le ministre se moque de Jordan Bardella

3 min read

Crise des agriculteurs : le ministre se moque de Jordan Bardella

Le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau s’est moqué du président du RN Jordan Bardella après son passage en Gironde pour soutenir les agriculteurs.

“Je suis content qu’il découvre ce que c’est que des bottes. Mais j’aurais aimé qu’il découvre l’agriculture avant”. La déclaration est signée du ministre de l’Agriculture Marc Fesneau au sujet du président du Rassemblement national, Jordan Bardella, ce dimanche 21 janvier dans l’émission du Grand jury RTL-Le Figaro-Paris Première. La veille, la tête de liste du RN aux élections européennes est allée à la rencontre des agriculteurs à Queyrac, dans le Nord-Médoc en Gironde. Des agriculteurs dont la colère monte et qui pourrait s’accentuer dans les prochains jours.

“J’aurais aimé qu’en cinq ans il s’exprime plus sur l’agriculture”

Le ministre de l’Agriculture n’a pas été tendre avec Bardella. “J’aurais aimé qu’en cinq ans il s’exprime plus sur l’agriculture et qu’il mène des batailles” a-t-il indiqué. Lui, dit vivre “dans un village de 700 habitants. Je sais de quoi je parle sur la ruralité et sur l’agriculture”. Il poursuit : “Le Rassemblement national explique toujours qu’il vient défendre le patriotisme. Mais qui est le parti de l’étranger ? C’est le RN. Qui défend les Russes ? Qui défend la stratégie de Poutine ? Qui a été financé par Poutine ? Qui nous a dit qu’il ne fallait pas de solidarité avec l’Ukraine ? C’est eux”. 

Pour le ministre de l’Agriculture, ce sont “les amis de Monsieur Bardella, c’est-à-dire Monsieur Poutine. C’est eux qui sont responsables de l’augmentation de l’inflation, de l’énergie”, il n’est pas juste de remettre la faute sur l’Ukraine. Les marchés sont déréglés “parce que l’Ukraine ne peut plus sortir ses céréales vers les pays tiers”. a-t-il également indiqué.

La FNSEA hausse le ton, des blocages toute la semaine ?

La FNSEA promet que “dès aujourd’hui et toute la semaine et aussi longtemps que nécessaire, un certain nombre d’actions vont être menées” par l’intermédiaire de son président Arnaud Rousseau, ce lundi matin sur France Inter. Vendredi dernier, déjà, la fédération des syndicats d’exploitants agricole de Haute-Garonne réclamait le “déblocage urgent des enveloppes promises par l’État”, “la réhabilitation du taux d’exonération de la taxe de consommation sur les produits énergétiques” et de ne pas modifier les autorisations d’irrigations. Dimanche, sur les coups de 18 heures, l’autoroute A64 au sud de Toulouse était toujours coupée dans les deux sens à hauteur de Carbonne. Ce lundi, il s’agit du cinquième jour de blocage en Haute-Garonne.

You May Also Like

More From Author