Les autorités américaines veulent l’extradition d’un présumé passeur vivant au Québec

Les autorités de l’État de New York demandent l’extradition d’un Colombien vivant au Québec, qui a été accusé de trafic illicite en lien avec le décès d’une migrante qui tentait de passer illégalement du Canada aux États-Unis en décembre dernier.

Le bureau du procureur du district nord de l’État de New York a accusé Jhader Aguusto Uribe-Tobar, 35 ans, de trois chefs d’accusation liés au trafic humain en relation avec la mort d’Ana Karen Vasquez-Flores.

Mme Vasquez-Flores, âgée de 33 ans, qui était enceinte, a été retrouvée dans la rivière Great Chazy près de Champlain, le 14 décembre. Deux jours plus tôt, son mari avait alerté un agent de la patrouille frontalière américaine qu’elle n’était pas sortie des bois comme prévu.

Les autorités américaines affirment que Jhader Aguusto Uribe-Tobar avait annoncé ses services sur TikTok, sous pseudonyme, et qu’il avait facturé 2500 $ à la femme et à son mari pour la guider par textos alors qu’elle traversait seule la frontière.

Des documents judiciaires déposés par les autorités de New York auprès de la Cour supérieure du Québec allèguent que son mari, Miguel Mojarro-Magna, avait contacté le compte TikTok et s’était fait dire que le voyage vers les États-Unis, qui comprenait la traversée de la voie navigable, pourrait prendre jusqu’à trois heures.

Lors de l’échange de message sur le réseau social, on aurait dit à M. Mojarro-Magna que Mme Vasquez-Flores serait dirigée vers la frontière avec son téléphone portable, et également qu’il n’utilisait pas de guide, qu’il travaillait d’une autre manière.

En réponse à la demande d’extradition, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a arrêté M. Uribe-Tobar à son domicile de Saint-Hyacinthe, en Montérégie, à la fin de décembre. Il a comparu au palais de justice de Montréal le 28 décembre et devrait revenir devant le tribunal le 12 janvier.

La GRC a renvoyé toutes les questions sur l’affaire aux autorités américaines.

Le dossier judiciaire indique que M. Uribe-Tobar avait été arrêté par la GRC en septembre près de la frontière américaine avec quatre ressortissants mexicains, mais qu’il a été libéré. Les quatre Mexicains ont été arrêtés après avoir franchi la frontière le lendemain.

Les autorités américaines ont noté une augmentation du nombre de personnes traversant illégalement le Canada, en particulier les ressortissants mexicains qui estiment qu’il s’agit d’un moyen plus facile d’entrer dans le pays que de passer par la frontière entre le Mexique et les États-Unis.

À la mi-décembre, la semaine au cours de laquelle les agents de la patrouille frontalière américaine ont trouvé le corps de Mme Vasquez-Flores, ils ont également secouru deux autres personnes dans les bois qui étaient entrées dans le pays en provenance du Canada.

La plupart des migrants qui tentent de faire le voyage à pied ne sont pas préparés au froid, selon la police. L’année dernière, plusieurs migrants sont morts en tentant de rejoindre les États-Unis.

« Vous ne pouvez pas traverser les bois du nord avec des chaussures de tennis et espérer que tout ira bien », a déclaré vendredi le major Nicholas Leon du bureau du shérif du comté de Clinton, dans l’État de New York.

En janvier 2023, Fritznel Richard, 44 ans, un Haïtien, a été retrouvé mort de froid dans une zone boisée près de Saint-Bernard-de-Lacolle, au Québec. La police a indiqué qu’il tentait de passer la frontière vers les États-Unis. Il est probablement mort d’hypothermie et ses amis ont déclaré qu’il n’avait pas pu obtenir de permis de travail au Canada et qu’il souhaitait retrouver sa femme aux États-Unis.

Fin février, José Leos Cervantes, 45 ans, originaire d’Aguascalientes, au Mexique, s’est effondré et est décédé peu après avoir traversé à pied la frontière américaine en provenance du Québec.

D’autre part, la police mohawk d’Akwesasne enquête toujours sur la noyade de huit personnes, dont deux enfants de moins de trois ans, dont les corps ont été retirés du fleuve Saint-Laurent en mars. Les migrants – une famille indienne de quatre personnes et une famille roumaine de quatre personnes – tentaient d’entrer illégalement aux États-Unis depuis le Canada.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author