les élèves de la “Star Academy” recadrés

3 min read
Crédits photo : Capture d’écran TF1

C’est l’une des grosses critiques qui a été faite lors des premiers primes de la saison 11 de “Star Academy”. Les candidats, pour la plupart nés après 2000, ont été confrontés à des chansons sorties avant leur naissance, de “Je te promets” au “Monde est Stone” en passant par “Si je m’en sors” ou “Partir un jour”. Des choix qui ont poussé certains à parler d’une édition « ringarde », ce que la production assume totalement. « On recherche des chanteurs populaires qui pourraient toucher ma maman qui a 72 ans » expliquait au Parisien la productrice artistique Marie Clerc. Tout comme son panel d’invités élcectiques allant de Didier Barbelivien à Bonnie Tyler, en passant par Marc Lavoine, Vitaa, Calogero, Juliette Armanet, Chimène Badi, mais aussi les révélations Zaho de Sagazan, Pierre de Maere et Charlotte Cardin. Ce qui amène à des situations cocasses où, parfois, les élèves de la promotion ne connaissent pas certains artistes invités, comme l’assure Mathieu Vergne : « Quand on a annoncé [Richard Cocciante] au château, les élèves, poliment, ont eu une bonne réaction mais au moins 80% ne le connaissaient pas. Mais le titre “Le Coup de soleil”, tout le monde adore car Angèle l’a reprise ».

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“On est en train de perdre une partie du patrimoine”

Sur France Bleu, le producteur de la “Star Academy” tient le même discours, assumant à nouveau sa programmation musicale variée, même si elle ne plait pas à tout le monde. « Parfois on nous dit “vous êtes un peu ringard en faisant un peu des vieilles chansons”. Mais en fait, c’est ce que j’aime » affirme-t-il. Mathieu Vergne assure d’ailleurs que Julien, Pierre, Héléna, Axel ou Candice ont eu « beaucoup plus de travail qu’il y a 20 ans » : « C’est très bizarre car cette génération ne connaît pas tout… (…) Il y a 20 ans, on leur disait tu vas chanter Johnny Hallyday “Que je t’aime”, ils connaissaient déjà. Là, ils connaissent pas Johnny, des Cabrel… Ils ne connaissent pas plein de trucs ! C’est pour ça que je trouve qu’il y a une utilité à l’émission ».

A LIRE – “Pas invitée à la “Star Academy”, une chanteuse pousse un coup de gueule

Pour lui, cela est lié à un problème d’époque et aux changements des modes d’écoute de la musique : « On est en train de perdre une partie du patrimoine musical parce que ça ne se transmet plus de génération en génération, chacun écoute de la musique dans son coin. Moi dans ma génération, nos parents nous imposaient la musique dans la voiture, la maison. On écoutait tous la même chose : Sardou, Aznavour, Brel, Piaf… ». Ainsi, avec les primes de la “Star Academy”, le but est d’unir toutes les générations autour de quelques dizaines de chansons, entre nouveautés et classiques de la chanson française. « Plus personne écoute la même chose, ce qui est dur pour nous qui faisons une émission de variété car il faut arriver à aller dans tous les genres. Mais je trouve ça hyper intéressant d’avoir ces standards : pour les plus âgés, ça rappelle des souvenirs, pour les plus jeunes ils écoutent et ils aiment aussi » conclut-il.

You May Also Like

More From Author