le plan secret prévu par les autorités

3 min read

La mort de Charles III anticipée : le plan secret prévu par les autorités

En coulisses, tout est déjà prévu si Charles III venait à décéder, après la découverte d’une “forme de cancer” chez le monarque britannique.

Alors que la monarchie britannique vient d’apprendre la terrible nouvelle concernant l’état de santé de Charles III, le souverain de 75 ans est atteint d’une “forme de cancer” comme indiqué par le palais de Buckingham, tout serait déjà prêt en prévision de son décès. Si ses jours ne sont pas comptés et que le monarque a d’ores et déjà entamé un programme de traitements, un protocole bien précis est déjà établi, en coulisses, si le roi venait à perdre la vie. 

Couronné le 6 mai 2023 à Londres, Charles III a succédé à sa mère, Elizabeth II. Depuis l’annonce de sa maladie, sa santé est surveillée comme le lait sur le feu par les médecins et sa famille. Son emploi du temps a été aménagé, il continuera d’entreprendre des missions d’Etat, en revanche, ses fonctions publiques devraient être déléguées dans l’attente de premiers résultats de ses traitements. Si un malheur venait à arriver, tout est déjà prévu. En effet, comme l’indique Cosmopolitan, une opération bien connue outre-Manche est déjà ficelée. 

Le nom de ce protocole : “Menai Bridge”. Il s’agit du nom d’un pont au pays-de-Galles. Et en réalité, le programme des funérailles du roi Charles III a été prévu presque dès son accession au trône. Si les petites lignes de cette opération n’ont pas encore été divulguées, l’opération devrait ressembler comme deux goûtes d’eau à celle du “London Bridge”, le nom de code utilisé pour la décès d’Elizabeth II. Tout d’abord, la mort de Charles sera indiquée à la famille, puis au Premier ministre. Les pays du Commonwealth seront ensuite avertis, avant les gouvernements dont le roi est chef d’Etat. Ce n’est qu’après cette liste que les médias pourront bénéficier de l’information.

Pour respecter le protocole, une note sera épinglée sur les grilles du palais de Buckingham et les drapeaux seront en berne. Le corps du souverain reposera dans la salle du trône du palais de Buckingham à Westminster Hall dans l’attente des funérailles, avant de prendre définitivement la direction du caveau royal de La Chapelle du roi George Vl, au château de Windsor. Ses funérailles, elles, se tiendront 9 jours après le décès. Un peu plus tôt que celles d’Elizabeth II, qui ont eu lieu onze jours après sa mort. Comme cela a été le cas pour Charles, son successeur, en l’occurrence William, ne sera couronné que plusieurs mois après le décès de son père. Un discours du successeur devrait toutefois avoir lieu le jour-même du décès, jour à partir duquel il sera le nouveau roi, et non à partir du couronnement.

 

You May Also Like

More From Author