Pogacar couronné, Pinot célébré ! Le résumé complet

4 min read

Tour de Lombardie 2023 : Pogacar couronné, Pinot célébré ! Le résumé complet

Tadej Pogacar a remporté samedi un troisième Tour de Lombardie consécutif, au moment où Thibaut Pinot tire sa révérence. Retour sur une journée riche en émotions.

Pour la troisième année de suite, Tadej Pogacar s’adjuge le dernier Monument de l’année et appose son sceau sur l’ultime page de la saison cycliste. Le Slovène aura de nouveau inscrit son nom à chaque chapitre de l’année. Au printemps, vainqueur de Paris-Nice, de l’Amstel Gold Race, de la Flèche Wallonne et du Tour des Flandres. Cet été, second du Tour de France avec deux victoires d’étape et médaillé de bronze aux championnats du monde. Cet automne enfin, vainqueur de son cinquième Monument à 25 ans sur ce Tour de Lombardie. Il est le premier à remporter la Classique des feuilles mortes trois fois d’affilée depuis Fausto Coppi (1946, 1947, 1948), cinq fois vainqueur. 

Une descente monumentale

Sans être aérien samedi, Tadej Pogacar a été le plus entreprenant et les jambes ont bien répondu à son appétit toujours intact. En début d’après-midi, Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step) a d’abord chuté à 110 kilomètres de l’arrivée et est revenu bien amoché dans le peloton. Il n’a pas réussi à suivre les meilleurs quand ils se sont détachés, comme Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) qui n’avait pas les jambes et qui avait sans doute aussi un peu la tête ailleurs pour sa dernière course chez les professionnels. 

Pendant ce temps, la formation UAE Team Emirates lançait les hostilités dans le Passo di Ganda (9,2km à 7,3%), dernier vrai col de la journée. D’abord par Adam Yates, qui attaqua le premier pendant que Tadej Pogacar et Primoz Roglic (Jumbo Visma) se marquaient. Puis, quand le Britannique est repris, par Pogacar lui-même. Mais le double vainqueur du Tour n’était pas beaucoup plus fort que ses concurrents, et personne n’avait réussi à faire la différence au sommet du Passo di Ganda, où ils étaient encore six à pouvoir gagner : les deux Slovènes, Vlasov, Bagioli, Simon Yates et Carlos Rodriguez. 

Dès la bascule, à 30 kilomètres de l’arrivée, “Pogi” s’est jeté à corps perdu dans la descente, prenant de court son rival slovène moins à l’aise dans l’exercice. Lancé tambour battant, il a rapidement pris vingt secondes déjà décisives, profitant d’un léger marquage entre ses adversaires, et n’a jamais été revu malgré des jambes qui ont failli le lâcher avec des crampes à 12 kilomètres du but. Mais Pogacar était peut-être bien le plus fort finalement, et il s’impose avec plus de 50 secondes d’avance sur Andrea Bagioli (Soudal Quick-Step) qui règle le groupe de poursuivants au sprint devant Primoz Roglic, troisième.

Un crépuscule de rêve

Quand l’automne arrive, certaines feuilles tombent plus tôt que d’autres. Thibaut Pinot a choisi de se retirer à la fin d’une saison 2023 réussie, pour clore sa carrière en beauté et bien avant d’être fâné. Pour sa dernière année, il a notamment couru un Tour d’Italie fantastique à l’issue duquel il a remporté le maillot azzurro du meilleur grimpeur et fini à la 5e place du Classement Général, en passant à deux reprises tout près de la victoire d’étape. Ce week-end, il tirait sa révérence sur la course qui lui a offert le plus grand succès de sa carrière, son seul Monument, en 2018.

Honoré par ses pairs au départ, célébré par ses supporters à l’arrivée, Thibaut Pinot a vécu des adieux comme on en fait peu, avec des centaines de fans réunis dans le Colle Aperto pour former la “Curva Pinot”, et le remercier des émotions qu’il a offert aux amateurs de cyclisme pendant toute sa carrière. Arrivé avec ses coéquipiers près de neuf minutes après le vainqueur, Pinot peut quitter le monde professionnel serein et fier d’une carrière qui ne sera pas oubliée dans la grande histoire de la petite reine.

Le classement complet de la course :

You May Also Like

More From Author