Les conditions réunies pour une tempête de neige la semaine prochaine

Une tempête hivernale devrait s’abattre sur l’ensemble du Québec la semaine prochaine, selon Environnement Canada, au grand bonheur des amateurs de sports pratiqués durant la saison froide.

Le meilleur de l’hiver est devant nous, indique Jean-Philippe Begin, météorologue à cette agence fédérale. En milieu de semaine prochaine, « les conditions vont être en place pour avoir une tempête hivernale », affirme-t-il. Il est cependant trop tôt pour déterminer la quantité de neige qui devrait tomber dans les différentes régions québécoises.

Le sud du Québec pourrait également recevoir « un peu de pluie » à cette occasion, ajoute Gregory Yang, météorologue chez Environnement Canada. Cela reste toutefois à préciser plus tard en semaine, dit-il. 

Pour ce qui est de cette semaine, deux à cinq centimètres de neige sont attendus dans le sud et le centre du Québec dans la nuit de mercredi à jeudi. Du côté du Bas-Saint-Laurent, les précipitations tomberont surtout durant la journée de jeudi, selon M. Begin. « Ça va blanchir déjà un peu les surfaces. »

Une tempête espérée par plusieurs

 

L’annonce d’une possible tempête hivernale la semaine prochaine en réjouit plusieurs, comme le propriétaire du Centre Kanatha-Aki, Stéphane Denis. Ce dernier offre entre autres des balades en traîneaux à chiens et de la pêche sur glace à Val-des-Lacs, dans les Laurentides. « En ce moment, le fait de ne pas avoir notre matière première qui est la neige nous freine. Nos activités sont touchées à 80 % », explique-t-il au Devoir. 

D’autant que les Fêtes sont une occasion propice à la visite de touristes internationaux. « Ces gens-là vont repartir avec la déception de ne pas avoir vécu les activités [hivernales] du Canada. Souvent, ce sont des rêves pour eux : les gens se paient un voyage une fois par an et puis c’est ça », soulève M. Denis. 

Ce dernier ajoute que les chiens de traîneau qui ont été entraînés tout l’automne voient le fait de ne pas s’en aller en excursion « comme une punition ». « Mais la saison n’est pas finie. Donc on a encore, on espère, deux ou trois mois qui vont être là. »

En attendant la neige

 

Si plusieurs trépignent d’impatience en attendant les premiers flocons, d’autres profitent des conditions météorologiques moroses pour brasser de bonnes affaires. 

« Oui, c’est plus achalandé étant donné la température », affirme Sophie Bernier, de la salle de quilles Quillorama Frontenac, à Québec. « On doit refuser au moins une quarantaine d’allées par jour au minimum. On est plein, mais [à cause de la météo], on est encore plus plein ! » 

« On a eu plus de monde que l’année dernière », estime également Joffrey Mifsud, du centre Laser Game Évolution, à Montréal. « Il n’a pas fait beau, mais il n’y a pas eu de tempête de neige, ce qui nous aurait bloqués. Cette année, on a atteint un sweet spot assez intéressant avec une température médiocre, mais les gens pouvaient encore se déplacer ! » 

Du côté du salon de billard La bande au coin, à Saint-Lambert, le temps des Fêtes a été très occupé, comme c’est toujours le cas à pareille date. 

Plusieurs entreprises offrant des activités intérieures contactées par Le Devoir ont rapporté avoir eu une période des Fêtes très occupée. La plupart n’étaient toutefois pas en mesure d’isoler l’achalandage dû au mauvais temps de celui dû aux congés de fin d’année. 

Même constat pour les cinémas Beaubien, du Parc et du Musée. « D’après le directeur de programmation, il n’y a pas eu d’achalandage significatif dans nos cinémas, bien que ce fut des journées bien occupées, surtout au Beaubien. Par contre nous ne pouvons pas dire que c’est beaucoup plus occupé que d’habitude », a indiqué par courriel la conseillère aux communications, Èva Morin.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author