Sinner remporte son premier Grand Chelem, Sabalenka pour un doublé, le résumé

4 min read

Open d'Australie 2024 : Sinner remporte son premier Grand Chelem, Sabalenka pour un doublé, le résumé

Jannik Sinner a remporté l’Open d’Australie dimanche 28 janvier après avoir renversé le malheureux Daniil Medvedev qui menait deux manches à rien (3-6, 3-6, 6-4, 6-4, 6-3). La veille, Sabalenka a été titrée pour la deuxième fois consécutive.

Cette édition 2024 de l’Open d’Australie est à marquer au fer rouge ! Pour la première fois de sa carrière, Jannik Sinner a remporté un tournoi du Grand Chelem et avec la manière ! Sans perdre le moindre set jusqu’en demi-finale, l’Italien, qui était annoncé comme un candidat très crédible au sacre après sa fin de saison tonitruante au Masters de fin d’année et avec sa victoire en finale de la Coupe Davis, a même réussi l’impossible, battre Novak Djokovic à Melbourne. Invaincu depuis 2018, le Serbe a complétement déjoué face à l’Italien, s’inclinant en 4 sets. En finale, opposé à Danill Medvedev, le numéro 4 mondial a d’abord complétement déjoué, laissant le Russe dicter son jeu pour mener deux manches à rien. Mais au mental, sans jamais rien lâcher et en commençant à lâcher ses coups, l’Italien a tout renversé pour s’imposer en 5 manches et plus de 4h de jeu (3-6, 3-6, 6-4, 6-4, 6-3). “Je suis heureux de la manière dont j’ai géré aujourd’hui (dimanche 28 janvier). Je suis passé par des moments difficiles. Ce qui a fait la différence, c’ets le soutien que j’ai reçu pendant ces deux semaines. Je savais que beaucoup de monde me regardait à la télé en Italie. J’ai fait de mon mieux. J’ai été en difficulté aujourd’hui. Quand j’étais mené 2 sets à 0, je suis resté positif et je me suis tenu à mon plan de jeu initial en m’ajustant un peu” a analysé l’Italien.

Le témoin transmis par Djokovic ?

À l’heure ou nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas comment se déroulera l’année, mais la défaite de Novak Djokovic en demi-finale a suscité quelques interrogations, y compris chez le Serbe, choqué par son niveau. Il a également laissé entendre qu’il pourrait peut être bientôt prendre sa retraite. “Je suis encore dans le feu de l’action, c’est difficile après un match de réfléchir aux choses de manière approfondie. Mais j’ai pas mal de raison d’être fier de ce que j’ai accompli ici. La série devait s’arrêter un jour. J’ai tout donné vu les circonstances. Ça a été une ville (Melbourne) très spéciale, le meilleur – et de loin – Grand Chelem de ma carrière. J’espère juste que j’aurai la chance de revenir pour jouer au moins une dernière fois et revivre ces émotions”

L’incroyable parcours de Arthur Cazaux

On attendait Mannarino, Humbert, Fils… C’est finalement Arthur Cazaux qui a crevé l’écran dans cet Open d’Australie. Si on notera tout de même le très beau parcours deux premiers, éliminés en huitièmes par Djokovic pour Mannarino et Hurkacz au 3e tour pour Humbert, Arthur Fils a été plus décevant, sorti dès le 2e tour par Griekspoor. Mais comme évoqué, cet Open d’Australie a été celui de Arthur Cazaux. Invité pour ce premier Grand Chelem de l’année, le Français a été éliminé en huitième de finale par le Polonais Hurkacz après avoir tout de même éliminé Holger Rune, tête de série numéro 8 de l’Open d’Australie au terme d’un match époustouflant. 

Sabalenka pour un doublé

Chez les femmes, on attendait peut être un autre style de Grand Chelem avec peut être les meilleures joueuses au rendez-vous de ces demi-finales. Mais ni Swiatek, ni Rybakina ou encore Pegula n’ont pu accrocher le bon wagon au contraire de la Biélorusse qui a été sacrée pour la deuxième fois consécutive à Melbourne face à la Chinoise Zheng qui ne cesse de confirmer son talent depuis plusieurs mois désormais. Mention spéciale également à l’Américaine Coco Gauff qui a su répondre présente et assumer son statut d’outsider. Chez les Françaises, Caroline Garcia a été une nouvelle fois décevante, éliminée dès le 2e tour après avoir réalisé un excellent 1er tour en sortant Osaka. On retiendra surtout les belles performances de Océane Dodin, éliminée en huitième de finale face à la future finaliste Zheng, ou encore les présences de Burel et Parry au 3e tour.

You May Also Like

More From Author