Les radars avec intelligence artificielle débarquent sur les routes et les amendes s’enchaînent

2 min read

Les radars avec intelligence artificielle débarquent sur les routes et les amendes s'enchaînent

L’intelligence artificielle a été reliée à un nouveau modèle de radar. Les infractions relevées ne pouvaient jusque-là pas être détectées par les autres radars.

Vision Zéro South West. C’est le nom du nouveau radar avec intelligence artificielle embarquée. En plus de nos ordinateurs et smartphones, l’intelligence artificielle gagne aussi peu à peu d’autres secteurs, dont les radars routiers. Simple gadget ou test de laboratoire ? Pas du tout : ce nouveau modèle de radar est sur les routes.

Cet appareil filme ainsi 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 tous les véhicules en circulation sur une route et utilise ensuite directement l’intelligence artificielle pour analyser les images. Comment ça marche ? La caméra, fixée en hauteur, possède un flash infrarouge et une vitesse élevée d’obturation, ce qui lui permet de prendre des images nettes des voitures qu’elle surplombe. Ces images sont ensuite envoyées à une IA qui analyse les images et détecte de potentielles infractions.

Une expérimentation menée en Angleterre a ainsi permis de relever plus de 300 infractions au Code de la route lors des trois premiers jours d’installation de ce nouveau radar. 180 l’ont été pour défaut du port de la ceinture de sécurité, 117 autres pour utilisation du téléphone portable en conduisant. De quoi étonner les autorités, quelque peu effrayées par ces résultats rapides et par le nombre de contrevenants… Toutes les images sont ensuite examinées par l’humain afin de valider ou non les infractions détectées par l’intelligence artificielle. Si la faute du conducteur est confirmée, il reçoit une lettre d’avertissement ou un avis de procès-verbal en fonction de la gravité de l’infraction qui lui est reprochée.

Ce dispositif testé au Royaume-Uni va-t-il arriver prochainement en France ? L’utilisation de caméras reliées à une intelligence artificielle est également dans les cartons chez nous. Des entreprises spécialisées ont déjà proposé leurs services, notamment dans l’optique des Jeux Olympiques de 2024. Inspecter les lieux de compétition pendant l’événement et aider à gérer les flux et le trafic serait sa première mission. Autant dire que si les résultats se révèlent concluants chez notre voisin britannique, et cela semble déjà être le cas au vu des premiers chiffres, nos routes pourraient prochainement “s’enrichir” de ce nouveau dispositif… Vous êtes prévenu.

You May Also Like

More From Author