les pneus sur le plat

10 min read

Le Tenways AGO X nous a laissé un bon souvenir. Son successeur nommé AGO T tente de mettre la barre plus haute avec une surenchère de composants qualitatifs. Il en résulte un vélo perfectible, surtout pour les dénivelés, mais qui propose pour 2 699 € ce que les autres constructeurs affichent à 1000 € de plus. Compliqué ? Non, pas tant que ça.

Affiché à 2699 €, l’AGO T chapeaute la gamme du constructeur plutôt connu pour ses tarifs contenus. La tirelire a quelque peu explosé compte tenu de l’emploi de composants qualitatifs et haut de gamme (Enviolo). Mais comme pour les objets tech, encore faut-il que l’expérience utilisateur suive. La réponse est oui, mais pour des trajets plats.

Acheter le Tenways AGO T

Lorsqu’on est outsider, il n’est jamais simple de monter en gamme. Il faut non seulement proposer plus, mais le faire moins cher que les autres. Avec l’AGO T, Tenways souhaite vous offrir le meilleur de ce que vous pouvez espérer avoir pour 2 699 euros en matière de VAE aujourd’hui.

Pour cela, il propose une meilleure finition, des composants de qualité, un design hollandais, un moteur annonçant 80 Nm de couple (bien que ce soit théorique), une transmission par courroie, un écran couleur et même une application mobile (ouf).

Nous avons testé un modèle prêté par la marque pendant une trentaine de jours et sur environ 500 km. Cela, dans diverses conditions météorologiques, de la chaleur à la pluie, de jour comme de nuit. Le verdict est mitigé, car bien que l’AGO T soit excellent et vise la majorité des utilisateurs, il ne peut prétendre à tous les lieux.

C’est qu’il est bien joli cet AGO T, avec son style néo-rétro dans la tendance du moment et ses câbles presque intégrés. Presque, car quelques détails de finition indiquent la limite du rapport qualité-prix.

Tenways propose 3 déclinaisons de son AGO T, dont ce superbe vert anglais, façon After Eight. Le cadre ouvert, qui permet d’enjamber l’engin sans avoir besoin d’échauffer les ischiojambiers confère un style moderne (merci l’absence de tube supérieur), la fourche à l’avant reste discrète et sera utile (nous le verrons dans la partie conduite) et le garde-boue est très bien dessiné.

Le porte-bagages de l’AGO T de Tenways est séduisant et offert actuellement pour tout achat sur le site. Son guidon en forme de “M” évoque une marque française désormais célèbre de vélos électriques. Le carter de chaîne, les freins à disque percés et la fourche suspendue apportent une touche sportive subtile, tandis que l’éclairage et la batterie intégrés renforcent la fluidité du design. Le moteur pédalier et la courroie de transmission sont conçus pour être discrets.

Tenways a créé un vélo élégant, dont la finition rivalise avec des modèles bien plus onéreux. Les garde-boues s’intègrent parfaitement, bien que celui de l’avant ne couvre pas entièrement le pneu. L’écran couleur massif peut s’incliner. L’intégration de la batterie est réussie. Le feu arrière à LED (dont le câble d’alimentation, mal intégré semble vulnérable) arbore un style moderne qui contraste avec le design classique du cycle. La béquille est fournie de série. Elle est haute et massive pour soutenir les quelque 31 kilos de la bête.

Cet AGO T a un style néo-rétro parfaitement calibré. Mais certains détails rappellent que nous sommes sur un engin moins cher que la concurrence, comme les soudures disgracieuses au niveau du moteur pédalier et de la partie arrière basse du cadre et les câbles apparents. Rien de rédhibitoire, d’autant que l’équilibre finition-design-qualité de composants est bien gérée.

L’AGO T de Tenways est un vélo simple à maîtriser. Son cadre bas facilite l’enjambement et sa position droite soulage le dos, un vrai plus pour ceux souffrant de sciatique. La selle suspendue filtre efficacement les irrégularités de la route, bien qu’elle ne soit pas au niveau des modèles Moustache avec réglage pneumatique adapté au poids. Il faut noter qu’en montant dessus, elle s’affaisse légèrement : donc il faudra ajouter 2cm en hauteur pour la régler.

Le panneau de commande est peu ergonomique, les touches sont trop proches ce qui les rend difficiles à utiliser avec des gants et compliquées à distinguer lorsque nous roulons (noir sur noir c’est à ne plus rien y voir). Le guidon a la bonne largeur et offre un bon équilibre entre précision et confort. Malgré son poids de 31 kg, plus lourd que les modèles précédents de la marque, l’AGO T reste maniable, bien que cette masse se ressente, surtout lors de manœuvres à pied.

La batterie est placée très en hauteur dans le cadre ouvert et cela entraîne une certaine inertie, particulièrement dans les virages. Pour les débutants, la conduite est intuitive grâce à la transmission par courroie Enviolo, qui permet de régler la résistance au pédalage simplement en tournant une molette, même à l’arrêt, contrairement aux transmissions à vitesses. D’ailleurs, c’est une courroie à variation continue qui en offre donc une infinité de vitesses. Mais il faut vraiment adhérer à l’idée de la poignée rotative. Les gâchettes sont tout de même plus agréables quand nous y sommes habitués.

Le freinage est excellent (merci les freins hydrauliques Tektro) : progressif et fiable. Testé dans une descente raide et sur sol mouillé, il s’est montré performant, avec une distance d’arrêt de 14 mètres à 45 km/h sur sol glissant et de 3 mètres à 25 km/h sur sol sec. Les pneus CST, bien qu’améliorés, ne sont pas encore au niveau des meilleurs. Ils résistent bien aux éclats de verre, mais leur adhérence est inférieure, surtout sur sol humide.

Enfin, l’éclairage intégré, bien que puissant, manque d’amplitude avec un faisceau trop étroit. Le feu arrière est bien placé et visible de loin.

Malgré ses 80 Nm de couple annoncés, l’AGO T de Tenways peine dans les montées, même avec l’indicateur de puissance réglé au maximum. En consultant les spécifications du constructeur, on constate que les 80 Nm ne sont atteints qu’à pleine puissance de la batterie et en crête. Donc ce sont plutôt 50 Nm, soit un couple de vélos sous les 2000 euros (mais dénués de tous les autres composants). Cela se vérifie sur le terrain, où le vélo plafonne à 12 km/h sur des côtes raides.

Un autre point frustrant concerne l’autonomie de la batterie. Lorsqu’elle tombe à 20%, l’assistance est réduite, et à 10%, elle disparaît et ne permet alors que d’alimenter l’éclairage.

L’AGO T dispose de cinq modes d’assistance, mais les niveaux 1 et 2 sont peu efficaces. Ceci est dû à un moteur manquant de puissance et au poids conséquent du vélo, qui atteint 31 kg. C’est exactement le double de leur modèle CGO600 réputé pour sa légèreté.

Nous avons testé l’AGO T de Tenways sans son assistance électrique, et il y a à la fois des points positifs et négatifs à relever. Le point fort est le débrayage total du moteur. Bafang a bien travaillé, car souvent, les vélos électriques offrent une résistance magnétique variable en fonction du modèle et du fabricant.

Le principal inconvénient est le poids du vélo. À 31 kg, l’AGO T est particulièrement lourd, ce qui rend sa conduite sans assistance électrique assez ardue. Bien que sa position droite soit confortable (et cela mérite d’être souligné), elle n’est pas propice à une conduite dynamique. Ce mélange de facteurs rend définitivement ce vélo lourd à rouler, même pour “faire du sport” ou pour le plaisir de la conduite. Remarquez, le CGO600 existe pour cela répondrez-vous, et vous auriez bien raison de le faire.

Tenways a apporté un soin particulier à l’esthétique de sa batterie, l’habillant aux couleurs du vélo et la façonnant pour qu’elle s’adapte parfaitement au cadre. C’est une réussite sur le plan visuel, mais cela signifie aussi que seules des batteries spécifiques de Tenways seront compatibles, un inconvénient par rapport aux systèmes universels comme Bosch ou Shimano.

La capacité de la batterie est de 504 Wh, accompagnée d’un chargeur 3A. Une recharge complète prend environ 4 heures, avec un temps de 3 heures pour passer de 20% à 100%.

Cependant, l’autonomie laisse à désirer. Entre le poids élevé du vélo, l’assistance qui devient moins efficace sous 20% de charge, et un moteur cherchant à compenser son manque de puissance, un cycliste de 100 kg ne pourra parcourir que 40 km par environ 17°C. Cette distance diminue encore à seulement 30 km quand la température chute autour de 6°C.

L’application liée à l’AGO T de Tenways est basique. Elle utilise le GPS du smartphone pour le suivi, car l’AGO T ne dispose pas de son propre traceur GPS. Mais les Airtags et autres existent pour ça.

Le GPS intégré à l’application est décevant malgré l’API Google. Les itinéraires proposés ne sont pas optimaux, il manque une fonction de recalcul en cas d’erreur, et les erreurs de navigation sont fréquentes. Il est conseillé d’utiliser plutôt des applications comme Google Maps ou Strava. Ce qui rejoint un peu l’automobile avec les GPS de constructeurs qui sont des plaies, sauf celui de Tesla.

L’application propose également un programme de fidélité qui offre des réductions sur des articles promotionnels en échange des kilomètres parcourus, ce qui est une idée intéressante et à creuser pour motiver les gens (qui finiront par utiliser un home trainer et un moteur pour tricher, donc non, laissez tomber).

Quant à l’écran couleur du vélo, il est esthétiquement plaisant, mais il pourrait être amélioré en intégrant une projection du GPS du smartphone ou d’autres applications. Pour l’instant, il se limite à afficher des informations utiles comme la puissance utilisée par le moteur, le niveau d’assistance, la vitesse et l’autonomie restante. Puis d’autres, un peu étranges, comme la quantité de CO2 économisée et le nombre d’arbres sauvés. De là à imaginer un slogan « pédale et sauve un arbre », il n’y a qu’un coup de pédale (justement) que nous ne franchirons pas.

Caractéristiques techniques

  • Moteur Bafang M420 250W pour 55 Nm (80 Nm en crête)
  • Batterie Lithium-ion 36V 14Ah pour 504Wh de capacité (cellules LG)
  • Autonomie maximum en assistance niveau 5 : 40 km
  • Cadre en aluminium 6061
  • Fourche avant suspendue propriétaire (sous-traitée par Tenways)
  • Transmission par courroie en carbone Enviolo
  • Freinage hydraulique à disques Tektro
  • Pneus CST avec gelée anti-crevaison
  • Poids de 31 kg

Où l’acheter ?

Le Tenways AGO T est disponible au prix de 2699 euros avec garde-boue et béquille offerts.

Acheter le Tenways AGO T

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités.

You May Also Like

More From Author