Les 9 meilleurs jeux en monde ouvert sortis en 2023

8 min read

Appréciés par les uns mais pouvant aussi générer un sentiment de lassitude chez les autres pour diverses raisons, les open-world sont légion depuis déjà un moment sur le marché du jeu vidéo. 2023 ne faisant pas exception à la règle, voici pour vous une sélection des meilleurs titres en monde ouvert commercialisés cette année. Comme toujours, la liste ci-dessous est non exhaustive et entièrement subjective.

Hogwarts Legacy: L’Héritage de Poudlard

  • Développeur/éditeur : Avalanche Software/Warner Bros. Games
  • Plateformes : PC – PlayStation 4 – PlayStation 5 – Xbox One – Xbox Series X|S – Nintendo Switch

Il était très attendu. Il s’est très bien vendu. Et, même si la concurrence lui a fait de l’ombre assez rapidement, il n’en demeure pas moins un bon RPG/action-aventure dans l’univers de la licence Harry Potter. Adaptant et traitant avec énormément de fidélité et de respect le lore de Wizarding World, la principale qualité de Hogwarts Legacy: L’Héritage de Poudlard réside clairement dans son monde ouvert magique et immersif nous poussant naturellement et constamment à l’exploration, un peu comme dans The Witcher 3: Wild Hunt et The Legend of Zelda: Breath of the Wild finalement. Pour rappel, la création d’Avalanche Software nous invite à suivre le périple de notre propre sorcier ou sorcière entrant directement en cinquième année à l’école de sorcellerie Poudlard, à la fin des années 1800.

Tchia

  • Développeur/éditeur : Awaceb/Kepler Interactive
  • Plateformes : PC – PlayStation 4 – PlayStation 5

Lui non plus n’est pas parfait, et pourtant, Tchia mérite amplement sa place dans cette sélection grâce à son open-world de type bac à sable coloré et rafraichissant inspiré de l’île de la Nouvelle-Calédonie. Faisant également partie des meilleures productions indépendantes de l’année, ce jeu d’aventure raconte l’histoire d’une jeune fille s’appelant justement Tchia. Ayant le don de contrôler les animaux et objets autour d’elle, celle-ci s’est donnée pour mission de sauver son père de Meavora, l’antagoniste tyrannisant les habitants et habitantes de l’archipel sur lequel elle vit.

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom

  • Développeur/éditeur : Nintendo
  • Plateforme : Nintendo Switch

Lui aussi était attendu au tournant et n’a pas déçu au lancement. Suite du chef-d’œuvre qu’est Breath of the Wild, The Legend of Zelda: Tears of Kingdom réutilise avec brio le monde ouvert de son prédécesseur tout en améliorant et renouvelant quasi-totalement sa conception. L’arrivée des îles célestes permet au royaume d’Hyrule de gagner en verticalité et un gros travail de refonte a été nécessaire pour donner la possibilité aux développeurs d’intégrer parfaitement les nouveaux pouvoirs et mécaniques de gameplay de Link à l’environnement. Ajoutez à cela des donjons mieux élaborés, un système de construction bien huilé ainsi qu’une gestion de la physique impressionnante et vous avez presque tous les éléments faisant de cet épisode bien plus qu’un simple gros DLC ou une version 1.5 du titre commercialisé en 2017.

Cassette Beasts

Cassette beasts

  • Développeur/éditeur : Bytten Studio/Raw Fury
  • Plateformes : PC – Xbox One – Xbox Series X|S – Nintendo Switch

Autre projet indépendant de cette liste, Cassette Beasts est un Pokémon-like doté d’un open-world en pixel art bien construit et agréable à l’œil. Embarquant un gameplay riche, un contenu solide et des combats stratégiques, il nous demande de survivre sur la dangereuse île de la Nouvelle-Wirral tout en cherchant un moyen de nous en échapper. Pour cela, il faut apprendre à utiliser intelligemment des cassettes analogiques capables d’enregistrer et surtout de nous transformer en une des 120 créatures peuplant la région, chacune d’elle possédant des compétences et caractéristiques uniques. Honnêtement, il s’agit d’un sérieux concurrent à la franchise de Game Freak.

Diablo IV

  • Développeur/éditeur : Blizzard Entertainment
  • Plateformes : PC – PlayStation 4 – PlayStation 5 – Xbox One – Xbox Series X|S

Bien qu’il soit sujet à davantage de critiques que d’éloges ces derniers mois, Diablo IV reste une valeur sûre en matière d’expérience en monde ouvert en 2023. Renouant avec les origines dark fantasy de la saga tout en essayant de combler les lacunes du troisième opus sorti il y a plus de dix ans maintenant, le RPG en vue isométrique peut compter sur ses vastes régions aux paysages variés et villes vivantes, incitant à l’exploration et regorgeant de mystères à percer, pour nous séduire (mention spéciale aux immenses dunes de sable du Kehjistan !). Incluant un scénario centré sur le combat contre Lilith, fille de la Haine revenue pour propager le chaos sur Sanctuaire, il comprend cinq classes jouables disposant de leurs propres forces et faiblesses : Barbare, Sorcier, Druide, Voleur et Nécromancien.

The Crew Motorfest

  • Développeur/éditeur : Ubisoft Ivory Tower/Ubisoft
  • Plateformes : PC – PlayStation 4 – PlayStation 5 – Xbox One – Xbox Series X|S

Considéré par beaucoup comme un des jeux de course les plus réussis de l’année, The Crew Motorfest peut également se targuer d’avoir un des meilleurs open-world de ces 12 derniers mois. Il faut dire qu’en s’inspirant de la série Forza Horizon, la production d’Ivory Tower prenait assez difficilement le risque de se planter dans ce domaine. Cependant, si, sur le fond, Hawaï dégage effectivement des vibes exotiques et dépaysantes similaires à celles des terres australiennes et mexicaines parcourues dans Forza Horizon 3 et 5, sur la forme, c’est bel et bien l’ADN The Crew qui ressort à travers, par exemple, un gameplay davantage orienté arcade et des activités PvE et PvP très Ubisoft dans l’esprit, à l’image de la Grand Race qui est directement tirée de la Mass Race de Riders Republic.

Assassin’s Creed Mirage

  • Développeur/éditeur : Ubisoft Bordeaux/Ubisoft
  • Plateformes : PC – PlayStation 4 – PlayStation 5 – Xbox One – Xbox Series X|S

Censé n’être qu’un banal DLC de Valhalla à la base, Assassin’s Creed Mirage signe le retour aux sources salutaire de la licence avec une association infiltration/assassinats de cibles qui se savoure toujours aussi bien malgré le poids des années. En conséquence, il n’échappe pas au fait qu’il dégage une réelle impression de faire du neuf avec du vieux. Toutefois, cela nous permet de profiter d’un monde ouvert centrée sur la ville de Bagdad bien plus digeste à explorer et à découvrir que ceux des précédents jeux AC, le tout sans jamais sacrifier ce sentiment d’immersion historique propre à la franchise. Au cas où vous ne seriez pas au courant, cet épisode suit les aventures et surtout l’ascension au rang de Maître Assassin d’un Basim plus jeune d’environ 20 ans par rapport à celui qu’Eivor rencontre lors de sa conquête de l’Angleterre.

Marvel’s Spider-Man 2

  • Développeur/éditeur : Insomniac Games/Sony Interactive Entertainment
  • Plateforme : PlayStation 5

Suite extrêmement attendue du premier volet commercialisé en 2018 et du spin-off de 2020 consacré au personnage de Miles Morales, Marvel’s Spider-Man 2 ne bouleverse pas la formule adoptée par Insomniac Games en matière d’open-world, ce qui ne l’empêche pas de rester une référence sur ce point. Outre sa taille qui a pratiquement doublée, New York offre un terrain de jeu fun à arpenter et dissimule une flopée d’activités annexes inédites à réaliser. La ville s’adapte aussi à sa manière aux menaces représentées par Venom et Kraven le chasseur tout en évoluant au rythme du récit. Que demander de plus ?

Avatar: Frontiers of Pandora

  • Développeur/éditeur : Ubisoft Massive (ou Massive Entertainment)/Ubisoft
  • Plateformes : PC – PlayStation 5 – Xbox Series X|S

Repoussé à plusieurs reprises au point de rater le train de la hype généré par la sortie d’Avatar 2: La Voie de l’eau au cinéma, Avatar: Frontiers of Pandora s’appuie sur son monde ouvert à la fois riche, vivant et immersif pour essayer de compenser l’aspect répétitif et générique de son expérience de jeu. A travers la grande variété de la faune et de la flore si distinctive de Pandora, le titre nous invite à incarner un Na’vi libéré du joug de la corporation militaire connue sous le nom de RDA. Son objectif : retisser les liens perdus avec son peuple et ses origines ainsi que s’allier à d’autres clans afin de protéger la planète des êtres humains.

Rappelons encore une fois que cette sélection ne constitue en aucun cas un avis universel. Son unique objectif est de vous faire découvrir des jeux qui auraient potentiellement échappé à votre vigilance parmi la pléthore de sorties proposées par les éditeurs et studios de développement en 2023. D’ailleurs, sachez que d’autres productions auraient très bien pu apparaitre dans cet article comme le jeu de rôle tactique Wartales de Shiro Games, Cyberpunk 2077: Phantom Liberty, ou encore le RPG spatial Starfield. (quoi ? C’est de la triche de citer un DLC et un titre qui, techniquement, n’est pas vraiment un monde ouvert ? Comment ça ?)

You May Also Like

More From Author