Super Bowl: Les Chiefs de Kansas City sont maintenant une dynastie

C’était censé être une année de misère pour les Chiefs de Kansas City. Leurs ailiers espacés échappaient des passes, leur attaque était indisciplinée, Travis Kelce commençait à ralentir et il n’y avait vraisemblablement aucun moyen pour Patrick Mahomes et Andy Reid de renverser la vapeur.

Ils y sont néanmoins parvenus, et ont confirmé du même coup leur statut de nouvelle dynastie dans la NFL.

 

Après avoir complété leur remontée victorieuse en prolongation contre les 49ers de San Francisco au Super Bowl dimanche soir, les Chiefs ont mis la main sur leur troisième trophée Vince Lombardi en cinq ans. Et ils sont devenus la première équipe depuis les Patriots de la Nouvelle-Angleterre avec Tom Brady aux commandes il y a deux décennies — la dernière véritable dynastie à avoir dominé le football professionnel américain — à défendre leur titre avec succès.

Même Mahomes, lorsqu’on lui a demandé si les Chiefs avaient acquis le statut de dynastie, a répondu : « C’est le début ».

« C’est un peu invraisemblable, a admis Reid. J’ignore ce qu’est une dynastie. Vous avez du vocabulaire, donc vous pouvez en tirer vos conclusions. C’est une belle victoire, car je sais à quel point c’est difficile d’y parvenir et à quel point la saison a été éreintante, avec les hauts et les bas qui l’ont jalonnée, et je suis fier des gars, car ils se sont serré les coudes et n’ont jamais perdu espoir. »

Jamais, une équipe négligée n’est parvenue à remporter deux titres du Super Bowl consécutifs, et c’est peut-être à ce niveau qu’il faut retenir deux leçons essentielles : les Chiefs auraient dû perdre cette saison, mais personne n’a été en mesure de les vaincre dans les matchs sans lendemain.

Un nouveau cycle

En termes d’effectifs, le directeur général Brett Veach a dû être passablement créatif pour bâtir un club qui soit compétitif autour de Mahomes — un quart qui accapare 37 millions $US sur la masse salariale des Chiefs, soit plus que quiconque dans la NFL. Peu importe, l’architecte des trois dernières conquêtes du Super Bowl des Chiefs a été en mesure de trouver des aubaines sur le marché telles que Jerick McKinnon et Drue Tranquill, qui ont contribué bien au-delà de leur valeur salariale.

Observez leur groupe d’ailiers espacés ; un mélange de jeunes et de vétérans qui roulent leur bosse dans la ligue et qui ont échappé plus de passes que toute autre équipe dans la NFL cette saison. Ils se sont regroupés autour de la recrue Rashee Rice, un homme discret, qui est devenu la cible de choix de Mahomes ainsi qu’une étoile en devenir.

Les Chiefs célébreront donc leur récente conquête du Super Bowl lors d’un défilé au centre-ville de Kansas City mercredi, et après une courte pause, Veach retrouvera Reid et le reste de l’état-major de l’équipe pour préparer la prochaine campagne. Un nouveau cycle s’enclenchera alors.

Parce que des succès soutenus — comme ceux que les Chiefs connaissent, année après année — sont ce qui transforme une bonne équipe en véritable dynastie.

« Je vais célébrer ce soir. Je vais célébrer lors du défilé, a déclaré Mahomes après avoir mérité son troisième titre de joueur par excellence du Super Bowl, et ensuite je vais tout faire en mon pouvoir afin d’être de retour sur cette scène-ci l’an prochain, pour compléter le triplé. »

« Je crois que Tom [Brady] l’a bien résumé : dès que tu gagnes ce match, que tu participes à ce défilé et que tu obtiens cette bague, alors tu n’es plus un champion, a poursuivi Mahomes. Tu dois retourner à l’entraînement avec la même mentalité, et tirer des leçons des gars comme lui qui font partie des plus grands de l’histoire, au sommet de leur art, donc c’est mon approche. Je vais célébrer avec mes gars, à cause de la manière dont nous y sommes parvenus, mais ensuite nous retournerons au boulot afin d’être de retour ici [au Super Bowl] l’an prochain. »

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author