L’Hyperloop chinois se rapproche des 1.000 km/h

La CASIC aurait-elle réussi là où pas mal de promoteurs de l’Hyperloop ont échoué ? D’après le South Morning China Post, l’agence a décroché un record avec son véhicule maglev en atteignant 623 km/h dans un tube à basse pression, sur une piste d’essai de 2 km. L’objectif de la CASIC est ambitieux : atteindre les 1.000 km/h, ce qui permettrait de réduire considérablement les temps de trajet.

Un exploit technique

La construction de cette infrastructure, démarrée en avril 2022, a nécessité une précision de l’ordre du millimètre et a posé des défis jamais vus en Chine, notamment pour maintenir un état de vide sur de longues périodes. Le projet a également validé plusieurs technologies clés, ce qui a permis de confirmer la faisabilité technique de ce mode de transport futuriste.

Malgré ces avancées, le concept Hyperloop ne manque pas de susciter des interrogations. Les critiques pointent du doigt les coûts astronomiques de construction et d’entretien des tunnels à vide, ainsi que les risques de sécurité liés à ces vitesses si élevées. Le récent échec de la startup américaine Hyperloop One, qui a dû fermer ses portes après des années de recherche et d’investissements conséquents, souligne les obstacles majeurs à surmonter.

Néanmoins, le succès de la CASIC semble bien indiquer qu’il y a toujours un intérêt dans cette technologie Hyperloop, notamment dans des pays à forte densité démographique comme la Chine, où la viabilité économique d’un tel système pourrait être justifiée.

La réussite de la CASIC dans le domaine du maglev supraconducteur représente une étape importante vers la concrétisation de l’Hyperloop. Toutefois, le projet doit encore prouver sa viabilité économique et sa sécurité opérationnelle avant de pouvoir transformer le paysage des transports à grande vitesse. La Chine, avec ses investissements dans les technologies, son vaste marché intérieur, et une volonté politique de fer, pourrait être le premier pays où l’Hyperloop deviendra réalité.

Le principe de l’Hyperloop est de propulser des capsules ou des véhicules à très grande vitesse dans des tubes à basse pression. La technologie repose sur la lévitation magnétique (maglev), qui permet aux capsules de flotter au-dessus des rails, éliminant ainsi la friction et permettant des déplacements à des vitesses pouvant atteindre ou dépasser les 1.000 km/h.

En réduisant la pression à l’intérieur des tubes, l’air devient suffisamment raréfié pour minimiser la résistance aérodynamique, ce qui contribue à augmenter la vitesse tout en réduisant la consommation d’énergie. Ce système de transport combine non seulement une vitesse élevée mais aussi une efficacité énergétique supérieure et une capacité à relier des villes distantes en quelques minutes ou heures, plutôt qu’en jours.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

You May Also Like

More From Author