le traitement de l’acteur arrêté par ses enfants “au risque de précipiter son décès” ?

3 min read

Affaire Delon : le traitement de l'acteur arrêté par ses enfants "au risque de précipiter son décès" ?

C’est en tout cas ce que laisse entendre ce vendredi dans les colonnes du Parisien l’avocat d’Hiromi Rollin, ex-dame de compagnie d’Alain Delon, qui dénonce aujourd’hui des faits de tentative d’homicide volontaire sur ce dernier.

L’affaire Delon n’en finit plus de faire couler de l’encre. Après avoir fait front commun l’été dernier pour mettre dehors Hiromi Rollin, qu’ils considèrent comme la dame de compagnie de leur père alors qu’elle assure, elle, avoir été sa compagne pendant trente-cinq ans, les enfants d’Alain Delon se déchirent. En cause ? La santé de leur père et plus exactement la poursuite ou l’arrêt de son traitement médical. À coup de plainte, d’interviews-fleuve dans les médias ou de dénonciations sur les réseaux sociaux, les deux fils, Anthony et Alain-Fabien Delon, s’opposent à leur sœur Anouchka Delon. Dernièrement, des SMS échangés entre eux, remontant à l’été dernier, ont été dévoilés. Le cœur du sujet : l’arrêt ou non du traitement pris par le monstre sacré du cinéma aujourd’hui âgé de 88 ans. 

Vendredi soir, dans les colonnes du Parisien, Me Yassine Bouzrou, avocat d’Hiromi Rollin, a annoncé avoir été mandaté par sa cliente “pour déposer une dénonciation auprès du procureur de la République pour des faits de tentative d’homicide volontaire sur la personne d’Alain Delon”. Une action justifiée selon lui par la dégradation brutale de l’état de santé de l’acteur qui a suivi, toujours d’après lui, l’expulsion d’Hiromi Rollin de Douchy par les enfants Delon.

Une “stratégie machiavélique”

Pour Me Yassine Bouzrou, les SMS divulgués sont la preuve d’une “stratégie machiavélique” mise en place par Anthony, Anouchka et Alain-Fabien Delon “afin d’arrêter un traitement au risque de précipiter son décès”. “Les SMS permettent de penser que le plan des enfants aurait été d’éloigner Hiromi Rollin d’Alain Delon afin de stopper le suivi médical”, juge l’avocat. Et d’ajouter : “Les enfants ne pouvaient ignorer que cette décision pourrait conduire au décès de leur père et au partage de l’héritage.” 

Des propos à prendre toutefois avec un certain recule. Me Yassine Bouzrou étant avant tout l’avocat d’Hiromi Rollin. Dans les SMS, dont RTL se fait notamment l’écho, certains pourraient avant tout voir un débat sur la fin de vie d’un proche qui pourrait avoir lieu dans plus d’une famille. Alors qu’Anthony Delon fait part de ses craintes d'”un acharnement thérapeutique inutile”, Anouchka Delon se dit prête à arrêter les traitements, “mais avec l’avis des médecins, pas juste [leurs] projections”. Depuis, Anthony Delon affirme que la fratrie et le père se sont mis d’accord sur un arrêt du traitement, ce qu’Anouchka Delon dément par le biais de son entourage, assurant ne jamais rien avoir signé de tel.

You May Also Like

More From Author