Sainz a finit par craquer, Verstappen prend les commandes de la course…

10 min read

Tour 27 : Sainz reprend sa place devant Hamilton, qui n’est toujours pas passé aux stands et dont les pneus commencent à trier la tronche.

Tour 26 : Piastri et Norris qui se tapent dans la Parabolique juste à la sortie des stands et c’est le Britannique qui passe devant.

Tour 24 : 5 secondes de pénalité pour George Russell, coupable d’avoir forcé le chemin à Ocon après sa sortie des stands.

Tour 23 : L’arrêt de Sainz aura été plus long que celui de son coéquipier, les deux pilotes se bagarrent roues dans roue !

Tour 22 : C’est au tour de Verstappen de passer au stand, suivi par Leclerc. 2,5” pour le Hollandais, 2,3 pour le Monégasque. Perez prend la tête de la course.

Tour 21 : Ferrarri décide de faire rentrer Sainz, Leclerc passe en deuxième position.

Tour 20 : A noter la bonne prestation de Sebastian Ocon qui a repris 6 positions depuis le départ. Le Français est désormais 11e et se bat pour les points.

Tour 19 : Verstappen s’est envolé, désormais 4 secondes d’avance sur Sainz.

Tour 15 : MAX VERSTAPPEN S’EMPARE DE LA TETE DE LA COURSE !

C’était une grosse bagarre mais Carlos Sainz aura fini par craquer après la troisième tentative du pilote Red Bull. Bon ben voilà, la course est pliée, on peut aller à la page. Vous prenez les raquettes et la crème solaire ? Je me charge de la glacière. 

Tour 14 : Ahahahahhh Sergio « l’escroc » Perez qui foire son freinage et accuse Russell de l’avoir sorti de la piste. C’est culotté.

Tour 14 : Russell prévient que l’undercut (passer aux stands un tour plus tôt que celui de devant) devrait être très payant aujourd’hui sur ce circuit.

Tour 13 : Moi rien que pour le salaire, je veux bien.

Tour 11 : Premier passage au stand déjà pour Gasly qui passe en gommes dures. Foutu pour foutu, autant tenter un truc.

Tour 10 : Verstappen subit la grande vitesse de pointe de la Ferrarri de Sainz, mêm s’il y a moins d’une seconde entre les deux voitures. Le leader du championnat va devoir patienter avant de tenter quelque chose.

Tour 9 : L’écurie Mercedes demande à Russell d’économiser ses pneus en passant en mode 6. Réponse du Britannique : « Vous êtes au courant les gars que j’ai une voiture qui me colle aux fesses ? ».

Tour 8 : Ah tiens, la FFLose est en place à Monza. On prie donc très fort pour une victoire française. On peut toujours rêver.

Tour 6 : Quelle défense de Carlso Sainz dans la parabolique ! Vertsappen avait activé le DRS mais le pilote espagnol ne lui a rien laissé dans le virage. « It’s dirty », lâche Max la Menace à son équipe. Je ne pense pas que l’attitude de Sainz sera sanctionnée, c’était à la limite du raisonnable dirons-nous.

Tour 4 : Le DRS est autorisé mais, sur ce circuit si particulier de Monza, ce n’est pas une garantie pour doubler les doigts dans le nez. Pour le moment les positions sont les mêmes qu’au départ.

Tour 2 : Superbe prise de risque d’Alex Albon qui réalise un dépassement dans les règles de l’art sur Oscar Piastri ! L’Anglais est désormais 6e.

Tour 1 : Charles Leclerc a failli piéger Verstappen dans ce terrible premier virage, mais le Hollandais est parvenu à garder sa deuxième place. A l’arrivée les positions de départ n’ont pas évolué au terme de ce départ très (trop ?) respectueux, sans le moindre accrochage ni tentatives risquées.

15h22 : C’EST (ENFIN) PARTI LES AMIS !!!!

15h20 : Allez go ! En espérant que personne ne pète son bolide d’ici au départ réel.

15h18 : Départ dans 2 minutes. Enfin, pour le tour de formation.

15h16 : Allez messieurs-dames, on évacue la piste.

15h08 : Les mécanos sont de retour sur la piste pour aller reconfigurer les voitures avant le départ, notamment d’un point de vue de la température des pneus. Pour info, on repartira pour un troisième tour de formation avant le départ réel.

15h06 : Ca a l’air d’être sympa aussi du côté de Charles Leclerc, qui explique lors du tour de formation que sa voiture a du mal à tenir en ligne droite.

15h04 : Le départ va donc être retardé de quelques minutes le temps d’évacuer la voiture du jeune japonais.

15h03 : Ca commence bien pour Tsunoda, qui finit dans les choux lors du tour de formation et qui va aller suivre ce GP depuis sa télévision.

15h00 : C’est parti pour le tour de formation.

14h59 : 43 degrés au sol aujourd’hui à Monza.

14h56 : Pierre Gasly et Esteban Ocon partiront de la 17e et 18e place. Tout va pour le mieux chez Alpine cette saison ! À Monza, le déficit du moteur de la voiture française, le moins bon de tout le plateau, est bien plus visible qu’ailleurs : sans l’aide du DRS, les monoplaces bleues dépassent timidement les 320 km/h…

14h53 : Voici la grille de départ, avec Carlos Sainz et Ferrarri en pôle position à domicile ce dimanche. Pourra-t-il tenir avec un Max en quête d’éternité à ses basques ? On ne miserait pas notre PEL dessus.

14h47 : Un peu de lecture avant le départ de la course. Cette semaine, Adrien se pose la question à 10 millions de dollars.

14h43 : Salut les Fomulix !

Bienvenue pour ce Grand Prix d’Italie. J’espère que vous passez un bon dimanche, que le poulet-frites de grand-maman (et non de grand-papa, cette vieille feignasse)- était bon. Installez-vous confortablement dans le canap, pour la sieste ou la course, on se charge du reste. 

9h00 : Salut la famille, plaisir de vous retrouver pour ce Grand Prix d’Italie à Monza, la dernière course en Europe de la saison, déjà !

Beaucoup d’enjeux autour de ce GP d’Italie, avec pour commencer la pole position surprise de Carlos Sainz, samedi, devant Max Verstappen pour le plus grand plaisir des tifosis de Ferrari ! Mais le pilote Red Bull va tout faire pour aller chercher une 10e victoire consécutive et battre le record du nombre de victoires consécutives de Sebastian Vettel, déjà égalé avec son 9e succès de rang aux Pays-Bas. Mais avec la 3e position de Charles Leclerc sur la grille, qui a visiblement un meilleur rythme en course que son coéquipier, Ferrari pourrait jouer un drôle de coup à Red Bull pour le seul Grand Prix de la saison à domicile. Non on rigole, Max va bien évidemment gagner, à moins d’une grosse, grosse surprise. Ça tombe bien, on est à Monza !

» On se retrouve aux alentours de 14h45 pour suivre ce Grand Prix d’Italie ensemble

You May Also Like

More From Author