Macron grille la politesse à Attal avant son discours au Parlement

3 min read

Macron grille la politesse à Attal avant son discours au Parlement

Gabriel Attal doit prononcer son discours de politique générale au Parlement dans les prochaines jours, mais Emmanuel Macron pourrait préciser la vision et les objectifs du nouveau gouvernement avant son Premier ministre.

Le Premier ministre s’est imposé sur le terrain avec cinq déplacements en cinq jours et sur des sujets de premier plan – la sécurité, l’éducation, la santé ou encore le pouvoir d’achat – après sa nomination à Matignon. Reste à Gabriel Attal d’affirmer son rôle de chef de gouvernement et de préciser son projet devant le Parlement avec le traditionnel discours de politique générale (DPG). Le moment est très attendu par l’opposition qui a exigé du Premier ministre qu’il se plie à un vote de confiance après sa déclaration. Et alors que certains élus pensaient l’entendre ce mardi 16 janvier, avant la séance hebdomadaire de questions au gouvernement pour le Premier ministre, le discours de politique générale pourrait être reporté de plusieurs jours, voire d’une semaine.

Avant que Gabriel Attal prononce son discours de politique général, “il faut d’abord constituer le gouvernement” et nommer le reste de l’équipe ministérielle, à savoir les secrétaires d’Etat, a indiqué le patron des députés Renaissance Sylvain Maillard sur le plateau de France 3, le 14 janvier. L’élu est allé jusqu’à envisager le report du DPG à la semaine du 22 janvier. Un écho qui est également parvenu jusqu’à Politico, selon qui le discours ne serait pas encore prêt. Un séminaire de travail entre le Premier ministre et les membres de son gouvernement serait d’ailleurs prévu ce mercredi 17 janvier, notamment pour plancher sur l’adresse aux parlementaires, ajoute l’infolettre.

Attal, simple service après-vente de Macron ?

Mais alors que le discours de politique générale de Gabriel Attal se fait attendre, Emmanuel Macron a lui confirmé tenir une conférence de presse le mardi 16 janvier à 20h15 pour s’adresser à tous les Français. La prise de parole s’inscrit dans le “rendez-vous avec la nation” promis par le chef de l’Etat en décembre. Durant son expression, le président de la République devrait préciser les mesures et ambitions du “réarmement civique” ainsi que les projets pour dessiner le “destin de la nation” selon Politico. L’Elysée a indiqué de son côté qu’Emmanuel Macron “fera des annonces”. Mais n’est-ce pas ce qui est également attendu du discours de politique générale : présenter aux élus le cap politique et les objectifs fixés par l’exécutif ?

La conférence de presse d’Emmanuel Macron précédant le discours de Gabriel Attal devant les parlementaires pose question et semble fragiliser le poids du Premier ministre. En 2017 déjà, le chef de l’Etat avait été accusé de couper l’herbe sous le pied d’Edouard Philippe, alors Premier ministre, en s’exprimant à la veille du DPG. Or, Gabriel Attal étant déjà qualifié de clone d’Emmanuel Macron par l’opposition, des signes d’ascendance du chef de l’Etat sur le chef du gouvernement n’aideront pas le Premier ministre à s’imposer au Parlement.

You May Also Like

More From Author