Mort de Ryan O’Neal, acteur de Love Story et Barry Lyndon

3 min read

Ryan O’Neal, célèbre pour ses rôles dans “Love Story”, “Barry Lyndon” et “Driver”, est mort le 8 décembre à l’âge de 82 ans. Son fils Patrick O’Neal lui a rendu hommage en le présentant comme “une légende hollywoodienne”.

Ryan O’Neal est mort

Né le 20 avril 1941 à Los Angeles, l’acteur Ryan O’Neal est mort à 82 ans. L’annonce a été faite ce 8 décembre 2023 par Patrick O’Neal, le fils du comédien. C’est via un post sur son compte Instagram qu’il a partagé cette information, expliquant que son père était “décédé paisiblement avec des personnes aimantes à ses côtés“. Patrick O’Neal a ensuite raconté à quel point il admirait son père, qui avait “toujours été (son) héros“, et présenté l’acteur comme une “légende hollywoodienne“.

Il a joué dans 500 émissions en 5 ans. Et bien sûr, son nom a atteint des sommets après Love Story, qui a sauvé les studios Paramount et a valu à mon père une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Les causes de la mort de Ryan O’Neal n’a pas été précisé mais Deadline affirme que le comédien luttait contre des problèmes de santé depuis des années. Il aurait été diagnostiqué d’une leucémie en 2001 et d’un cancer de la prostate de stade 4 en 2012.

Le visage de Love Story et Barry Lyndon

Si le visage Ryan O’Neal renvoie avant tout à Love Story (1970), l’acteur commence à se faire remarquer d’abord à la télévision. Son rôle régulier dans le soap opéra Peyton Place (1964 – 1969) lui permet de gagner en notoriété. Mais il ne tarde pas à se diriger vers le cinéma et c’est donc dès 1970 qu’il devient une véritable star avec Love Story, considéré comme un des plus grands films romantiques. En effet, le long-métrage, porté également par Ali MacGraw, est sorti à une période où les studios étaient au fond du gouffre. Il aura fallu ce succès surprise de Love Story, puis celui du Parrain, pour remettre la Paramount sur les rails et relancer l’industrie.

Love Story ©Paramount
Love Story ©Paramount

Suite à ce tournant dans sa carrière (Love Story lui vaut une nomination aux Oscars), Ryan O’Neal enchaine les rôles. Il travaille une première fois avec Peter Bogdanovich pour On s’fait la valise, Doc ? (1972) avec Barbra Streisand, avant d’obtenir un autre de ses plus grands rôles. Dès 1975, Stanley Kubrick le dirige pour qu’il interprète le personnage principal de l’ambitieux Barry Lyndon. Un chef-d’œuvre du 7e art récompensé de quatre Oscars dans des catégories techniques.

De Driver à Bones

Après cela, Ryan O’Neal croise la route d’Isabelle Adjani dans Driver (1978) de Walter Hill, dont il tient le rôle principal. L’acteur prouve ainsi sa capacité à incarner des personnages variés. Cependant, les années 1980 sont moins prolifiques pour lui avec de nombreux films bien moins mémorables que les précédents. Il disparaît presque totalement des écrans dans les années 1990, avant de revenir de manière occasionnelle. Au cinéma, il accompagne un joli casting composé d’Al Pacino et Kim Basinger dans Influences (2002) avant de revenir davantage au petit écran.

Ryan O'Neal - Bones ©FOX
Ryan O’Neal – Bones ©FOX

Il joue en effet Rodney Scavo dans Desperate Housewives (2005), mais devient surtout Max Keenan dans la série Bones (2006-2017), son dernier rôle. Entre-temps, il avait tout de même été dirigé par un dernier grand cinéaste, Terrence Malick pour son film Knight of Cups (2015) aux côtés de Christian Bale.

You May Also Like

More From Author