M. Pokora revient sur “le plus gros tube” qui a relancé sa carrière

6 min read
Crédits photo : Bestimage

M. Pokora à coeur ouvert. Dans le podcast “Canapé six places” de l’influenceuse Léna Situations, le chanteur revient sur sa carrière, faite de hauts et de bas. Et il n’élude rien des moments difficiles, comme l’échec de son album en anglais “MP3”, qu’il espérait le voir transformer en star internationale. « A ce moment-là, mon album ne marche pas assez et la tournée ne remplit pas, j’anticipe et je me dis : “Je vais éviter de garder le même train de vie”. (…) Quand tout s’arrête, il faut continuer de payer les factures et les taxes. Je préfère avoir un peu de sous de côté pour pouvoir rebondir donc je vends mon appartement et ma voiture » explique avec honnêteté l’interprète de “Tombé”, qui indique avoir toujours une vision claire et limpide du succès : « Les gens qui cartonnent et qui mettent des plans à tout le monde : profitez pendant les quatre, cinq, six ans où vous êtes là. (…) Tous les gens que tu croises en montant, tu les croises en redescendant ».

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Je ne veux pas sortir ce son”

Face à l’influenceuse, l’artiste explique comment, après cet « échec commercial », il est revenu au sommet avec le titre “Juste une photo de toi” courant 2010. « Je sais que j’ai le plus gros tube de ma carrière. Je le sais parce que je l’ai écrite et composée celle-là, en deux heures. C’était une évidence. Un producteur allemand m’a envoyé une instru avec le bruit du déclencheur photo dans la prod’. Donc c’est ça qui me met sur le thème » précise aujourd’hui M. Pokora. Il se souvient l’avoir joué à sa mère, qui a trouvé sa chanson « super efficace » : « Je me dis que si moi j’aime et que ma mère aime, c’est qu’il y a un panel assez large. Les jeunes vont aimer et la “ménagère” ça va lui plaire aussi ».

Pourtant, l’idée de signer un grand retour avec une ballade n’est, au départ, pas de son goût : « Au début, je ne veux pas sortir ce son. Revenir avec une ballade, c’est assez compliqué quand même ! Les gens veulent me voir performer. Mais on s’est dit : on sort d’un échec et revenir avec une ballade, c’est quand même revenir humblement. C’est aussi recentrer le truc sur toi, et pas sur toi et un visuel ». Conscient qu’il a une carte à jouer avec ce titre en dehors des codes de l’époque, remplie de tubes électro-pop, M. Pokora réussit son pari. Si “Juste une photo de toi” ne dépasse pas la 44ème place des charts français, le single se vend tout de même à 100.000 exemplaires et est depuis devenu un classique de son répertoire. Une jolie revanche pour le chanteur strasbourgeois.

“C’est le premier tube YouTube”

D’autant plus que le succès est venu de là où on ne l’attendait pas : « “Juste une photo de toi”, c’est le premier tube YouTube. Je ne suis pas joué en radio parce qu’évidemment, nos amis de la radio m’ont tourné le dos puisque je sors d’un échec. A l’époque, mon manager Thierry va dans une très grande radio française, le programmateur veut même pas écouter la chanson et lui dit “Pourquoi tu t’occupes encore de Matt Pokora ? C’est fini”. Véridique. Il écoute à peine la chanson ». C’est donc sur YouTube que se fait le succès du morceau, grâce à un clip qui cumule aujourd’hui plus de 63 millions de vues : « C’est le premier tube YouTube, c’est le premier tube sans radio, où les gens viennent directement chercher ce qu’ils veulent écouter. Et comme le clip plaisait aux jeunes, tout le monde se le passait et il fait des millions de vues sans avoir une exposition forte en radio et en télé. C’était aussi les prémices d’une nouvelle ère ».

Le hit viral pousse du coup les radios à jouer le jeu : « Ils ont vu les vues YouTube, ils se sont dit “Ah ouais ok, les gens viennent chercher le truc sur YouTube”. Et à l’époque, il n’y avait pas les triches, ça ne s’achetait pas les vues. Donc tu savais qu’un mec qui faisait 10 millions en deux semaines, il avait vraiment striké. Ils se sont dit “Bon on ne peut pas ignorer, il y a un petit phénomène qui se passe sur YouTube”. Il y a quelques radios qui l’ont joué mais “Juste une photo de toi” reste un titre qui n’a pas beaucoup été joué en radio ».

A travers ce titre, M. Pokora a réussi à tisser des liens encore plus forts avec sa communauté de fans, notamment grâce aux réseaux sociaux, alors encore peu utilisés par les célébrités. Une fanbase très motivée qui lui fait remporter, début 2011, les NRJ Music Awards de la Chanson et de l’Artiste de l’année : « Alors que c’était pas le plus gros tube pour les gens ! Il y avait quand même “Alors on danse” de Stromae qui était en face de moi, deux-trois autres artistes qu’on attendait plus que moi. Et c’est la première fois où les gens se sont dit “Ah le salaud ! Son truc de Twitter… Il a mis tout le monde à l’amende parce qu’il est directement allé chercher son audience, les a mobilisés tous les jours” ».

Il dit ainsi avoir « fidélisé » davantage son public : « Parce que j’ai un contact quasi quotidiennement avec le public. Ça a changé la vision des réseaux sociaux pour les artistes, (…) tout le monde a commencé à communiquer sur les réseaux sociaux, on a commencé à prendre ça au sérieux ». La suite, tout le monde la connaît. Le bien-nommé album “Mise à jour” (230.000 ventes) puis sa victoire à “Danse avec les stars” le remettent sur les rails d’un succès qui ne s’est depuis jamais démenti.

You May Also Like

More From Author