Montréal décerne ses prix du patrimoine

Montréal a décerné ses prix annuels en matière de préservation et de mise en valeur du patrimoine de la métropole. Le prix Agir ensemble 2023 a été remis à l’organisme sans but lucratif Objets de mémoire pour la sauvegarde de la collection Wings, la plus ancienne manufacture d’origine chinoise encore en production à Montréal.

Dans un vieil immeuble occupé par la famille Lee, au coeur du Quartier chinois, ce groupe d’action muséologique, qui comprend notamment Jean-Philippe Riopel et Bernard Vallée, a trouvé quantité d’objets qui retracent l’histoire de la communauté chinoise.

« Les Lee gardaient un peu tout. Comme ils avaient de l’espace, ils entreposaient aussi les malles des nouveaux venus », avait expliqué M. Riopel au Devoir. Certaines de ces malles n’avaient jamais été ouvertes. La plus vieille, scellée depuis 1939, constitue un trésor en soi ; d’autres sont entassées là, intactes, depuis les années 1950. Elles racontent, à leur manière, une histoire de l’immigration.

Le fondateur de la compagnie Wing, Hee Chong Lee, était un immigrant débarqué à Montréal en 1897, à l’heure où la Ville mettait en place de très dures mesures vexatoires à l’encontre de cette communauté dans une forme de racisme systématisé. À compter de 1946, l’entreprise Wing fabrique des nouilles chinoises fraîches, des rouleaux impériaux, des pâtes à won ton. Les témoins de cette activité industrielle et culturelle ont été en bonne partie préservés.

« Ils ont conservé beaucoup d’objets. Nous avons passé des centaines d’heures à organiser ça. Nous avons créé une collection. Cela raconte plus, bien plus que l’histoire de la communauté chinoise », explique Jean-Philippe Riopel, dans la mesure où ce quartier sera traversé par toutes sortes d’influences culturelles. Que serait-il advenu de ces objets n’eût été l’intervention salutaire de ce groupe d’action muséologique ? 

Des fresques et des maisons

 

Le jury a aussi remis le grand prix Savoir-faire à Pierlucio Pellissier, un architecte et restaurateur de fresques et de peintures murales. Le jury a souligné sa polyvalence et sa compétence. M. Pellissier est en mesure tant de prescrire des travaux de restauration des décors intérieurs que de les exécuter.

 Marie-Christine Jacques et Michel Fournier, propriétaires du 1851-1853, boulevard Pie-IX, obtiennent pour leur part le grand prix Prendre soin. Le jury a souligné le travail de restauration de plusieurs éléments d’origine de ce bâtiment résidentiel, « en particulier la réfection du couronnement, du balcon et de la pierre en façade ». Le jury a en outre indiqué que ces travaux ont contribué à redonner ses lettres de noblesse au boulevard Pie-IX. Ce qui encourage de futurs projets à eux aussi miser sur le patrimoine et le respecter. Dans la même catégorie, une mention a été accordée à Amélie Bolduc-Monette et à François Berthiaume pour l’entretien constant du 1600, boulevard Gouin Est.

Ces prix du patrimoine, remis par la Ville de Montréal en partenariat avec Héritage Montréal et le gouvernement du Québec, visent « à célébrer le patrimoine montréalais sous toutes ses formes et à sensibiliser la population à l’importance de le protéger ».

C’est un jury composé de sept membres qui a sélectionné les lauréats. Il était présidé cette année par Denis Boucher, président du Conseil du patrimoine de Montréal. La métropole accorde des prix de ce type chaque année depuis 1991.

« Les lauréats et lauréates nous rappellent que le patrimoine est bien plus qu’un simple legs du passé ; il constitue une source d’inspiration inestimable pour le présent et pour la construction d’un avenir florissant, imprégné de notre identité montréalaise singulière », a affirmé Robert Girard, président du conseil d’administration d’Héritage Montréal, à l’occasion de la remise des prix.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author