Les rêves de reine de Florie Valiquette

C’est la soprano québécoise que les scènes lyriques françaises se disputent. Installée désormais à Paris, Florie Valiquette sera de retour au Québec cette semaine avec Les Violons du Roy et Nicolas Ellis pour chanter Fauré dans un programme concocté en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane.

Aller chanter au château de Versailles est devenu pour Florie Valiquette presque aussi commun qu’aller faire son épicerie pour chacun d’entre nous. Elle se rêve désormais en Reine de la nuit de La flûte enchantée, elle qui a chanté Pamina dans une version en français, enregistrée à Versailles, justement, en janvier 2020, sous la direction d’Hervé Niquet.

Cette fulgurante carrière outre-Atlantique a démarré très vite après sa sortie de l’Atelier de l’Opéra de Montréal. « J’ai quitté le Québec en 2016. Après l’Atelier lyrique, on m’a offert un poste d’artiste résidente à l’Opéra studio de l’Opéra de Zurich, en Suisse. La directrice m’avait entendue à Aix-en-Provence en 2015. Ce fut une belle porte d’entrée en Europe », raconte Florie Valiquette au Devoir

« Ensuite, on m’a offert un an dans la troupe zurichoise, où j’ai chanté dans plusieurs productions avec de grands chefs et metteurs en scène. Puis j’ai passé des auditions et j’ai décroché plusieurs contrats en France, par exemple dans Le postillon de Lonjumeau à l’Opéra comique. La flûte enchantée en français était mon premier contrat avec Laurent Brunner, le directeur de l’Opéra Royal à Versailles. Cette rencontre s’est bien passée, et Laurent Brunner m’a offert de nombreuses chances sur scène et au disque, avec, même, mon premier disque solo. »

Évolution

Le disque reste important pour la visibilité d’une artiste aux yeux de Florie Valiquette, pour laquelle les enregistrements ont aussi été « une bouée de sauvetage pendant la pandémie ». « Faire autant d’enregistrements, parfois à la dernière minute, nous a gardés occupés, nous a donné du travail. »

« J’ai eu beaucoup de chance », explique la soprano, qui constate que la politique plus souple sur le plan de l’ouverture des salles en France pendant la pandémie a aussi fait que « les gens étaient plus friands d’aller au concert quand ça a réouvert ».

La carrière de Florie Valiquette est gérée par une agence française spécialisée dans les chanteurs. La connaissance intime du profil vocal et des aspirations d’un artiste est très importante pour quiconque veut l’accompagner dans son évolution et pour prévenir la surexposition vocale : « La voix change, les intérêts changent. Je suis en train d’explorer un répertoire plus “lyrique-colorature”, et les agents doivent nous soutenir et nous accompagner pour cela. » 

Justement, l’Opéra Royal de Versailles a été très preneur pour donner sa chance à Florie Valiquette dans cette nouvelle voie, en lui confiant sa première Donna Anna (Don Giovanni), et en l’engageant pour le rôle de Konstanze dans L’enlèvement au sérail dans quelques mois. L’Europe s’ouvre aussi plus largement à la chanteuse, qui a fait ses débuts au Festival de Glyndebourne en 2023, dans la production de Dialogues des carmélites de Poulenc mise en scène par Barrie Kosky.

Avec le Palazzetto Bru Zane, Florie Valiquette a chanté notamment dans la reprise récente de la version originale de La vie parisienne d’Offenbach, un projet lancé il y a deux ans. « J’ai aussi enregistré le Phryné de Saint-Saëns ; j’admire la démarche envers ces oeuvres rares qui méritent d’être redécouvertes », déclare la chanteuse.

À Québec, jeudi, et à Montréal, vendredi, Florie Valiquette sera la soliste, avec David Jalbert, d’un concert associant la Suite pour piano et orchestre de Théodore Dubois, des extraits de La bonne chanson de Fauré et une orchestration du Quatuor à cordes de Ravel. Les Violons du Roy seront dirigés par Nicolas Ellis.

Maîtres français. 100 ans après

Oeuvres de Dubois, Fauré et Ravel. Avec David Jalbert, Florie Valiquette, Les Violons du Roy, Nicolas Ellis. Palais Montcalm, Québec, le 18 janvier, à 14 h et à 19 h 30. Salle Bourgie, Montréal, le 19 janvier, à 19 h 30.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author