reçus par Attal, les syndicats agricoles exigent des réponses

3 min read

13:45 – Plusieurs routes bloquées dans le sud-ouest ce lundi

L’autoroute A64 qui relie Toulouse à Bayonne, occupée par les agriculteurs mobilisés depuis quatre jours, est toujours bloquée au niveau de Carbonne, en Haute-Garonne. Mais elle n’est pas la seule : l’accès à l’A68 est bloqué par endroit, l’A62 est aussi coupée au niveau de Castelsarrasin, l’A20 est bloquée au nord de Montauban et l’A9 qui conduit vers l’Espagne est bloquée au niveau de Perpignan.

13:20 – La centrale nucléaire de Golfech bloquées par les agriculteurs

Après de nombreux blocages de routes, certains syndicats d’agriculteurs ont décidé de bloquer “les différents accès à la centrale nucléaire” de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, ce lundi 22 janvier selon les précisions de la gendarmerie à l’AFP. Les syndicat des Jeunes agriculteurs est à l’origine de la manoeuvre mais a été rejoint par les FDSEA. Au moins une cinquantaine de tracteurs est sur place depuis 6 heures selon La Dépêche du Midi.

13:01 – “On va pas se contenter de simples mesurettes” prévient le vice-président de la FNSEA

“Cette colère est profonde, elle date depuis plusieurs années” et s’exprime avec plus de force aujourd’hui a expliqué le vice-président de la FNSEA, Luc Smessaert, sur BFMTV, ajoutant que la profession ne “va pas se contenter de simples mesurettes”. “Notre dignité en prend un coup, quand on voit la rémunération ça décourage”, a ajouté le syndicaliste qui estime que les agriculteurs ont “besoin de retrouver la fierté de se lever le matin” et qu’il est nécessaire “de ramener du bon sens dans les fermes” dénonçant une “surrèglementation” déconnectée de la réalité.

12:48 – Des actions menées “toute la semaine” et au-delà

Les mobilisations et les actions des agriculteurs doivent se poursuivre “toute la semaine et aussi longtemps de que nécessaire” a déclaré le président de la FNSEA, Arnaud Rousseau, ce lundi matin sur France Inter. De son côté, le vice-président du syndicat agricole majoritaire a indiqué sur BFMTV que des blocages continuent de s’organiser “dans chaque département, dans chaque région”. Selon lui, beaucoup de ces blocages vont être menés sur les routes, sur l’exemple de ce qui est fait sur l’A64, en Haute-Garonne, depuis le jeudi 18 novembre.

12:37 – Le ministre de l’Agriculture comprends “le trop-plein de colère”

Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a dit comprendre la mobilisation des exploitants agricoles au micro de BFMTV lors d’un déplacement en Vendée : “A un moment, le trop-plein de colère s’écoule”. Il a également assuré s’être “mis au travail” pour répondre à certaines revendications des agriculteurs, notamment en complétant le projet de loi pour le renouvellement des générations d’agriculteurs qui devrait être présenté mercredi et a été repoussé “non pas parce que la loi n’était pas prête” ou “bonne” selon le ministre, mais parce qu'”on peut rajouter des éléments de simplification [et] d’accélération de certaines procédures”. Marc Fesneau a prévenu que certains changements “peuvent paraître longs” mais a jugé nécessaire de “faire tout ce que nous pouvons faire tout de suite”.

d

You May Also Like

More From Author