Les Pats rompent les ponts avec Bill Belichick

L’entraîneur-chef Bill Belichick aurait convenu d’un commun accord avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre de quitter ses fonctions, jeudi.

Ça signifie la fin du séjour de 24 ans de l’architecte de l’une des plus grandes dynasties de l’histoire de la NFL avec les Pats, selon une source qui a discuté avec l’Associated Press sous le couvert de l’anonymat puisque l’équipe n’a toujours pas confirmé l’information.

Une conférence de presse, à laquelle participeront le propriétaire Robert Kraft et Belichick, doit avoir lieu à ce sujet plus tard dans la journée.

Belichick, qui est âgé de 71 ans, était devenu seulement le troisième entraîneur-chef de l’histoire de la ligue à atteindre le plateau des 300 victoires en saison régulière plus tôt cette saison. Il avait alors rejoint Don Shula et George Halas dans ce groupe exclusif. Belichick, qui a signé 333 victoires si on compte celles en éliminatoires, occupe le deuxième rang de l’histoire à ce chapitre derrière Shula (347).

Les Pats ont toutefois conclu la campagne avec une fiche de 4-13, la pire de la carrière de 29 saisons de Belichick en tant qu’entraîneur-chef. Elle a surpassé celle de 5-11 qu’il avait enregistrée à sa dernière saison avec les Browns de Cleveland en 1995, et de nouveau en 2000 à sa première saison avec les Patriots. En prenant en compte les éliminatoires, il termine donc son séjour avec les Pats avec un dossier de 333-178.

Belichick, qui a fait de son t-shirt et de ses cotons ouatés aux manches coupées ses marques de commerce, s’est joint au quart étoile Tom Brady pour mener les Pats à la conquête de six Super Bowls, neuf titres de l’Association américaine et 17 championnats de section en 19 ans. Pendant son séjour un peu moins glorieux — et assez tumultueux — avec les Browns, Belichick a enregistré 37 victoires.

On ignore pour l’instant l’identité de celui qui a été choisi par Kraft pour succéder à l’éventuel membre du Temple de la renommée du football.

L’entraîneur des secondeurs des Patriots Jerod Mayo a gagné un Super Bowl sous l’égide de Belichick, et il a postulé sur de nombreux postes vacants d’entraîneur-chef depuis qu’il a été nommé adjoint chez les Patriots en 2019. Mayo a refusé quelques offres la saison dernière avant d’accepter une prolongation de contrat de la formation de la Nouvelle-Angleterre.

Mike Vrabel, qui a été congédié plus tôt cette semaine par les Titans du Tennessee et qui a gagné trois Super Bowls avec les Pats, devrait être l’un des candidats pour le poste.

Belichick formait le coordonnateur offensif Josh McDaniels pour qu’il le remplace avant que ce dernier ne quitte après la saison 2021 afin de diriger les Raiders de Las Vegas. Il a depuis été congédié par les Raiders. Les deux fils de Belichick, Steve et Brian, font aussi partie du personnel d’entraîneurs.

Les six victoires de Belichick au Super Bowl lui ont permis de rejoindre ses mentors, Halas et Curly Lambeau, pour le plus grand nombre dans l’histoire. Belichick a aussi gagné deux bagues du Super Bowl en tant que coordonnateur défensif sous la gouverne de Bill Parcells, chez les Giants de New York.

Les Patriots ont cependant affiché un dossier de 29-38 depuis que Brady a quitté l’équipe après la saison 2019, et ils ont raté les éliminatoires trois fois en quatre occasions depuis ce temps. À compter de 2001, lorsque Brady est devenu le quart partant du club installé à Foxborough, les Patriots n’ont raté les éliminatoires qu’une seule fois. C’était en 2008, alors que Brady était blessé. De plus, les Patriots n’ont pas signé de victoire en éliminatoires dans une cinquième saison d’affilée.

Entre-temps, toutes les solutions envisagées par Belichick pour remplacer Brady ont échoué. Ce qui pourrait avoir entraîné l’annonce de son départ, jeudi.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author