Mickey et Minnie entrent dans le domaine public (au moins une version)

Les personnages iconiques de Disney, Mickey et Minnie Mouse, dans leurs incarnations de Steamboat Willie, sortiront des griffes du droit d’auteur exclusif de Disney après 95 ans. Ce changement est le fruit de plusieurs extensions de la durée des droits d’auteur aux États-Unis, notamment par le « Mickey Mouse Protection Act » de 1998. Cette loi a étendu la durée de vie des droits d’auteur de 20 ans supplémentaires, suite à une intense pression de Disney et d’autres entreprises.

Dans le domaine public, avec des astérisques

Pour de nombreux observateurs et juristes, cette évolution est qualifiée autant de symbolique que d’excitante. C’est évidemment un événement historique, surtout en raison de la nature procédurière de Disney au cours de son existence centenaire. Tous soulignent l’importance de la propriété publique des œuvres. « Il y a en fait plus de résistance maintenant qu’il y a environ 20 ans, lorsque la loi Mickey Mouse a été adoptée », déplore toutefois Paul Heald, professeur à la Faculté de droit de l’Université de l’Illinois, spécialisé dans le droit d’auteur et la propriété intellectuelle internationale.

Dans certains cas, les États-Unis vont bien au-delà des lois européennes sur la propriété intellectuelle, et maintiennent les droits d’auteur sur des œuvres qui sont pourtant dans le domaine public dans leur pays d’origine… Dans le cas de Mickey et Minnie, les États-Unis et l’Europe sont à peu près synchronisés.

Même si cette transition marque un moment significatif, Disney tient à préciser que seules les versions de Steamboat Willie de Mickey et Minnie sont concernées. Les versions modernes de Mickey continueront de jouer un rôle clé en tant qu’ambassadeur mondial de la Walt Disney Company. Le groupe détient toujours une marque déposée sur Mickey en tant que mascotte et « identifiant » de marque, ce qui interdit l’utilisation du personnage pour induire en erreur les consommateurs.

Néanmoins, l’entrée de ces versions dans le domaine public signifie que les artistes et créateurs actuels pourront exploiter le personnage de Mickey tel qu’on le voit dans le dessin animé de 1928, bien que de manière limitée. Cette transition pourrait entraîner des interprétations et des utilisations disons, inédites, de Mickey et Minnie. À l’instar de Winnie l’Ourson, qui est devenu public il y a deux ans, menant à des utilisations pour le moins surprenantes (par exemple dans le film d’horreur Winnie The Pooh: Blood and Honey !).

D’autres œuvres notables entreront également dans le domaine public, telles que le film Circus de Charlie Chaplin, le roman « Orlando » de Virginia Woolf, et la pièce musicale L’Opéra de Quat’Sous de Bertolt Brecht.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités.

You May Also Like

More From Author