Le Rassemblement national grand gagnant de la crise des agriculteurs ?

3 min read

Le Rassemblement national grand gagnant de la crise des agriculteurs ?

Les blocages des agriculteurs s’intensifient en ce début de semaine. Ces derniers menacent de “paralyser” la France “d’ici vendredi”. Une gronde qui intervient seulement quelques mois avant les élections européennes et qui pourrait coûter cher au gouvernement en place.

Le vote des agriculteurs ouvre l’appétit des partis politiques. Alors que la colère du monde agricole ne faiblit pas, les blocages des routes se poursuivent notamment dans le sud-ouest, une manifestation a tourné au drame ce mardi 23 janvier en Ariège. Une agricultrice est décédée percutée par une voiture, tandis que son mari et sa fille ont été gravement blessés. Une enquête a été ouverte et la piste accidentelle est privilégiée. Une crise qui intervient à cinq mois des élections européennes. Cette situation pourrait bien faire du tort au gouvernement quand d’autres pourraient sortir comme les grands gagnants de ce bras de fer. 

Un conflit “bénéfique notamment au Rassemblement national”

Pour Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique et opinion Harris Interactive, cette gronde des agriculteurs “sera bénéfique notamment pour le Rassemblement national” a-t-il indiqué ce mardi au micro d’Europe 1. Il poursuit : “Les Français ont souvent l’impression que d’un point de vue alimentaire, au niveau européen, les actions sont plutôt négatives que positives. L’idée générale est que nous sommes face à des agriculteurs qui ne gagnent pas beaucoup d’argent, qui ne comptent pas leurs heures et qui ne prennent quasiment pas de vacances. Et qui ont une véritable mission de nourrir la société française” explique-t-il.

Jordan Bardella (RN) dénonce un “laxisme migratoire”

Le Rassemblement national a justement été ciblé par le Premier ministre Gabriel Attal depuis l’Assemblée nationale, ce mardi, en accusant les élus d’extrême droite de “butin[er] de colère en colère”. Dans les pas de Gabriel Attal, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a ciblé le RN qu’il accuse de “ne jamais être en retard d’une démagogie ou d’une récupération”.

La réponse du président du RN et tête de liste du parti aux prochaines élections européennes ne s’est pas faite attendre. “Les passagers de la voiture qui a percuté et tué une agricultrice sont des étrangers sous OQTF. Non seulement les agriculteurs subissent les difficultés et le mépris du gouvernement, mais ils subissent aussi son laxisme migratoire. Le gouvernement doit rendre des comptes” lance Jordan Bardella sur X (ex-Twitter).

Le dernier sondage Ifop pour Le Nouvel Economiste place la liste du RN conduite par Jordan Bardella en tête avec 31 % d’intentions de vote aux prochaines élections européennes. La liste de la majorité présidentielle conduite par Olivier Véran est elle créditée de 19 % des intentions de vote, elle arrive en deuxième position. Réponse le 9 juin 2024 pour connaître le résultat final.

You May Also Like

More From Author