733km dont 438km de spéciale (Vainqueurs : Moraes/K. Benavides)
  • Mardi 9 janvier-Étape 4 : Al Salamiya – Al-Hofuf → 631km dont 299km de spéciale (Vainqueurs : Loeb/Cornejo Florimo)
  • Mercredi 10 janvier-Étape 5 : Al-Hofuf – Shubaytah → 645km dont 118km de spéciale (Vainqueurs : Al-Attiyah/Quintanilla)
  • Jeudi 11 et vendredi 12 janvier-Étape 6 : Shubaytah – Shubaytah → 835km dont 626km de spéciale
  • Samedi 13 janvier : Repos
  • Dimanche 14 janvier-Étape 7 : Riyadh – Al Duwadimi → 873km dont 483km de spéciale
  • Lundi 15 janvier-Étape 8 : Al Duwadimi – Hail → 678km dont 458km de spéciale
  • Mardi 16 janvier-Étape 9 : Hail – Al Ula → 639km dont 417km de spéciale
  • Mercredi 17 janvier-Étape 10 : Al Ula – Al Ula → 612km dont 371km de spéciale
  • Jeudi 18 janvier-Étape 11 : Al Ula – Yanbu → 587km dont 480km de spéciale
  • Vendredi 19 janvier-Étape 12 : Yanbu-Yanbu → 328km dont 175km de spéciale

Les principaux engagés dans la catégorie autos

– Al Attiyah/Baumel (Prodrive Hunter) – n°200
– Al-Rajhi/Gottschalk (Toyota Hilux Overdrive) – n°201
– Peterhansel/Boulanger (Audi RS Q e-tron E2) – n°202
– Loeb/Lurquin (Prodrive Hunter) – n°203
– Sainz/Cruz (Audi RS Q e-tron E2) – n°204
– Yacopini/Oliveiras (Toyota Hilux Overdrive) – n°205
– Moraes/Monleon (Toyota GR DKR Hilux) – n°206
– Ekström/Bergkvist (Audi RS Q e-tron E2) – n°207
– De Villiers/Murphy (Toyota GR DKR Hilux) – n°209
– Roma/Bravo (Ford Ranger) – n°210
– Chicherit/Winocq (Toyota Hilux Overdrive) – n°211
– Quintero/Zenz (Toyota GR DKR Hilux) – n°216
– De Mévius/Panseri (Toyota Hilux Overdrive) – n°221
– Baumgart/Cincea (Prodrive Hunter) – n°247

Les principaux engagés dans la catégorie motos

– Luciano Benavides (Husqvarna) – n°1
– Toby Price (KTM) – n°2
– Sam Sunderland (GASGAS) – n°4
– Daniel Sanders (GASGAS) – n°5
– Pablo Quintanilla (Honda) – n°7
– Ricky Brabec (Honda) – n°9
– Skyler Howes (Honda) – n°10
– Jose Ignacio Cornejo Florimo (Honda) – n°11
– Romain Dumontier (Husqvarna) – n°16
– Adrien Van Beveren (Honda) – n°42
– Ross Branch (Hero) – n°46
– Kevin Benavides (KTM) – n°47
– Tosha Schareina (Honda) – n°73
– Joan Barredo (Hero) – n°88

Sur quelle chaîne suivre le Dakar 2024 ?

Il y a du changement en 2024. Partenaire privilégié du rallye depuis le départ, France Télévisions ne sera plus le diffuseur principal de la course cette année. Seul le Journal du Dakar sera proposé chaque soir aux téléspectateurs de la chaîne du service public vers 20h50. Cette 46ème édition marque l’arrivée du Dakar sur la Chaîne L’Equipe. Diffusée en clair sur la TNT, sur le canal 21, la chaîne du grand quotidien sportif va couvrir la course en long et en large.

Le grand direct permettra de voir l’arrivée des principaux concurrents chaque jour entre 12h et 14h avec plusieurs journalistes et consultants sur place pour recueillir les premières réactions des participants. Il sera également possible de regarder le Journal du Dakar de la chaîne à partir de 18h20 tandis que le résumé de chaque étape sera diffusé à 20h. Pour ceux qui n’ont pas pu regarder, les meilleurs moments de chaque étape seront rediffusés chaque lendemain à partir de 11 heures. A noter que le groupe Eurosport, via ses chaînes 1 et 2, suivra toujours la course, avec un résumé d’une cinquantaine de minutes chaque jour à 20h, 23h30 ou le lendemain matin à 8h.

You May Also Like

More From Author