«Les négociations continuent» entre la FAE et le gouvernement

Il n’y aura vraisemblablement pas d’entente entre la Fédération autonome de l’enseignement et le gouvernement du Québec en guise de cadeau de Noël dimanche soir. Le syndicat qui regroupe 66 000 personnes annonce que «les négociations continuent».

«Vous êtes nombreuses et nombreux à nous questionner quant aux dernières nouvelles. Les négociations continuent entre la FAE et le gouvernement, a publié le syndicat sur sa page Facebook peu après 19 h. Nous vous reviendrons avec les détails dès que ce sera possible.»

Une heure plus tôt, on apprenait par ailleurs que les négociations entre le Front commun, dont la Fédération autonome de l’enseignement ne fait pas partie, et Québec se poursuivront le 26 décembre, soit mardi.

La FAE est en grève générale illimitée depuis le 23 novembre. Ses membres, sans fonds de grève, sont donc sans salaire depuis un mois.

 

« J’avoue qu’on est épuisés. On a juste envie de reprendre l’école, de revoir nos élèves, c’est tout ce qu’on demande », avait lancé au Devoir Thassadith Hamis, qui enseigne dans une école de Montréal-Nord, lors d’une manifestation vendredi devant les bureaux du premier ministre, François Legault.

Ce jour-là, la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et l’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ) avaient entériné une proposition de règlement faite par la partie patronale.

Et le cabinet de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, avait déclaré avoir amorcé une phase de négociations intensives avec la FAE, dans l’espoir d’arriver à une proposition de règlement avant Noël.

Les « conditions imposées » par le gouvernement dans le cadre de cette négociation viennent écarter la possibilité d’une résolution de ce conflit de travail avant le retour des élèves en classe, le 8 janvier, avait indiqué le même jour la FAE dans un communiqué. « C’est pourquoi la grève générale illimitée se poursuivra au retour des Fêtes », avait ainsi confirmé la fédération syndicale, qui avait assuré que ses équipes demeureront « disponibles pour négocier pendant toute la période du congé des Fêtes, s’il le faut ».

«On a toujours eu l’objectif d’avoir une entente avant les Fêtes, mais on ne signera pas une entente à rabais», a par la suite dit samedi la présidente de la FAE, Mélanie Hubert, en entrevue à Radio-Canada.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author