On sait enfin quand le chargeur USB-C universel va devenir obligatoire pour tous les appareils électroniques

C’est désormais acté : avec le nouveau décret qui vient tout juste d’être publié au Journal officiel, tous les appareils électroniques de petite et moyenne taille devront bientôt être compatibles avec un même chargeur universel, conformément à une réglementation européenne qui entrera en vigueur dans un an jour pour jour.

Cette décision s’inscrit dans la continuité de la démarche des députés européens. À l’automne 2022, ils ont décidé que tous les constructeurs devraient adopter le port USB Type-C sur les appareils commercialisés dans l’Union européenne. Le décret de ce jeudi officialise l’intégration de cette réglementation dans la loi de la France, qui l’avait ardemment défendue en tant que présidente du Conseil de l’Union européenne.

Plus tôt dans la semaine, le ministère de l’Économie avait aussi indiqué que les entreprises devront également « proposer aux consommateurs une vente séparée de l’appareil et du chargeur et l’indiquer grâce à un pictogramme ».

Presque tous les appareils électroniques concernés

Concrètement, cette législation s’appliquera bien évidemment aux smartphones — y compris aux iPhones d’Apple, qui a pourtant freiné des quatre fers en invoquant des arguments parfois discutables pour préserver sa fameuse interface Lightning. Mais même la Pomme a fini par se faire une raison en intégrant un port USB-C à son nouvel iPhone 15.

Ce texte concerne également les tablettes, les casques audio et écouteurs sans fil, ou encore d’autres appareils tels que les GPS, les liseuses ou les enceintes et consoles portables. Les périphériques destinés aux ordinateurs, à commencer par les claviers et les souris, sont également sommés de passer à l’USB-C, même si c’était déjà souvent le cas.

Il reste cependant une catégorie de produits qui ne seront pas soumis à cette législation — du moins, pas dans l’immédiat. Il s’agit des ordinateurs portables, qui bénéficieront d’un sursis jusqu’au mois d’avril 2026. Une décision compréhensible, sachant qu’ils consomment généralement beaucoup plus d’énergie que les autres appareils cités plus haut. Il va donc falloir laisser un peu de temps aux ingénieurs pour assurer la transition à partir de leurs chargeurs propriétaires.

Une décision aussi écologique

Cette directive est une bonne nouvelle pour les consommateurs. Certes, l’écosystème technologique n’a plus rien à voir avec celui des années 2010, où plusieurs dizaines de standards différents cohabitent. Mais cela permettra tout de même aux clients d’y voir plus clair et de simplifier les chaînes logistiques.

Elle est aussi présentée comme un grand succès au niveau environnemental. « Grâce à cette mesure, ce sont 11 000 tonnes de déchets électroniques qui seront évités chaque année selon la Commission européenne, une avancée concrète pour réduire l’empreinte environnementale de l’Europe », se félicite le communiqué de Bercy.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités.

You May Also Like

More From Author