qu’en pensent vraiment les premiers tests ?

Le produit le plus attendu de l’année par la communauté tech est sur le point d’être lancé. Apple commercialisera officiellement le Vision Pro ce vendredi 2 février, tout du moins aux États-Unis. Il faudra en effet patienter avant de – peut-être – découvrir le premier « ordinateur spatial » d’Apple en France. En attendant sa sortie officielle, les premiers tests font leur apparition du côté de la presse américaine. De quoi nous faire patienter et d’en savoir plus sur l’ambitieux projet d’Apple en matière de réalité mixte. Pour certains, ces retours sont l’occasion de savoir si le Vision Pro mérite de se délester de 3 500 dollars.

À mesure que les avis de nos consœurs et confrères américains arrivent, une tendance se dessine. Le premier casque de la firme de Cupertino est impressionnant techniquement, en particulier au niveau de ses écrans micro-OLED. Le potentiel de cette technologie est désormais connu et Apple semble faire le bon choix en l’intégrant, même si cela a forcément un coût sur le prix final.

Des brides de révolutions, avec pas mal de frustrations

Pour Nilay Patel de The Verge, le Vision Pro est un produit « étonnant ». « C’est le genre d’appareil de première génération que seul Apple peut vraiment fabriquer », explique-t-il dans son test. Il assure que l’Apple Vision Pro est « le meilleur casque grand jamais fabriqué », grâce notamment à son design, son suivi oculaire ou encore son intégration dans l’écosystème Apple. Le site CNET partage une grande partie de cet avis, soulignant que le Vision Pro est « l’appareil le plus fou et le plus étrange d’Apple ». Là encore, les écrans OLED impressionnent et Scott Stein évoque une interface « plutôt fluide », ainsi qu’un mélange impressionnant des modes réel et virtuel.

Pour en profiter pleinement, il faut cependant que les conditions soient suffisamment bonnes. Joanna Stern du Wall Street Journal explique que le rendu baisse en qualité lorsque l’éclairage est insuffisant.

Mark Spoonauer de Tom’s Guide loue également les qualités de l’interface de suivi oculaire et manuel, sa faculté à fonctionner « comme par magie » avec un MacBook Pro ou ses applications AR « impressionnantes ». Un passage du côté de Wall Street Journal confirme encore la qualité de l’interface et Joanna Stern assure que le Vision Pro est « le meilleur casque de réalité mixte que je n’ai jamais essayée ». Un produit en avance qui « n’est qu’un aperçu du futur ». En outre, on retient que les écouteurs viennent renforcer l’immersion.

Les défauts d’un produit de première génération

Cette notion de meilleur casque grand public jamais conçu revient à plusieurs reprises, et « c’est là le problème » comme l’explique The Verge. Comme de nombreux produits de première génération, le Vision Pro a des défauts et certains avaient déjà été relevés dès sa présentation, comme son poids. Avec ses 600 à 650 grammes sur la balance, le casque peut devenir lourd à la longue. Certains testeurs, comme Mark Spoonauer, ont dû faire des pauses à cause du poids. Il a constaté de légères marques rouges sur ses joues, mais assure que le casque n’est pas inconfortable à porter.

La possibilité de basculer sur le Dual Loop Band permet de limiter cette sensation. Parmi les principales critiques, les personnas (encore en bêta) reviennent régulièrement et ne font pas l’unanimité. Pour Tom’s Guide, Apple va devoir travailler sur le sujet pour rendre ces sortes d’avatars 3D moins « effrayants ». Chez The Verge, on souligne un certain potentiel en expliquant qu’ils sont pour le moment « étranges et quelque peu terrifiants ».

Apple n’a pas (encore) révolutionné la réalité mixte

Au final, on sent quand même que l’enthousiasme l’emporte chez les testeurs américains. Tous soulignent les efforts d’Apple pour proposer un produit innovant et plutôt impressionnant, surtout pour un appareil de première génération. L’Apple Vision Pro est n’en pas douter le produit le plus innovant de la marque à la Pomme depuis le premier iPhone.

Il est toutefois difficile de se détacher de l’idée selon laquelle Apple n’a pas encore les armes pour faire basculer la réalité mixte. Chez CNET, on évoque un « aperçu époustouflant sur un futur inachevé ». Les mêmes défauts reviennent inlassablement, dont cette sensation d’être isolée qui est finalement liée à la nature même du produit. Malgré son appellation d’ « ordinateur personnel », le Vision Pro est un casque que l’on met sur la tête et qui nous coupe du reste du monde. Il impose aussi « beaucoup de compromis », rappelle The Verge.

Un « aperçu époustouflant sur un futur inachevé »

La marque à la Pomme devra aussi renforcer son système d’exploitation, en proposant plus d’applications optimisées. À son lancement, le Vision Pro ne peut pas compter sur des apps comme Netflix ou YouTube. Apple met pourtant l’accent sur le divertissement avec son nouvel appareil. Comme le dit si bien Joanna Stern, le pari le plus audacieux d’Apple sur le futur post-smartphone a des bases solides, mais « vous n’allez probablement pas acheter d’Apple Vision Pro à 3 500 dollars ». Le but d’Apple est surtout de montrer le potentiel de la réalité mixte à travers ce casque et de préparer le futur.

On vous invite évidemment à vous faire vos propres avis en lisant les avis cités dans cet article. N’hésitez pas non plus à parcourir la toile pour découvrir les nouveaux avis qui arriveront d’ici le 2 février 2024, date à laquelle le Vision Pro fera ses grands débuts. Il sera également intéressant de suivre l’évolution de ce produit prometteur qui débute tout juste sa carrière.

En bonus, l’unboxing de l’Apple Vision Pro par Marques Brownlee :

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

You May Also Like

More From Author