Les salles d’urgences du Québec moins occupées au jour de Noël

La baisse du taux d’occupation observée depuis samedi dernier dans les salles d’urgence du Québec se poursuivait au jour de Noël, selon le site Web Index-Santé.

Ce taux s’établissait à 82 % en fin de nuit de Noël, en fonction du nombre de personnes qui attendaient pour voir un médecin et du nombre de patients sur civière. Il avait été de 87 % dimanche et de 96 % samedi, après avoir franchi le seuil de 100 % pendant plusieurs jours consécutifs.

C’est dans la région des Laurentides où le taux d’occupation était le plus élevé pendant la nuit de Noël, en particulier à l’Hôpital de Mont-Laurier, où il était établi à 220 %. Il était supérieur à 100 % aux hôpitaux de Saint-Jérôme et de Saint-Eustache.

Sur l’île de Montréal, en Montérégie, dans Lanaudière et à Laval, le taux d’occupation oscillait entre 83 % et 92 %. Les pires achalandages dans ces régions ont été relevés aux hôpitaux Royal-Victoria, LaSalle et St. Mary, à Montréal, et Anna-Laberge, à Châteauguay.

En revanche, dans la région de Québec, le taux d’occupation n’était qu’à 78 %. Seul l’Hôpital de l’Enfant-Jésus affichait un léger débordement, à 104 %.

Le taux d’occupation était considéré comme élevé, mais inférieur à 100 % dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord, de la Mauricie, du Centre-du-Québec et de l’Outaouais. Il était normal en Estrie, au Bas-Saint-Laurent, dans la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et dans Chaudière-Appalaches.

Index-Santé précisait lundi que la veille, la durée moyenne de séjour des personnes dans la salle d’attente était d’un peu plus de quatre heures et demi, alors que la durée moyenne de séjour des personnes en attente sur une civière s’élevait à près de 16 heures.

D’autres ressources

La semaine dernière, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a demandé l’aide de la population pour soulager les urgences du Québec lors de la période des Fêtes. Il a signalé qu’il existait une grande proportion de personnes qui consultent à l’urgence sans avoir de problème urgent. 

Le ministre a invité ces personnes à utiliser pendant les Fêtes d’autres options disponibles, dont les cliniques de médecine familiale ou d’infirmières praticiennes spécialisées et les pharmacies qui peuvent fournir des conseils professionnels. Il a rappelé que le service téléphonique 811 permet de parler à une infirmière et, parfois, d’obtenir un rendez-vous.

Pour sa part, le président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec, le Dr Gilbert Boucher, a déploré que trop de Québécois qui se présentaient dans les urgences sans avoir profité de soins de base.

Face à la circulation en forte hausse des virus de la COVID-19 et de l’influenza, le directeur national de santé publique, le Dr Luc Boileau, a invité les gens à se faire vacciner pour freiner la propagation et éviter les complications.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author