L’érosion d’une digue du barrage Kiamika force l’évacuation résidents de Chute-Saint-Philippe et Lac-des-Écorces

Une érosion à l’intérieur de la digue Morier du réservoir Kiamika, dans les Hautes-Laurentides, serait à l’origine de l’alerte qui a forcé l’évacuation de centaines de résidents des municipalités de Chute-Saint-Philippe et de Lac-des-Écorces.

Selon la Sécurité publique, 563 personnes qui vivent en bordure des rivières Kiamika et du Lièvre ont été évacuées en raison du risque de rupture de la digue. Un porte-parole a expliqué que des inspecteurs du ministère de l’Environnement avaient découvert « des faiblesses au niveau de la stabilité » de la digue Morier. « Ils soupçonnent une érosion interne, et c’est probablement ça », a précisé Joshua Ménard-Suarez à La Presse canadienne.

Dimanche soir, le ministère de la Sécurité publique a publié une alerte demandant aux résidents de Chute-Saint-Philippe et de Lac-des-Écorces d’évacuer vers le centre sportif Jacques-Lesage, dans la ville voisine de Mont-Laurier, et de suivre les directives des autorités locales.



 

« Toutes les personnes ont fini par se rendre chez des amis, des proches ou à l’hôtel. Donc, il n’y a pas de centre d’hébergement d’ouvert, mais plutôt un centre de service », a indiqué le porte-parole de la sécurité civile.

Les résidents doivent prévoir qu’ils n’auront pas accès à leur résidence pour les cinq prochains jours. Des inspecteurs du ministère de l’Environnement « sont sur place pour commencer à faire des travaux temporaires », et ceux-ci ont évalué que « cinq jours minimum sont nécessaires », a précisé M. Ménard-Suarez.

En entrevue sur les ondes de RDI, le maire de Chute-Saint-Philippe, Normand St-Amour, a expliqué qu’il restait « quelques résidences » à évacuer lundi matin. Le maire a indiqué que « si la digue cédait », il pourrait y avoir « des pertes de maisons et de bâtiments », mais « avec l’évacuation préventive, au moins, personne ne serait en danger ».

Sur X (anciennement Twitter), le ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel, a écrit dimanche soir avoir été informé d’une « évacuation préventive à Chute-Saint-Philippe et Lac-des-Écorces en lien avec l’instabilité de la digue Morier ». « Je suis la situation de près avec les équipes de la Sécurité civile », a-t-il écrit. Il a fait savoir que la Sûreté du Québec était aussi présente sur le terrain.

Selon le site web du ministère de l’Environnement du Québec, la digue Morier a été construite en 1954. Elle a une superficie de 4248 hectares et a une capacité de retenue de 382 000 000 , soit l’équivalent de plus de 100 000 piscines olympiques.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author