qui ne pourra plus recevoir l’aide de l’association ?

3 min read

Restos du Coeur : qui ne pourra plus recevoir l'aide de l'association ?

Près de 150 000 personnes pourraient se voir refuser un accès à l’aide alimentaire apporté par les Restos du Cœur cet année. Le président de cette association fondé par Coluche a fait part d’un déficit de 35 millions et d’une réelle possibilité de devoir mettre la clé sous la porte.

Invité du 13h de TF1 samedi, Patrice Douret, le président des Restos du cœur, a lancé un appel à l’aide pour sauver l’association. Fondée par Coluche en 1985, l’organisation caritative a “besoin de 35 millions d’euros pour terminer l’exercice à l’équilibre en mars”. Lors du 20h de la même chaîne télévisée, dimanche 3 septembre, Aurore Bergé, ministre des Solidarités, a affirmé qu’il était “hors de question d’imaginer que les Restos puissent fermer la porte ou que les bénévoles doivent renoncer à aider celles et ceux qui se présentent”. Le gouvernement a donc promis d’apporter 15 millions d’euros aux Restos du cœur. 

Patrice Douret a salué, auprès du Monde, “une avancée et une volonté de la ministre d’aller dans le bon sens” même s’il a tenu à rappeler que “les 15 millions annoncés englobent une dizaine de millions d’euros déjà prévus dans le cadre du plan “Mieux manger pour tous”.

Les Restos du Cœur ne parviennent pas à répondre à l’explosion des demande d’aide

Pour rappel, Emmanuel Macron avait refusé de répondre à la demande de rencontre des quatre associations bénéficiant de l’aide alimentaire européenne, à savoir les Restos du cœur, la Croix-Rouge, le Secours populaire et les banques alimentaires. Le président des Restos du cœur a jugé qu’ils ne sont pas “suffisamment entendus et je dirais même, peut-être, pas suffisamment pris au sérieux”.

Lors de l’hiver 2021-2022, les Restos du cœur avaient vu le nombre de demandeurs bondir de 22% en un an. Cette hausse est accompagnée de l’inflation qui tire le budget de l’association dans le rouge. Patrice Douret a estimé qu'”à ce rythme-là, si on ne fait rien, même les Restos du cœur pourraient mettre la clé sous la porte d’ici trois ans”. Pour tenter de limiter les dégâts, l’association prévoit donc de “réduire fortement” le nombre de bénéficiaires afin de prioriser les plus démunis. 150 000 personnes seront concernées et les quantités des aides seront vues à la baisse.

Qui seront ces 150 000 personnes à ne plus recevoir l’aide des Restos du cœur ?

Les Restos du cœur visent à aider “ceux qui en ont le plus besoin”. Le processus d’accueil permet de classer, sous une certaine forme, les bénéficiaires. Il faut ainsi renouveler son inscription à l’aide alimentaire chaque année en justifiant de “l’insuffisance de ses ressources”. Ces renseignements sont essentiels aux bénévoles pour identifier les besoins des personnes accueillies. Les personnes considérées comme ayant moins besoin de cette aide seront susceptibles de ne plus recevoir l’assistance de l’association.

S’il faut garantir un besoin pour se voir accorder un panier repas des Restos du cœur, aucun justificatif n’est nécessaire pour bénéficier d’un repas chaud dans un centre de l’association.

You May Also Like

More From Author