Qui tient la corde pour remplacer Elisabeth Borne à Matignon ? Des favoris évoqués

3 min read

Qui tient la corde pour remplacer Elisabeth Borne à Matignon ? Des favoris évoqués

Le gouvernement est dans l’attente d’un probable remaniement d’ampleur. Voici les noms évoqués pour remplacer la Première ministre.

Elisabeth Borne achèvera-t-elle son vingtième mois de mandat à Matignon ? Emmanuel Macron ne lui en laissera peut-être pas le temps. “Le président a pris la décision d’appuyer sur le bouton”, affirme un membre du gouvernement à BFMTV. Le sort de la cheffe du gouvernement pourrait être fixé dans les prochains jours. Qui pour prendre sa place ? Si aucun nom n’a le goût de l’évidence, plusieurs hypothèse sont sur la table.

Celle de Sébastien Lecornu trouve un écho au sein de l’exécutif. L’actuel ministre des Armées, arrivé au gouvernement dès 2017, est une figure issue de la droite. Son passé dans les rang LR serait un précieux atout pour des négociations inévitables en l’absence de majorité présidentielle à l’Assemblée. “Emmanuel Macron veut un super dircab, il ne fera pas d’ombre au président et il parle aux élus. C’est le portrait idéal”, s’avance un membre du gouvernement auprès de BFMTV.

Le Maire, Ferrand, Denormandie

Autre hypothèse qui revient à chaque remaniement : Bruno Le Maire. Le ministre de l’Economie, s’il n’est pas intime du président, est également un soutien de la première heure et un ancien au gouvernement. Il a également l’avantage d’être connu du grand public et d’être, comme Sébastien Lecornu, issu de la droite. Le Maire est d’ailleurs attendu vendredi 5 janvier à l’Elysée pour s’entretenir avec Emmanuel Macron.

Si le président cherchait parmi ses amis, il pourrait arrêter son choix sur Richard Ferrand. Celui qui avait dû quitter son ministère dès juin 2017  en raison d’accusations de “prise illégale d’intérêts” a depuis vu l’affaire classée pour prescription. L’heure a-t-elle sonné de le rappeler au gouvernement ? Ce choix obéirait à une stratégie de rééquilibre des forces vers la gauche, Richard Ferrand étant issu des rangs socialistes. Cependant, sa défaite aux dernières élections législatives n’est pas un bon indice de sa popularité.

Le nom de Julien Denormandie fait également son retour dans les conjectures. L’ancien ministre de l’Agriculture a quitté la politique en mai 2022. D’après Le Monde, Denormandie était parti après avoir échoué à décrocher le poste de Premier ministre, et ce malgré le fait qu’Emmanuel Macron lui avait proposé de choisir n’importe quel autre portefeuille. Le chef de l’Etat lui offrira-t-il cette fois-ci un poste à la hauteur de ses ambitions ?

Attal favori des Français

L’hypothèse de Christophe Béchu a également circulé pendant quelques jours, avant d’être remise en question. D’après Politico, la rumeur autour d’une nomination de l’actuel ministre de la Transition écologique aurait été lancée par un communicant, qui a par la suite avoué qu’il ne savait “absolument pas ce qu’en pense le président”.

Enfin, Gabriel Attal fait figure de favori des Français pour reprendre le flambeau à Matignon, d’après un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro. 36% des personnes interrogées considèrent que le jeune ministre de l’Education est “premier ministrable”. Mais Emmanuel Macron nommera-t-il un ministre capable de lui faire autant d’ombre ? La très bonne cote de popularité d’Attal pourrait en réalité jouer en sa défaveur.

You May Also Like

More From Author