Les prix de ces aliments et produits du quotidien devraient baisser en 2024

3 min read

Les prix de ces aliments et produits du quotidien devraient baisser en 2024

Selon l’indice CyclOpe, le prix des matières premières industrielles et agricoles devrait baisser en 2024.

Les cours des matières premières agricoles et industrielles sont en baisse depuis 2023 selon l’indice CyclOpe. Cet indice de référence dans le suivi des marchés des matières premières avait enregistré une baisse de 14% des prix en 2023 par rapport à 2022. Dans le dernier rapport de l’organisme, rédigé par l’économiste Philippe Chalmin, on peut lire qu’en 2024, “il y a tant d’incertitudes géopolitiques, climatiques et sanitaires que l’exercice de prévision demeure bien difficile sur des marchés qui réagissent à toutes les tensions de la planète dont ils sont au fond les meilleurs révélateurs.”

Le rapport annonce toutefois que 2024 “sera l’année d’El Nino”, ce phénomène climatique qui provoque des températures particulièrement élevées, notamment le long du Pacifique sud. Ce phénomène pourrait donc avoir une incidence sur les prix des matières premières agricoles. Mais bonne nouvelle, les prévisions sont assez nettes sur quelques éléments factuels : pour l’année 2024, CyclOpe prévoit une baisse des cours mondiaux pour le maïs (10%), le riz (7%), le sucre (10%), le coton (16%), la laine (14%), l’huile de palme (18%), la graine de soja (6%) et l’huile de soja (19%). L’organisme précise cependant que les récoltes du Brésil, qui produit notamment du maïs, du soja, du sucre, du café et du jus d’orange, représentent une inconnue qui pourrait impacter le prix des produits mentionnés.

En ce qui concerne les minerais et les métaux, l’indice prévoit deux cours de prévisions bien distincts. L’organisme anticipe en effet une baisse pour les minerais jugés stratégiques pour la transition énergétique et notamment pour les batteries à base de nickel, de lithium et de cobalt. Ces deux derniers ont en effet baissé de respectivement 54% et 46% en 2023. Tandis que le prix du cuivre pourrait continuer de monter jusqu’à “retrouver le seuil des 10 000 dollars la tonne dans le courant même de l’année”, comme l’annonce le rapport.

L’analyse précise également que le cuivre est “appelé à devenir la plus stratégique de toutes les matières premières dans les années à venir”.  Même chose pour le charbon, dont le prix avait déjà beaucoup baissé en 2023, une tendance qui devrait se poursuivre cette année. Autre augmentation attendue : celle de l’uranium qui monte déjà depuis plusieurs années et qui ne devrait pas s’arrêter avec la situation géopolitique préoccupante au Niger et au Kazakhstan ainsi qu’avec la reprise du nucléaire.

You May Also Like

More From Author