Pedersen, Alaphilippe… van der Poel peut-il craindre ses adversaires ?

6 min read

Tour des Flandres 2024 : Pedersen, Alaphilippe... van der Poel peut-il craindre ses adversaires ?

Double lauréat de l’épreuve, Mathieu van der Poel s’avance en immense favori du Tour des Flandres, en l’absence de Tadej Pogacar et Wout van Aert.

Les amoureux du Ronde et du cyclisme ont encore en mémoire la fameuse chevauchée de Pogacar, cette manière que le Slovène avait eu de sortir de sa roue van der Poel, bien assis sur sa scelle, fendant la foule en délire du Vieux Quaremont. Une attaque décisive, qui laissa sans réponse Pedersen alors en tête et déposé comme un jouvenceau, avant d’aller conquérir ce Monument qui aurait dû lui être interdit. Un an après sa démonstration de force, l’insatiable leader d’UAE Emirates ne pointe pas au départ et laisse orphelin le Néerlandais d’un troisième acte à cette rivalité nordiste aussi inattendue que passionnante. Seul favori d’une 108e édition qui n’a pourtant pas révélé sa vérité.

Une forme ascendante

En effet, si seule la course et ses aléas seront prêtés allégeance au plus fort, avant qu’elle ne s’élance, une tête dépasse largement de la mêlée. Ceint de son maillot de champion du monde, Mathieu van der Poel donne le sentiment de monter en puissance. Impérial tout l’hiver en cyclo-cross, il a renoué avec la route lors de Milan-San Remo et s’il n’a pas gagné, il a montré qu’il avait déjà dans les jambes l’endurance pour supporter une course de près de 300 km tout en y jouant un rôle important.

L’impression a été renforcée lors de l’E3 Saxo Classic où il a éparpillé la concurrence pour finir en solitaire. Une démonstration de force qui lui a coûté Gand-Wevelgem quelques jours plus tard. Deux courses difficiles qui lui ont fait du bien. “C’est de ça dont j’avais encore besoin”, a-t-il assuré dimanche dernier après sa deuxième place avant de s’accorder une semaine de repos pour arriver frais à Anvers. Au-delà, de la forme ascendante, van der Poel a pour lui de parfaitement connaître les subtilités du Tour des Flandres dont il est double vainqueur. Ce dimanche, il visera ainsi un troisième sacre ce qui en ferait l’égal de Cancellara, Boonen, Museeuw, Leman et Magni, seuls coureurs à avoir inscrit à trois reprises leur nom au palmarès de l’épreuve.

Pedersen en embuscade, la poisse van Aert

Si le champion du monde se présente au départ en favori, rien ne l’assure de parvenir à ses fins et il aura face à lui une concurrence amoindrie mais redoutable. Outre Pogacar son tourmenteur de 2023, son plus fidèle rival Wout van Aert ne pourra pas s’essayer à le vaincre. En effet, le Belge a subi une lourde chute sur A travers la Flandre et s’est fracturé plusieurs côtes ainsi que la clavicule. Une terrible nouvelle pour le rouleur belge qui avait modifié son programme de début de saison pour se focaliser sur la conquête du Ronde et de Paris-Roubaix. Le coureur de 29 ans manquera donc les deux Monuments et devra patienter jusqu’à l’année prochaine pour tenter sa chance.

Lui n’a pas ses soucis et apparaît à présent comme le principal challenger de van der Poel. Quatrième de Milan-San Remo, Mads Pedersen a affirmé ses ambitions en réglant au sprint le Néerlandais pour lui souffler la victoire lors de Gand-Wevelgem. Un succès qui atteste de ses prédispositions et en fait un prétendant crédible d’autant que le Danois tourne autour depuis des années. En tête dans la dernière montée du Vieux Quaremont, il n’avait pu résister à l’envolée de Pogacar et avait dû se contenter de la 3e place. En 2018, il avait échoué à 12 secondes de Terpstra alors qu’il n’avait que 22 ans. Cette année, il espère que son tour viendra mais il faudra qu’il ait bien récupéré de sa chute sur A Travers La Flandre. Un fait de course qui le prive d’une partie du collectif de la Lidl-Trek, puisque Stuyvens et Kirsch sont forfaits. Un atout sur lequel il aurait pourtant aimé s’appuyer pour vaincre.

Des Français en retrait

Côté français, les chances de succès sont infinitésimales depuis le forfait de Christophe Laporte. Le champion d’Europe, comme son leader chez Visma-Lease a bike, a renoncé à la campagne flandrienne en raison d’une grippe intestinale. Les espoirs se porteront sur Julian Alaphilippe revu à son avantage à Milan-San Remo où il aurait pu mieux figurer sans une crevaison dans le final, Florian Sénéchal et Valentin Madouas. Le champion de France sait souffrir et a déjà prouvé qu’il savait danser sur les pavés humides de la Belgique avec sa troisième place obtenue en 2022 derrière van der Poel et van Baarle. De quoi nourrir l’appétit. “Si on peut gagner, on gagnera”, a-t-il confié au Télégramme quelques jours avant de se rendre en Belgique où il est “prêt pour la guerre”.

Une guerre dont Mathieu van der Poel a les clés. Déjà déterminant dans les rues de San Remo pour propulser son coéquipier Jasper Philipsen à la victoire, le Néerlandais peut frapper fort à Audenarde et rappeler qu’il est le patron des Classiques du Nord.

La 108ème édition du Tour des Flandres s’élancera d’Anvers aux alentours de 10h. L’arrivée à Audenarde est, elle, prévue vers 16h29, selon les prédictions les plus optimistes des organisateurs.

La 108ème édition du Ronde van Vlaanderen, deuxième des Monuments du calendrier cycliste, sera retransmise en intégralité sur Eurosport 1 avec une prise d’antenne prévue dès 9h45. La course sera également visible en clair sur France Télévision, à partir de 13h35.

Double vainqueur du Ronde, Mathieu van der Poel se présente en immense favori de la 108e édition. En l’absence du vainqueur sortant Pogacar et de van Aert, le principal rival du Néerlandais sera le Danois Mads Pedersen, qui l’a battu lors de Gand-Wevelgem.

La 108ème édition du Ronde van Vlaanderen a été tracée entre Anvers et Audernarde, pour un total de 270 km à travers les monts pavés des Flandres belges. Ils seront 17 au programme avec notamment trois passages par le Vieux Quaremont et deux par le Paterberg.

Voici en détails les monts du Tour des Flandres 2024 :

  1. Oude Kwaremont (1500 m, Km 136.9)
  2. Kapelleberg (1,1 km, Km 155,5)
  3. Wolvenberg (Km
  4. Molenberg (200 m, Km 171.0)
  5. Mariaborrestraat (Km 175)
  6. Berendries (Km 179)
  7. Valkenberg (Km 184)
  8. Berg Ten Houte (400 m, Km 196.5)
  9. Nieuwe Kruisberg /Hotond (Km 206,5)
  10. Oude Kwaremont (1500 m, Km 216.4)
  11. Paterberg (400 m, Km 219.8)
  12. Koppenberg (600 m, Km 226.2)
  13. Steenbeekdries (Km 231,5)
  14. Taaienberg (500 m, Km 234.0)
  15. Oude Kruisberg/Hotond (500 m, Km 242.5)
  16. Oude Kwaremont (1500 m, Km 254.1)
  17. Paterberg (400 m, Km 257.5)

Il y aura également six secteurs pavés :

  1. Lippenhovestraat (2200 m, Km 105.2)
  2. Paddestraat (1500 m, Km 107.1)
  3. Holleweg (700 m, Km 156.8)
  4. Kerkgate (1400 m, Km 163.7)
  5. Jagerij (800 m, Km 166.1)
  6. Oude Kruisberg (Km 242,5)

You May Also Like

More From Author