Pour son retour, Nadal s’incline en quart de finale à Brisbane

Rafael Nadal, qui effectuait à l’occasion du tournoi de Brisbane son retour après presque un an d’arrêt dû à des blessures et deux opérations, a calé en quarts de finale devant l’Australien Jordan Thompson (55e), vainqueur 5-7, 7-6 (8/6), 6-3 d’un ex-numéro 1 mondial qui s’est éteint physiquement dans le dernier set, vendredi.

« J’ai besoin de matchs, de jouer aussi des doubles, et de bien m’entraîner, passer des heures sur le court est pour moi très important », avait déclaré Nadal jeudi après son deuxième tour.

Son voeu a été exaucé : Nadal a passé contre Thompson près de 3 heures et demie sur le court : 1 h 14 min dans le premier set, 1 h 19 min dans le deuxième, un peu moins dans le troisième (51 min). Mais pas pour le résultat espéré.

Battu, l’Espagnol a ressenti une douleur « musculaire » à la cuisse gauche en fin de match, à « un endroit très similaire », là où il s’était blessé un an plus tôt. Il a alors quitté le court brièvement avant de terminer la rencontre.

Il a voulu se montrer rassurant en expliquant qu’il s’agissait seulement du « muscle sur-sollicité après quelques jours d’efforts et un match très difficile » et a dit espérer « avoir la chance de (s)’entraîner la semaine prochaine et de jouer à Melbourne », tout en n’étant « sûr de rien à 100 % pour le moment ».

Le Majorquin pourra regretter les deux fautes commises sur les deux premières de ses trois balles de match, en envoyant une volée haute de revers, puis un coup droit, dans le couloir alors qu’il avait pris le dessus à chaque fois dans l’échange.

Rien à regretter par contre sur la troisième, belle et bien sauvée par l’Australien, d’un retour profond.

À bout de souffle

 

L’ex-numéro 1 mondial, 37 ans, retombé au 672e rang après sa longue interruption, a été bousculé d’entrée par un Thompson très incisif, notamment en retour de service. Ce qui lui a valu de faire un bris le premier, à 3-3, en montant au filet pour pousser Nadal à la faute.

Mais celui-ci, en champion qu’il est toujours, a réagi immédiatement en prenant le service adverse dès le jeu suivant. Alors qu’il servait pour revenir à six jeux partout, le mental de Thompson s’est ensuite craquelé : une double faute, un revers dans le filet, sa raquette jetée par terre, et l’Australien s’est retrouvé mené 0-40, offrant le set à Nadal sur une nouvelle balle dans le filet.

Dans le deuxième set, le Majorquin a eu des occasions, d’abord de faire le bris, puis de plier la rencontre en deux manches en obtenant trois balles de match. Mais il n’a pas su saisir sa chance, ouvrant la porte à un retour de Thompson.

Très accrocheur, ce joueur de 29 ans qui n’avait pas remporté le moindre set lors de leurs deux précédents face-à-face, est parvenu à égaliser à une manche partout.

Le troisième set a été fatal à Nadal : vainqueur en deux manches lors des deux premiers tours, l’Espagnol, éloigné de la compétition pendant trop longtemps, a alors manqué de carburant.

Malgré l’inquiétude née de la douleur ressentie, et malgré la défaite, Nadal peut néanmoins nourrir des motifs de satisfaction : s’il a paru un peu rouillé sur certaines courses vers l’avant, si son service a été défaillant, il a soutenu de longs échanges et retrouvé de sa superbe sur certains points, à l’instar de ce smash en reculant et ce coup de patte de revers pour aller cueillir une amortie de Thomson à 4-4 dans le deuxième set, ou ce passing croisé de revers en bout de course au début du troisième set.

Comme aux plus beaux jours.

 

Thompson affrontera en demi-finale Grigor Dimitrov (14e), l’un des hommes en forme de la fin de saison dernière, qui semble démarrer l’année aussi bien qu’il a terminé la précédente, avec une finale à Paris.

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author