Microsoft rachète les terres d’une ferme de citrouilles pour 76 millions de dollars

Le Père Noël a été très généreux cette année pour la famille Creuziger de Mount Pleasant, une petite bourgade du Wisconsin. Microsoft leur a versé la bagatelle de 76 millions de dollars afin d’acquérir les 165 hectares de terrain de la ferme familiale. Des terres qui incluent une attraction à base de citrouilles ainsi qu’un labyrinthe de maïs. Pas sûr que le nouveau propriétaire conserve tel quel ces deux curiosités locales…

Une acquisition surprenante, un prix exceptionnel

Car Microsoft a l’intention de créer sur place un campus et un centre de données, un projet dans lequel l’entreprise prévoit d’investir plus d’un milliard de dollars (sachant qu’elle possède déjà un data center dans la région). L’acquisition des terrains de la famille Creuziger s’ajoute à l’achat de 260 hectares adjacents, précédemment acquis par le groupe pour un total de près de 100 millions de dollars. Les travaux de construction, qui ont débuté en septembre, vont transformer profondément les lieux ; Microsoft est sur le point de devenir le principal propriétaire foncier de ce comté rural des États-Unis.

L’objectif est de soutenir l’expansion des services de cloud et d’intelligence artificielle de Microsoft avec de nouveaux emplacements pour les serveurs. Le Business Journal de Milwaukee a rapporté que l’entreprise prévoit initialement d’embaucher 200 employés pour son centre de données à Mount Pleasant, avec la possibilité d’ajouter plus de 460 emplois au fil du temps.

Le montant finalement versé à la famille Creuziger est bien supérieur à la valeur actuelle des terres. En 2023, le terrain était estimé à 174.200 dollars, puis réévalué à 598.400 dollars après des améliorations, selon l’évaluateur du village. Cette vente fait suite à une offre initiale de la part du gouvernement local en 2017, qui ne représentait qu’un tiers de la somme proposée par Microsoft. Les autorités travaillaient alors avec Foxconn pour un projet d’usine géante sur place.

La famille Creuziger avait alors refusé l’offre, en attente d’une proposition plus avantageuse. Ils ont finalement eu bien raison de prendre leur mal en patience. Le projet de Microsoft contraste avec celui de Foxconn, qui avait initialement prévu d’investir 10 milliards de dollars dans la région pour une usine d’avant-garde. Le géant taïwanais promettait 13.000 emplois, mais il a par la suite réduit considérablement ses plans.

Loin de ces considérations, les vendeurs ont désormais de quoi envisager l’avenir avec sérénité. Leur avocat, David Barnes, a exprimé le souhait de la famille : « [Elle] souhaite bonne chance au village et à Microsoft, et apprécierait que [sa] vie privée soit respectée ».

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités.

You May Also Like

More From Author