pourquoi l’acteur d’Oppenheimer a rendu hommage à Mel Gibson

4 min read

Lors de son discours à la cérémonie des SAG Awards, Robert Downey Jr. a remercié Mel Gibson, figure controversée d’Hollywood. Des remerciements pour un geste très généreux du réalisateur de “Braveheart” en 2003, sans lequel Robert Downey Jr. ne serait peut-être jamais revenu au premier plan.

Robert Downey Jr., la renaissance critique

Après des années 2010 essentiellement dédiées à incarner Iron Man dans le MCU, ce qui lui a apporté une reconnaissance planétaire du public et a fait de lui l’acteur le mieux payé d’Hollywood, les années 2020 seront celle de la reconnaissance critique pour Robert Downey Jr.

Pour Oppenheimer de Christopher Nolan, dans lequel il incarne Lewis Strauss et délivre une grande performance, Robert Downey Jr. a ainsi déjà remporté le Golden Globe du Meilleur acteur dans un second rôle, le BAFTA du Meilleur acteur dans un second rôle, et le SAG Award du Meilleur acteur dans un second rôle. Il ne s’agit là que des récompenses les plus prestigieuses – il en a reçu un paquet d’autres – et fait figure de favori dans cette catégorie pour la prochaine cérémonie des Oscars.

Lewis Strauss (Robert Downey Jr.) - Oppenheimer
Lewis Strauss (Robert Downey Jr.) – Oppenheimer ©Universal Pictures

Cette renaissance enfin totale, Robert Downey Jr. l’accueille à 58 ans avec gratitude. Il s’est en effet fallu de peu que sa carrière, lancée à la fin des années 80, ne s’arrête net au tournant des années 2000, après des années de toxicomanie et d’alcoolisme qui l’ont conduit à être arrêté à plusieurs reprises et envoyé en prison.

Robert Downey Jr. salue Mel Gibson

Heureux d’être maintenant sobre depuis plus de vingt ans et revenu dans les petits papiers d’Hollywood, Robert Downey Jr. a tenu à remercier plusieurs personnes lors de son discours aux SAG Awards. Il a bien sûr salué ses partenaires dans Oppenheimer Emily Blunt, Kenneth Branagh et Cillian Murphy, mais aussi Gwyneth Paltrow, interprète de Pepper Pots dans le MCU, Jude Law ou encore Woody Harrelson. Mais un nom cité a fait particulièrement réagir, celui de Mel Gibson.

https://www.youtube.com/watch?v=2gxdnqWgSdc

L’acteur et cinéaste, roi d’Hollywood dans les années 90 avec notamment Braveheart, a lui-même subi une mise au ban d’Hollywood, suite à des propos antisémites tenus en 2006 alors qu’il est arrêté en état d’ivresse. Devenue une figure sulfureuse et controversée, condamné en 2011 pour violences conjugales, Mel Gibson a entamé un retour prudent au premier plan ces dernières années, après qu’en 2016 son film Tu ne tueras point a été bien reçu.

Une amitié indéfectible

Mel Gibson a toujours pu compter sur l’acteur d’Oppenheimer au nombre de ses soutiens. La raison principale ? Amis depuis le début des années 90 – ils jouaient ensemble dans Air America -, Mel Gibson a tout fait pour aider Robert Downey Jr. lorsque celui-ci était au plus bas. En effet, viré en 2001 de la série Ally McBeal suite à une nouvelle arrestation pour détention et consommation de stupéfiants, Robert Downey Jr. perd tous ses engagements. Pourquoi ? Parce que personne ne veut payer la prime d’assurances alors très élevée de l’acteur.

Air America
Air America ©AMLF

Personne, à l’exception de Mel Gibson… En effet, privé de rôles au cinéma en 2001 et 2002, on le retrouve en 2003 au casting de The Singing Detective de Keith Gordon, aux côtés de Mel Gibson. Pour inclure Robert Downey Jr. dans le film, c’est ainsi l’acteur de la saga Mad Max qui paye de sa poche l’intégralité de la prime d’assurance de Robert Downey Jr.. Cette même année, le futur Iron Man entame une désintoxication définitive. Il va alors commencer son comeback à Hollywood, et les années 2007-2008 signeront ce retour avec Zodiac de David Fincher et le premier film du MCU : Iron Man.

Depuis que le geste de Mel Gibson lui a ainsi permis de revenir sur les écrans, Robert Downey Jr. a toujours soutenu son ami, durant la controverse autour de La Passion du Christ comme lors de son arrestation en 2006. C’est pourquoi, lors de la soirée des SAG Awards, Robert Downey Jr. a eu ces mots pour Mel Gibson, conscient de son soutien essentiel en 2003, sans lequel son succès actuel n’aurait peut-être jamais été possible.

You May Also Like

More From Author