Les banques alimentaires ont été fortement sollicitées en décembre

Les banques alimentaires de partout au pays ont été mises sous pression durant les dernières semaines. Si leur achalandage est toujours plus élevé pendant les Fêtes, cette période charnière est survenue au terme d’une année 2023 où la demande a été plus élevée dans son ensemble.

Selon le directeur général des Banques alimentaires du Québec, Martin Munger, plus de deux fois plus de paniers d’aide ont été distribués cette année qu’en 2019.

Les différentes banques alimentaires de la province ont remis des dizaines de milliers de paniers de nourriture à l’approche de Noël, ce qui fait en sorte que les réserves sont faibles actuellement.

« [La demande] a été élevée tout au long de l’année, et ça a été plus élevé dans le temps des Fêtes aussi », a-t-il confirmé en entrevue avec La Presse canadienne.

Devant cette situation, M. Munger espère que le gouvernement provincial va mettre en place des solutions durables pour aider les gens à se nourrir, plutôt que de recourir aux banques alimentaires, une ressource d’urgence qui dessert désormais un Québécois sur dix, a-t-il rappelé.

« Il faut effectivement que ça cesse d’augmenter, ce n’est pas tenable, a-t-il soutenu. Les banques alimentaires n’ont pas été développées pour répondre à une demande de cette ampleur-là sur une base continue. »

Le constat que fait M. Munger trouve aussi écho ailleurs au pays, notamment en Alberta.

« Noël est toujours une période chargée pour nos banques alimentaires, mais c’est encore plus vrai quand on prend en compte la demande qui a été élevée tout au long du mois de décembre. Cela met encore plus de pression sur les banques alimentaires », a expliqué la directrice générale de Food Banks Alberta, Shawna Bissell.

Les organismes de partout au pays ont d’ailleurs signalé une augmentation de leur fréquentation cette année.

Le réseau national Banques alimentaires Canada a dénombré 1 935 911 visites dans les banques alimentaires en mars — les dernières données disponibles — une augmentation de 32,1 % par rapport à mars 2022.

Il s’agissait également d’un bond de 78,5 % par rapport à mars 2019.

En Ontario, les visites ont bondi de 36 % — pour atteindre 5 888 685 — entre avril 2022 et mars 2023, selon un communiqué publié en novembre par Feed Ontario.

Mme Bissell a ajouté que la demande est si élevée dans son réseau qu’il est impossible de préparer des réserves.

« Dès que la nourriture arrive, elle est distribuée aux personnes dans le besoin », a-t-elle mentionné.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author