le réalisateur de Vermines en dit plus sur son film pour la saga d’horreur culte

4 min read

Evil Dead Rise a été une belle surprise en 2023, mais Sébastien Vaniček, le réalisateur de Vermines, voit plus grand et veut laisser sa trace dans la saga culte.

La trilogie Evil Dead de Sam Raimi a été une révolution dans la mécanique du gore grâce à ses effets pratiques virtuoses et sa mise en scène jubilatoire. Cette marque incontournable a amené à une certaine surenchère par le remake Evil Dead de Fede Alvarez en 2013 et  par Evil Dead Rise de Lee Cronin de 2023. Maintenant, c’est au tour du jeune réalisateur français Sébastien Vaniček d’aller s’emparer du mythe.

Depuis sa sortie le 27 décembre 2023, son film d’horreur Vermines est un succès en France, en plus d’être un cauchemar arachnophobe qui sait exploiter la jonction entre effets mécaniques et numériques. Par ailleurs, son premier film a fait du bruit aux États-Unis lors de sa première au Fantastic Fest 2023. Et ça a dû plaire à la famille Evil Dead qui, de la banlieue de Detroit à Hollywood, a eu la même trajectoire folle que le Français. Alors qu’il se retrouvera bientôt au côté de Sam Raimi, de Bruce Campbell ou encore de Robert Tapert, Sébastien Vaniček reste modeste… mais ambitieux.

 

 

Le evil dead FRENCHIE ?

Passer d’un film de genre français à 4 millions d’euros au nouveau volet d’une saga culte du cinéma d’horreur a de quoi donner le vertige, mais Sébastien Vaniček reste lucide. Dans un entretien avec Première, le jeune cinéaste est revenu sur cette évolution soudaine et les coulisses d’une offre qu’on ne peut pas refuser :

“Après des rendez-vous avec les studios américains, j’ai vite vu que j’allais être contraint. […] J’ai eu un entretien avec Ghost House Pictures [la société de Sam Raimi], durant lequel j’ai senti un vrai intérêt pour ma façon de travailler. […] Et quand ils m’ont proposé de réfléchir à un film Evil Dead, j’ai posé mes exigences : tourner avec mes techniciens, faire la post-production en France, écrire le scénario… Ça tombait bien, c’était leur idée que ce soit un film 100 % original, dont j’aurais la maîtrise totale. Sam Raimi est un producteur très protecteur de la vision des gens avec qui il travaille. […]

 

Ash vs Evil Dead saison 3 : Photo Episode 1Quand tu bosses pour Sam Raimi

 

Quand ils ont fait officiellement la proposition, je me suis débrouillé pour avoir des garanties. […] Pour l’instant – et j’espère que cela ne changera pas –, le personnage principal parle en anglais, mais est Français, et se retrouve entouré de personnages américains. Mais je veux absolument garder mon ADN français. Toutes proportions gardées et en toute humilité, j’ai envie de faire un move à la James Cameron sur Aliens. C’est-à-dire qu’on sache que ce Evil Dead est le mien, qu’il porte ma signature. […] Je ne veux pas me perdre dans une franchise et juste faire un Evil Dead de plus.”

Nous voilà rassurés, car l’identité de Vermines tient clairement à son côté débrouillard, qui ne peut exister qu’au travers d’une équipe solide et soudée. De plus, Sébastien Vaniček aura un guide de taille : le réalisateur français Alexandre Aja (derrière le remake génial de La Colline a des yeux en 2006), auprès de qui il a pris conseil pour éviter de perdre son identité dans l’aventure. Pour l’instant, aucune date de sortie n’a encore été annoncée pour ce nouvel Evil Dead.

You May Also Like

More From Author