les ministres d’Attal officiellement nommés

10 min read

Le gouvernement de Gabriel Attal, composé d’une quinzaine de ministre, est officiellement nommé. Plusieurs ministres sont maintenus en poste, d’autres obtiennent des portefeuilles élargis et la nomination de Rachida Dati à la Culture crée la surprise.

L’essentiel

  • Le remaniement est officiel. Gabriel Attal, nommé Premier ministre, a formé un gouvernement resserré qui doit être en partie dévoilé ce jeudi 11 janvier.
  • Une quinzaine de ministre a été nommée, tandis que les secrétaires d’État le seront plus tard, surement la semaine prochaine.
  • Tous les postes régaliens reviennent à des hommes, issus de la droite pour la plupart : Eric Dupond-Moretti (Justice), Gérald Darmanin (Intérieur), Bruno Le Maire (Economie) et Sébastien Lecornu (Armées), Stéphane Séjournée (Affaires étrangères). La composition du nouveau gouvernement en détails.
  • Rachida Dati a été nommée ministre de la Culture, c’est la grande surprise du remaniement. La maire du 7ème arrondissement de Paris a été exclue du parti Républicain après l’officialisation de son entrée au gouvernement.
  • Amélie Oudéa-Castera reste ministre des Sports et récupère également le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse. Sur le domaine de l’éducation, la ministre pourrait avoir peu de marge de manoeuvre sous la houlette directe d’Emmanuel Macron et de Gabriel Attal.

En direct

21:02 – Comment Gabriel Attal compte-t-il gouverner ?

Sur le plateau du 20 Heures de TF1, le nouveau Premier ministre a confié que “[s]a méthode, c’est d’être lucide et de dire la vérité”. Et Gabriel Attal, qui se dit à la tête d’un gouvernement de “sobriété”, d'”efficacité” et d'”énergie”, de détailler : “Ma responsabilité, c’est de dire ce qui va et ce qui ne va pas. Et pour ce qui ne va pas, de dire des solutions et de les mettre en œuvre rapidement.”

20:37 – Un gouvernement très à droite ?

Alors que les observateurs politiques ont très vite pointé le nombre supérieur de ministres venant de la droite dans le nouveau gouvernement, le Premier ministre Gabriel Attal a éludé la question : “Je ne suis pas là pour demander aux ministres de vider leurs poches pour montrer la carte de leur parti. Il y a des personnalités qui ont une sensibilité de droite, d’autres ont une sensibilité de gauche.”

20:31 – “C’est une femme qui ne laisse personne indifférent”, note Gabriel Attal au sujet de Rachida Dati

Surprise de ce remaniement, Gabriel Attal s’est dit “très heureux” de la nomination de Rachida Dati dans son gouvernement. “C’est une femme qui ne laisse personne indifférent, c’est une femme d’énergie”, “d’engagement”, a-t-il défendu, notant que l’ex-garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy “s’est battue toute sa vie pour obtenir ce qu’elle a obtenu”. Quant à sa mise en examen pour corruption, le nouveau Premier ministre a balayé le sujet en mettant en avant la présomption d’innocence : “Mise en examen ce n’est pas une condamnation.”

20:25 – Gabriel Attal se confie sur les coulisses de sa nomination

“Quand on vous propose de devenir chef du gouvernement de la France, évidemment vous avez un moment où vous vous demandez si vous êtes capable d’assumer cette fonction”, a remarqué Gabriel Attal ce jeudi soir sur le plateau du 20 Heures de TF1. Reconnaissant la “responsabilité exceptionnelle” qui lui a été confiée, le nouveau Premier ministre a assuré s’être engagé car il “aime [s]on pays” et a “envie de répondre aux attentes de nos concitoyens”.

20:11 – Gabriel Attal attendu au 20 Heures de TF1

Le Premier ministre doit s’exprimer sur le plateau du 20 Heures de TF1 d’une minute à l’autre après l’annonce des membres de son gouvernement, il y a quelques minutes maintenant.

20:03 – Rachida Dati, nouvelle ministre de la Culture, exclue des Républicains, annonce Éric Ciotti

C’est la grande surprise de ce remaniement. Rachida Dati a été nommée ministre de la Culture. Alors qu’elle avait tenu en début de soirée à rassembler les conseillers de Paris de son groupe “Changer Paris” lors d’une visioconférence, leur assurant notamment vouloir “rester chez Les Républicains” et simplement “démissionne[r] du Conseil national”, le président des LR en a décidé autrement. L’arrivée de Rachida Dati officiellement actée après les annonces d’Alexis Kholer, il a fait savoir que l’ex-garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy était exclue du parti.

19:58 – La suite des nominations sera bien faite ultérieurement

Après avoir annoncé les ministres et les ministres délégués, comme attendu, Alexis Kohler a précisé que la suite des nominations se ferait dans un second temps. Premier Conseil des ministres pour ce nouveau gouvernement prévu ce vendredi, à 11 heures.

19:53 – Et les ministres du gouvernement Gabriel Attal sont :

Le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kholer, vient d’annoncer les nouveaux membres du gouvernement

  • Premier ministre : Gabriel Attal
  • Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et Numérique : Bruno Le Maire
  • Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer : Gérald Darmanin
  • Ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités : Catherine Vautrin
  • Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux Olympiques : Amélie Oudéa-Castéra
  • Ministre de la Culture : Rachida Dati
  • Ministre des Armées : Sébastien Lecornu
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Éric Dupond-Moretti
  • Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : Stéphane Séjourné
  • Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires : Christophe Béchu
  • Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire : Marc Fesneau
  • Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : Sylvie Retailleau
  • Ministre chargée du Renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement : Prisca Thevenot
  • Ministre déléguée chargée des Relations avec le Parlement : Marie Lebec
  • Ministre déléguée chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations : Aurore Bergé

19:37 – Stéphane Séjourné nommé au ministère des Affaires étrangères

Comme le relaie Le Parisien, le secrétaire général de Renaissance, Stéphane Séjourné devrait être nommé au Quay d’Orsay ce jeudi soir, pour remplacer Catherine Colonna qui quitterait son poste. Avec ce nouveau nom, tous les titulaires des postes régaliens seraient désormais connus. Rappelons que l’Élysée doit procéder tout prochainement aux annonces. Le rendez-vous était initialement fixé à 19h30

18:58 – L’annonce du gouvernement attendue vers 19h30

Attendue en fin de journée, l’annonce du gouvernement par le secrétaire général de l’Elysée devrait intervenir aux alentours de 19h30 selon les informations de BFMTV.

18:56 – Le ministre du Logement ne sera pas nommé ce soir

Les noms de plusieurs ministres ont déjà été confirmés avant l’annonce officielle gouvernement, mais celui du ministère du Logement ne sera pas connu ce soir a appris le service politique de franceinfo. La liste des ministres de plein exercice étant attendue ce soir, ce portefeuille pourrait être confié à un secrétaire d’Etat dans un second temps.

18:30 – Amélie Oudéa-Catsera reste aux Sports et récupère l’Education

Amélie Oudéa-Castera reste la ministre des Sports dans le nouveau gouvernement et continuera de gérer les Jeux olympiques, mais elle récupère également le ministère de l’Education nationale et la Jeunesse confirment BFMTV et RTL. Ce sont deux domaines de premiers plans qui reviennent à la ministre, mais sur le secteur de l’Education nationale la marge de manoeuvre de la ministre devrait être faible puisque Gabriel Attal a déclaré “emmené avec [lui] à Matignon la cause de l’école” et qu’Emmanuel Macron a fait de l’éduction est de ses “domaines réservés”.

18:14 – Rachida Dati nommée à la Culture

La nomination de Rachida Dati au ministère de Culture est confirmée par les informations de BFMTV et d’Europe 1. L’arrivée de la maire LR du 7ème arrondissement de Paris et ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy au gouvernement de Gabriel Attal ne fait plus trop de doute. C’est la grande surprise de ce remaniement.

17:54 – Les ministères de l’Education et des Sports réunis et confiés à Amélie Oudéa-Castera ?

C’est une possibilité qui semble gagner en force à mesure que le remaniement approche. L’actuelle ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castera pourrait rester au gouvernement mais être placée à la tête d’un ministère très élargi comprenant les Sport mais aussi l’Education nationale et la Jeunesse.

17:49 – Une réunion d’urgence des maires et élus LR de Paris autour de Rachida Dati

Alors qu’elle serait en lice pour s’installer au ministère de la Culture selon les informations de BFMTV, Rachida Dati a convoqué les maires et les élus Les Républicains de Paris pour une réunion en visioconférence selon la chaine d’information en continu et l’éditorialiste politique de franceinfo Gilles Bornstein.

LIRE PLUS

En savoir plus

Gabriel Attal s’installe à Matignon

Après une semaine de rumeurs sur le départ de la Première ministre, Elisabeth Borne a bien remis sa démission à Emmanuel Macron en fin de journée le lundi 8 janvier. Un départ qui ne semble pas être voulu par la sexagénaire mais plutôt impulsé par le président de la République comme le laisse entendre sa lettre de démission : “Monsieur le Président de la République, vous m’avez fait part de votre volonté de nommer un nouveau Premier ministre”.

Elisabeth Borne ayant quitté ses fonctions, c’est l’ex-ministre de l’Éducation nationale qui a été nommé comme chef du gouvernement, Gabriel Attal. À seulement 34 ans, il devient le plus jeune Premier ministre de la Ve République. Il a pris le meilleur sur Sébastien Lecornu, Richard Ferrand, ou encore Julien Denormandie, tous trois évoqués pour succéder à Élisabeth Borne dans la fonction.

Qui sont les ministres sur la sellette ?

Du côté des ministres en danger figurent ceux surnommés les “frondeurs” pour leur opposition à la loi immigration : Clément Beaune (Transports), Rima Abdul-Malak (Culture), Patrice Vergriete (Logement), Sylvie Retailleau (Enseignement supérieur) et Roland Lescure (Industrie). Il faut aussi citer la ministre de la Santé Agnès Firmin Le Bodo nommée par intérim après la démission d’Aurélien Rousseau qui est visée par une enquête pour avoir reçu des cadeaux de laboratoire pharmaceutique sans les déclarer dans le cadre de sa profession de pharmacienne. Catherine Colonna installée au Quai d’Orsay serait également sur la sellette selon Le Parisien.

Le cas du ministre du Travail, Olivier Dussopt, interroge. L’homme doit être jugé dans le cadre de son procès pour favoritisme le 17 janvier. Le chef de l’Etat pourrait vouloir s’en séparer sans attendre le verdict ou au contraire garder le ministre, qui bénéficie de la présomption d’innocence, au sein du gouvernement, au risque de devoir le remplacer fin janvier.

Quels ministres pourraient changer de portefeuille ?

Quelques ministres pourraient rester au sein de l’exécutif, mais atterrir à des fonctions différentes. Au ministère de l’Intérieur, un autre que Gérald Darmanin pourrait prendre la relève selon quelques bruits de couloir. Le “premier flic de France”, fragilisé après le vote de la loi immigration, voudrait quitter Beauvau pour le Quai d’Orsay. Mais un remplacement à l’Intérieur parait difficile à quelques mois des Jeux olympiques de Paris. S’il reste au gouvernement Olivier Dussopt pourrait également déménager, lui qui serait intéressé par le ministère des Armées d’après Le Parisien.

You May Also Like

More From Author