lourde sanction contre C8 et Cyril Hanouna !

3 min read
Crédits photo : Bestimage

Le 30 janvier 2023, l’émission “Touche pas à mon poste” lançait un débat autour de la personnalité de Joy Hallyday, la fille adoptive de Johnny et Laeticia Hallyday, sur les réseaux sociaux, avec comme intitulé “Les Tiktoks de Joy Hallyday, 14 ans, choquent la toile”. « Pour moi, c’est le summum de la vulgarité » avait notamment lancé en direct devant des millions de téléspectateurs la chroniqueuse Kelly Vedovelli, scandalisée par des photos jugées trop suggestives à ses yeux. En réponse à Raymond Aabou qui prenait la défense de l’adolescente, elle avait ensuite lancé : « Et alors ? Parce que c’est la nouvelle génération, on a le droit d’être des te-pu ? ». Des propos insultants qui ont mené à l’ouverture d’une enquête par l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom). Ce mardi 13 janvier, près d’un an après les faits, le gendarme du PAF sévit : la chaîne C8, propriété du groupe Bolloré, écope d’une amende de 50.000 euros.

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Des propos particulièrement violents et grossiers”

Selon la décision de l’Arcom rendue publique dans le Journal officiel, les mots injurieux tenus à l’encontre de Joy Hallyday sont « de nature à porter atteinte aux droits, au respect de l’honneur et à la réputation » de la fille du rockeur, qui a récemment accordé sa toute première interview télévisée avec sa soeur Jade sur TF1. Le régulateur audiovisuel reproche à l’émission “Touche pas à mon poste”, produite par H2O Productions, la société de Cyril Hanouna, d’avoir diffusé « plusieurs vidéos de la jeune fille en plan rapproché et pendant une durée importante », et des mots « particulièrement violents, grossiers et dépréciatifs », citant le dérapage de Kelly Vedovelli en exemple. L’Arcom relève en outre que l’animateur Cyril Hanouna s’est abstenu de « condamner explicitement les propos tenus sur son plateau ». « Je trouve que vous allez un peu loin. On rappelle que Joy Hallyday est mineure donc allez-y mollo hein quand même » avait-il seulement affirmé à l’antenne. Cette amende s’ajoute à la longue liste des sanctions prises par l’Arcom contre l’émission “Touche pas à mon poste” ces dernières années, et qui dépassent les 7,5 millions d’euros.

A LIRE – “C’est blessant” : Jade et Joy Hallyday victimes d’insultes racistes, elles réagissent

En novembre dernier, Laeticia Hallyday, la veuve du Taulier, s’était émue du cyberharcèlement dont ses filles sont victimes en permanence. « C’est extrêmement douloureux pour elles. C’est tous les jours sur les réseaux sociaux. J’essaie de les protéger comme je peux. On en parle beaucoup parce qu’elles sont extrêmement abîmées, elles sont touchées, très atteintes. C’est d’une violence, ça dépasse l’entendement » avait-elle dénoncé, en colère, au micro de RTL. La chaîne C8 n’est par ailleurs pas sortie d’affaire : le tribunal doit encore se prononcer sur le dossier. Trois semaines après la séquence polémique, Laeticia Hallyday avait en effet déposé une plainte pour injures publiques contre l’émission “Touche pas à mon poste” auprès du Tribunal judiciaire de Paris.

You May Also Like

More From Author