Les zones commerciales ne ressembleront bientôt plus à ça, voici le plan pour les changer

3 min read

Les zones commerciales ne ressembleront bientôt plus à ça, voici le plan pour les changer

Les traditionnelles zone commerciales en béton pourraient disparaître au cours des prochaines années. Ce qui est imaginé pour les remplacer est très ambitieux.

Les zones commerciales en périphérie des villes font partie du paysage depuis les années 1970 et n’ont cessé de s’étendre depuis. Ces lieux de consommation ont aussi participé au déclin des centres-villes qui ont peu à peu perdu en compétitivité. Complètement bétonnées avec les grands magasins et les vastes parkings et parsemées de panneaux publicitaires géants, ces zones concentrent 72% des dépenses réalisées par les Français dans les magasins, comme l’indique un article de Boursorama.

Ces espaces, jugés “moches” par de très nombreux Français pourraient faire l’objet de transformations au cours des prochaines années. En effet, en septembre 2023, Christophe Béchu, ministre de l’Ecologie, a dévoilé un plan de rénovation destiné à en finir avec cette “France moche”. Le plan concerne plus de 1500 zones commerciales des années 1960 et dispose d’une enveloppe de 24 millions d’euros.

Au-delà de leur aspect peu accueillant, ces espaces ne sont plus en accord avec les préoccupations écologiques actuelles, beaucoup de constructions sont maintenant devenues des “passoires énergétiques”. Le projet consiste à apporter de la nature, de l’industrie et des logements à ces zones situées à l’entrée ou en bordure des villes. Interrogée par Boursorama, la présidente de l’Ordre des architectes français, Christine Leconte, explique qu’il s’agit de “réparer ces espaces mal conçus” afin de faire “venir la ville là où il n’y en a pas”. Concrètement il s’agit de créer “des rues, des places, des endroits où circuler à pied, des équipements publics et du logement”.

© Ministère de la Transition écologique

Sur les 1500 premiers sites concernés, plus d’une centaine de candidatures ont été déposées pour réaménager ces espaces industriels. Selon Boursorama, une vingtaine de lauréats devraient être désignés par le gouvernement prochainement. Une somme de 150 000 euros sera à disposition de chaque projet. Trois différents types de projets ont été établis. En plus des zones commerciales où l’enjeu est de redynamiser et d’introduire des logements et des espaces verts, dans les zones en déclin le but est de regrouper les commerces et reconvertir les espaces laissés à l’abandon. Dans les zones rurales l’objectif est de développer la présence à la fois des magasins et de l’industrie.

Parmi les évolutions prévues dans les projets de rénovation, la forme des bâtiments pourrait être complétement retravaillée. Interrogé par Boursorama, Arnaud Gasnier, professeur d’aménagement et d’urbanisme à l’université du Mans, estime qu’avec le manque de place “il va falloir créer de nouveaux modèles urbains, sans doute plus verticaux”. Mais si les bâtiments devraient prendre de la hauteur, cela ne devrait pas empêcher la présence de grands panneaux publicitaires.

Ces initiatives se heurtent néanmoins à une série de défis, notamment concernant l’ambition de reverdir les zones commerciales. En effet, “les sols sont bousillés par trente années de parking” comme le rappelle Michel Jacod, membre de l’association France nature environnement, auprès de Boursorama. Ce dernier estime également que les projets de développer les logements dans les entrées des villes doit s’accompagner d’un développement des transports en commun. Un travail qui ne concerne pas les architectes. Ces travaux de rénovations pourraient donc à terme modifier non seulement le paysage urbain mais aussi remodeler les dynamiques des villes.

You May Also Like

More From Author