pire démarrage de sa carrière pour son nouvel album !

4 min read
Crédits photo : DR

« Le paria de la pop danse au-delà du discours », « embarrassant mais excitant », « une confortable répétition de ses succès passés »… C’est peu dire que l’accueil est très mitigé pour “Everything I Thought It Was”, le nouvel album de Justin Timberlake sorti le 15 mars dernier. Si la popstar espérait signer un retour événement, les multiples polémiques et récentes révélations explosives de Britney Spears sur son comportement durant leur relation ont jeté l’opprobre sur la star, désormais décrite comme « l’oncle gênant de la pop » dans la presse. La première déconvenue est arrivée fin janvier avec la sortie de son premier single “Selfish” qui n’a pas fait d’étincelles dans les charts : une timide entrée à la 19ème place des charts américains, et surtout une opération des fans de Britney Spears pour que sa propre chanson “Selfish”, sortie en 2011, soit numéro un sur iTunes. Pari réussi !

Le player Dailymotion est en train de se charger…

Un disque au démarrage timide

Aujourd’hui, une semaine après sa sortie, comment se porte “Everything I Thought It Was” dans les charts du monde entier ? C’est peu dire que le résultat est moins flamboyant que prévu. S’il n’est numéro un dans aucun pays, Justin Timberlake se contente, au mieux, de la troisième place en Belgique et aux Pays-Bas. Mais le bât blesse dans les très gros marchés. Au Royaume-Uni, l’album démarre cinquième avec 6.100 copies écoulées, derrière Ariana Grande, Kacey Musgraves ou The Weeknd. A noter que le top 5 s’est joué à une cinquantaine d’unités d’écart avec Raye, sixième du classement. Aux Etats-Unis, le revers de la médaille semble difficile pour Justin Timberlake puisque “Everything I Thought It Was” entre à la quatrième place du classement, derrière Ariana Grande, Kacey Musgraves et Morgan Wallen. En une semaine, l’interprète de “Drown” a vendu 67.000 exemplaires de son album avec, dans le détail, 41.000 ventes pures et 24.000 unités provenant des écoutes en streaming. Une déconvenue pour l’artiste qui signe là son plus faible démarrage sur le sol américain. “Everything I Thought It Was” est aussi son premier disque, depuis “Justified” en 2002, à ne pas entrer numéro un des charts US.

Ainsi, le projet fait quatre fois moins que “Man of the Woods”, qui avait débuté avec 293.000 copies vendues en une semaine en 2018. Et on est loin de la grande époque : en effet, Justin Timberlake a par le passé signé des jolis démarrages avec 439.000 ventes pour “Justified”, 684.000 achats pour “FutureSex/LoveSounds” (2006), 350.000 unités pour “The 20/20 Experience / 2 of 2” (2013) et surtout son record personnel avec le premier volume de “The 20/20 Experience”, écoulé à 968.000 exemplaires en première semaine en 2013. Il s’agissait alors du plus gros démarrage de l’année et de l’album le plus vendu cette année-là.

En France, Justin Timberlake signe une arrivée timide puisque “Everything I Thought It Was” ne dépasse pas la 23ème place du Top Albums avec 1.900 achats comptabilisés. Soit son plus faible démarrage depuis “Justified”. Cependant, l’interprète de “Mirrors” pourra retrouver le sourire grâce à sa tournée mondiale, le “Forget Tomorrow World Tour”, qui est un joli succès en billetterie. Ses deux concerts prévus à la LDLC Arena de Lyon les 6 et 7 septembre prochains sont déjà complets !

You May Also Like

More From Author