Les procès people choc qui ont secoué l’année 2023

3 min read

Ils se croyaient peut-être intouchables, mais la justice a fini par les rattraper en 2023. Certains people ont en effet plus souvent défilé dans les tribunaux cette année que sur les tapis rouges. D’emblée, difficile de ne pas évoquer le dernier chapitre de l’une des affaires les plus sordides depuis le procès Weinstein, et on veut évidemment parler du scandale R. Kelly.

Condamné une première fois en 2022 à 30 ans de réclusion par un tribunal new-yorkais pour extorsion, exploitation sexuelle de mineur, enlèvement, trafic, corruption et travail forcé sur une période allant de 1994 à 2018, l’artiste a fait l’objet d’un second procès, cette fois-ci à Chicago, dont le verdict a été prononcé en février dernier. Il a écopé d’une peine supplémentaire de 20 ans de prison pour production d’images pédopornographiques. Toutefois, cette peine sera purgée en simultanée avec la précédente, à l’exception d’une année, portant la peine totale à 31 années de prison. Agé de 56 ans, R. Kelly a peu de chance de retrouver la liberté.

Trente ans, c’est également la peine dont a écopé Danny Masterson après avoir été reconnu coupable de deux viols par un tribunal de Los Angeles en juin dernier, soit la peine maximale encourue. Ce sont en tout trois femmes, toutes membres de la Scientologie comme lui, qui accusaient la star de That’70s Show de les avoir « droguées et violées », les jurés n’étant pas parvenus à un consensus concernant l’une d’entre elles. Rappelons toutefois qu’au moins deux autres plaintes similaires ont été déposées mais n’ont pu être instruites par manque de preuves ou parce que les faits étaient prescrits.

La relaxe

On passe désormais à Kevin Spacey qui, pour sa part, a été reconnu non coupable d’agression sexuelle sur quatre hommes par la justice britannique. Quelques mois plus tôt, il avait également relaxé par un tribunal de New York pour des faits similaires. Une séquence judiciaire qui prend fin, cinq ans après les accusations qui avaient mis un coup d’arrêt à la carrière de la star de House of Cards. Désormais blanchi, reste à savoir si Kevin Spacey retrouvera la place de choix qu’il occupait autrefois à Hollywood.

Dans un autre registre, les fans d’Ed Sheeran ont soufflé un bon coup quand, en mai dernier, le chanteur est sorti vainqueur de son procès pour plagiat. En effet, le chanteur avait annoncé que, s’il était reconnu coupable d’avoir plagié son hit Thinking Out Loud sur Let’s Get it On de Marvin Gaye, il rangerait sa guitare et son micro au placard à jamais. « Il semble que je n’aie finalement pas à changer de boulot », a-t-il plaisanté à la sortie du tribunal.

Et on termine avec Gwyneth Paltrow qui s’en est tirée à bon compte dans son affaire ubuesque d’accident de ski. Terry Sanderson, ophtalmo à la retraite, accusait la papesse du bien-être de l’avoir percuté sur une piste de ski en 2016 et réclamait des millions de dollars de réparations. Mais le jury a finalement été convaincu du contraire : c’est plutôt lui qui aura provoqué l’accident. Résultat des courses, Terry Sanderson a dû verser un dollar symbolique à l’actrice qui, pour le coup, s’est montrée magnanime.

You May Also Like

More From Author