qui seront les derniers ministres nommés ? Enfin la fin du suspens

3 min read

09:19 – La fin du remaniement intentionnellement repoussée après le verdict du procès Bayrou ?

Quelques commentateurs politiques voient dans la tenue de la fin du remaniement au lendemain du jugement dans le procès de François Bayrou un signe que la nomination du président du MoDem est proche conseiller d’Emmanuel Macron était envisagée en cas de relaxe du politique. Une explication qui peut s’entendre et qui irait dans le sens de l’arrivée du centriste au gouvernement et a priori à l’Education nationale, François Bayrou n’ayant pas exprimé d’appétence pour un autre portefeuille et ne pouvant, par son influence auprès du chef de l’Etat, être relégué à un ministère de second plan. Reste que le long délai entre le début et la fin du remaniement peut aussi s’expliquer par des difficultés à trouver des prétendants, à tenir les équilibres politiques de la majorité ou à trouver des accords entre l’Elysée et Matignon.

09:01 – François Bayrou en embuscade pour récupérer l’Education nationale

Mais dans l’hypothèse d’un départ d’Amélie Oudéa-Castéra, qui pourrait prendre sa place ? Un seul nom circule pour succéder à la ministre de l’Education nationale : celui de François Bayrou. La rumeur va bon train depuis la semaine dernière et si peu de personne y accordait du crédit il y a quelques jours, désormais le scénario est plus sérieusement envisagé. Le patron du MoDem lui même a fait part de ses ambitions, seulement quelques heures après sa relaxe dans l’affaire des assistants parlementaires, sur le plateau du 20 Heures de France 2. “Je pense qu’il y a un très grand trouble dans l’Éducation nationale et c’est un secteur, pour moi, vous savez à quel point j’y crois, à quel point je donnerai pour qu’on retrouve le moral, l’équilibre, l’envie d’enseigner sans trouble dans notre pays”, a-t-il déclaré.

08:50 – Amélie Oudéa-Castéra sur le départ ?

Le sort de la ministre de l’Education nationale ne serait pas encore fixé. Certaines sources proches de centre décisionnaire au sein de Politico ou Europe 1 soufflent qu’Amélie Oudéa-Castéra est menacée du fait de sa posture fragilisée après la succession de polémiques autour de la scolarisation de ses enfants, ses déclarations sur ses revenus et autres. Le cas de la ministre de l’Education nationale créerait au passage des divisions entre Matignon et l’Elysée. Mais un proche du chef de l’Etat assurait encore hier sur RTL que le scénario le “plus probable” est qu’Amélie Oudéa-Castéra reste en poste.

08:41 – C’est (enfin) le grand jour

Remaniement, suite et fin. Plus de trois semaines après la nomination de quatorze ministres, c’est ce mardi 6 février que doit être nommée une quinzaine de ministres délégués et de secrétaires d’Etat a confirmé l’Elysée. Le gouvernement de Gabriel Attal sera enfin au complet ce soir au plus tard.

You May Also Like

More From Author