Test WD_Black C50 pour Xbox Series X/S

15 min read

Bien que la nouvelle génération ait démarré depuis plus de deux ans, il faut avouer qu’un aspect en particulier a tout bonnement refroidi les joueurs et joueuses du monde entier quand les nouvelles consoles ont été présentées : leur capacité de stockage. Tandis que les consoles Xbox Series X/S affichaient un total de 512 Go ou de 1 To de stockage, la console PlayStation 5, elle, n’en laissait libre qu’un peu plus de 825 Go. Mais avec l’avènement des titres en 4K, et ceux-ci pesant de plus en plus lourd, les installations/désinstallations devenant légion, les constructeurs ont plus ou moins vite réagi au problème pour satisfaire les joueurs et joueuses avides de jeux.

Depuis fin 2020, seule la marque Seagate, en collaboration exclusive avec Xbox, proposait des cartes d’extension à un prix plutôt très élevé, sans qu’aucune concurrence ne vienne perturber leur royaume. Mais c’était sans compter sur un second acteur du marché et pas des moindres, Western Digital, qui nous présente à présent, avec un sacré retard calendaire sur son concurrent direct, sa solution d’extension de stockage pour Xbox Series, avec les produits de la gamme WD_Black C50, présentés début juin et disponibles depuis la fin du même mois à la vente.

À noter que la gamme WD_Black C50 est disponible en deux modèles : le premier d’entrée de gamme avec 512 Go de stockage est proposé au prix de 104,99€, tandis que le modèle que nous avons pu essayer en long, en large et en travers dispose d’1 To d’espace disponible (enfin presque, nous y reviendrons) pour un prix avoisinant les 164,99€. Rappelons que leur concurrent, Seagate, commercialise le modèle 512 Go à 199,99€, le modèle 1To à 319,99€ et le modèle 2 To à 599,99€, soit plus cher qu’une console neuve (prix conseillés).

Le fabricant Western Digital offre également une garantie limitée de 5 ans, prenant en charge seulement les défauts de fabrication au-delà de la garantie légale de conformité. Enfin, il est à noter que le produit est fabriqué en Chine, et est sous licence officielle Xbox, prouvant sa parfaite compatibilité avec les différentes machines signées Microsoft. Après plusieurs semaines d’utilisation intensive, nous pouvons vous livrer notre verdict sur le WD_Black C50 pour Xbox, et vous allez voir qu’il va falloir compter avec lui désormais.

Unboxing et premières constatations

Test ssd xbox wd black c50 3 1

Lorsque l’on déballe le WD_Black C50, on se rend compte que l’ensemble demeure assez petit. Et c’est tant mieux. Avec une taille avoisinant seulement les 5,6 cm sur 3,2 cm, le support tient parfaitement dans la paume de la main, sentiment renforcé par ses 7 petits millimètres d’épaisseur et ses quelques 25 grammes. La carte d’extension étant fichée dans une coque en plastique blanche, on remarque rapidement qu’un cache de protection est également présent dans le packaging, permettant le transport en toute sécurité du support en cas de changement de machine (un paramètre dans les menus vous demandant si l’objet sera exclusif à la console ou non), évitant infiltration par eau et poussières.

Le produit est qualitatif, avec de bons matériaux solides, rigides, et même un petit logo Xbox sur la tranche pour rappeler l’allégeance. La boite ne contiendra finalement que quelques documents concernant la garantie et un guide d’installation rapide, ainsi qu’un code valable pour 1 mois de Xbox Game Pass Ultimate, ce qui est toujours bon à prendre avec les jeux qui arrivent prochainement et notamment ceux d’Activision-Blizzard-King un jour prochain. Nous nous trouvons finalement face à un packaging qui va droit au but en limitant au maximum l’utilisation de matières plastiques ou cartonnées.

Mais le plus gros avantage de ce WD_Black C50 est sa facilité d’installation. Un véritable jeu d’enfant, qui transparaît de bout en bout de son installation. Nul besoin de tournevis ni même d’ouvrir sa console, comme cela est le cas pour la PlayStation 5 (pour laquelle nous avons aussi testé d’étendre le stockage), pour profiter de son usage. La fente d’insertion étant présente sur la face arrière des connectiques de la console, il vous suffira d’insérer la carte d’extension fermement jusqu’à sentir un cran et le tour est joué.

Pour posséder un disque SSD pour ma PlayStation 5 et ayant tout de même réussi assez facilement à l’installer le moment venu, il me faut avouer que je suis resté pantois face à tant de facilité, d’efficacité et d’accessibilité même pour les personnes à mobilité réduite ou tributaires d’un handicap quelconque, quand il a fallu procéder à l’installation de cette carte d’extension sur ma Xbox Series X. Un très bon point inhérent à la structure même de la machine de Microsoft et non pas au produit signé Western Digital, mais il nous faut tout de même le signaler.

Si l’on devait chipoter sur quelques points, nous pourrions notamment remarquer que le slot ne s’insère pas totalement et laisse un espace de fiche grise dépasser de l’arrière de la console, ce qui aurait pu être effacé en rallongeant le cache noir par lequel on saisit le produit ; tandis que l’on va surtout regretter, sans que l’on comprenne finalement pourquoi, l’absence d’une version blanche, plus adaptée au visuel de la Xbox Series S de base, un produit qui devrait dénoter ici même si cela pourrait être résolu avec la sortie prochaine de la Xbox Series S Carbon Black. Malgré tout, l’ensemble demeure presque invisible et se marie bien avec la nappe sombre de sa sœur plus premium, parée pour vivre de nouvelles aventures.

Faire et défaire, c’est toujours faire

Test ssd xbox wd black c50 2 scaled 2

Sans quelconque formatage initial, nous voilà en pleine possession de près de 920 Go supplémentaires. Eh oui, vous ne disposerez pas de réellement 1 To en plus sur votre console, mais bien de plus exactement 919,8 Go de stockage, premier point noir par rapport au discours marketing. Avant que nos tests ne débutent concrètement, et bien que la rapidité de notre débit internet a forcément joué sur nos performances à l’usage, il n’est pas nécessaire de faire une comparaison des vitesses de téléchargement entre le disque interne de la console et la carte d’extension WD_Black C50, les résultats demeurant presque identiques à la marge.

Néanmoins, nous avons pu nous essayer à plusieurs déplacements de jeux, des lancements via les deux entrées, des essais de Quick Resume et autres fonctionnalités, qui ont su donner des résultats probants, avec vous allez le voir, un avantage dans une majorité des cas, au support externe signé Western Digital.

Au fil de nos tests, nous avons pu constater que le disque dur interne de la console possédait une vitesse d’écriture proche de 3,9 Gb/s. À notre grande satisfaction, nous avons pu nous rendre compte que le transfert d’un jeu préalablement installé sur la console vers la carte d’extension ramenait cette vitesse à près de 5,9 Gb/s, un saut de vitesse significatif. À titre d’exemple, Amnesia: The Bunker, présent à date dans le Xbox Game Pass et pesant 16,9 Go, a mis 30 sec à passer de la console au SSD contre près de 45 sec dans le sens inverse, avec un temps de latence entre la commande et le début du transfert.

Même constat concernant As Dusk Falls. Le jeu narratif pesant un peu plus de 51 Go, il nous aura fallu 1’17 min pour le transférer de la console à la carte d’extension contre 1’35 min dans l’autre sens. Un point positif pour le WD_Black C50 donc, qui possède, vraisemblablement, une vitesse d’écriture sensiblement augmentée par rapport au disque interne de notre Xbox Series X.

Mais nos essais ne se sont pas arrêtés ici. En effet, en multipliant les opérations, nous avons pu nous rendre compte que la carte d’extension répondait parfaitement à nos demandes acharnées d’utilisateur indécis, et ce, sans jamais chauffer à l’usage, le fabricant rappelant par ailleurs à plusieurs reprises l’importance d’une utilisation dans des conditions normales allant de -5°C à +55°C.

Quelques éléments limitants sont pour autant à déclarer, sans être dérangeants à l’usage. Nous avons pu par exemple nous rendre compte qu’un déplacement de jeu d’un réservoir à un autre, stoppait toute installation en cours, au profit de ce déplacement. Et quand bien même cela puisse être logique, vous ne pourrez pas non plus installer un jeu sur un emplacement de stockage, et en demander un autre simultanément sur l’autre disque.

Un SSD qui fait le poids

Wd_black-c50-xbox-series-x-s

Mais ce qui pourrait surtout nous intéresser ici en comparant les deux périphériques de stockage, c’est concernant la Xbox Velocity Architecture, prônant à grands renforts de communication, la vitesse et la puissance des Xbox Series. Eh bien, il nous faut l’avouer, en chronométrant le lancement de deux jeux distincts, il nous a été dur de trancher sur qui était le plus performant.

Pour ces essais et les suivants, nous avons pris en compte Hi-Fi Rush de Tango Gameworks, mais aussi Hellblade: Senua’s Sacrifice signé Ninja Theory. Alors que Hellblade demandait près de 35 secondes entre son lancement et l’apparition du menu principal depuis le SSD de la console, il nous aura fallu près de 37 secondes pour l’atteindre depuis le WD_Black C50. Même constat avec Hi-Fi Rush passant de 24 secondes à près de 26 secondes. Un point positif pour la console, bien que l’écart soit trop négligeable pour déstabiliser notre produit.

Enfin, vous le savez, une des fonctionnalités phares de Xbox pour cette génération réside dans le Quick Resume, ce service présent pour relancer quasi instantanément un jeu laissé en « pause » par la machine, pour partir jouer à un autre jeu et faire le saut de l’un à l’autre presque dans la foulée. Eh bien, comme cela est correctement décrit sur la fiche descriptive du produit, la carte est belle et bien compatible avec cette fonction, renforçant cette idée d’extension invisible.

En effet, durant nos essais, nous avons pu nous rendre compte que les capacités de la console demeuraient quasi similaires concernant cette fonctionnalité, à quelques dixièmes de seconde près. Tantôt à l’avantage du disque interne de la console et tantôt à l’avantage du WD_Black C50, comme nous avons pu le constater en lancer Hellblade: Senua’s Sacrifice notamment, plus « lent » sur la carte d’extension, tandis que Hi-Fi Rush se relançait plus vite depuis celle-ci. Mais vous le savez sûrement, le Quick Resume consomme de la bande passante.

Et comme cela semblait naturel, laisser des jeux tourner dans le Quick Resume a affecté la vitesse de téléchargement d’autres jeux en cours d’installation, bien que cela n’ait été que légèrement moindre quand il s’agissait de jeux s’installant sur la carte d’extension. Par exemple, Exoprimal, pesant près de 46Go, a vu sa vitesse de téléchargement décroître de 580Mb/s à 130Mb/s en lançant simultanément Hi-Fi Rush, tandis que lancer en plus de ce dernier Hellblade: Senua’s Sacrifice a terminé d’achever notre débit le faisant chuter à moins de 90 Mb/s. Ce n’est assurément pas un problème lié au produit qui nous intéresse aujourd’hui, mais force est de constater que cette baisse était moindre lorsque les jeux concernés étaient installés le WD_Black C50 et non pas sur le disque interne de la console.

Enfin, l’un des arguments marketing mis en avant par le fabricant du produit était la possibilité d’obtenir le même genre de performances avec des jeux datant d’anciennes générations de console, et nous avons pu nous en rendre compte également. En effet, The Cave, présent depuis peu dans le Xbox Game Pass, provient de l’ère Xbox 360 et pèse seulement 1,58Go. Le jeu a été téléchargé et installé en 19 sec sur notre SSD externe contre 21 sec sur le disque dur interne de la console, tandis que le déplacement de l’un à l’autre était sensiblement identique en moins de 3 sec, la magie du SSD diriez-vous.

La vraie alternative à Seagate ?

Test ssd xbox wd black c50 1 scaled 3

Mais il y a encore un point que nous n’avons pas abordé : l’utilisation du WD_Black C50 avec des jeux au format physique, vous savez, ce format qui tendra un jour à disparaître comme c’est déjà le cas dans certaines enseignes. Eh bien, vous serez surpris et surprises d’apprendre qu’il nous est impossible de commander l’installation d’un jeu sur disque directement sur la carte d’extension, le passage sur le disque interne étant en effet obligatoire avant tout déplacement secondaire.

En effet, nous avons tenté d’installer Mafia: Definitive Edition que nous possédons sur support physique et qui pèse près de 35,3 Go sur disque. Le jeu a mis un peu plus de 33 min à s’installer sur le disque interne de la console, ce qui n’est pas très glorieux, tandis que son déplacement sur la carte d’extension rentrait dans nos standards précédemment mesurés. Enfin, l’ouverture du jeu depuis l’un ou l’autre des périphériques de stockage aura été très sensiblement identique, à peine plus de 30 sec du lancement au menu principal, match nul ici donc.

Enfin, parlons ergonomie, interface et autres bévues. Nous avons trouvé l’ensemble de la gestion des données assez simple à appréhender, bien que gérer jeu par jeu depuis le menu principal relevait de trop d’écrans successifs pour obtenir gain de cause. Il nous a semblé plus judicieux, complet et rapide de passer par le menu de gestion des emplacements de stockage, très réactif et intuitif, dans lequel nous pouvions sélectionner, déplacer, supprimer, formater etc., tandis que nous pouvions même choisir en deux clics nos préférences de stockage pour les jeux optimisés Xbox Series X/S, ceux des anciennes générations ou même des applications, le choix étant fait entre le disque interne, la carte d’extension ou un dernier choix laissé à l’appréciation de la console, choix que nous n’avons pas vraiment exploité.

Dernier point, et non des moindres, la possibilité d’enregistrer des captures d’écrans et extraits de gameplay sur ce WD_Black C50. Et désolé de vous décevoir, mais si vous êtes un joueur ou une joueuse Xbox Series, vous devez pertinemment savoir que ce point précis n’est pas de toute beauté sur les machines de Microsoft, qui se fait écraser et de loin par sa concurrente principale, la PlayStation 5 avec en cause notamment la lourdeur de l’interface ou le peu d’options possibles entre autres.

Navré de vous annoncer que cela ne sera guère mieux avec la carte d’extension qui nous intéresse aujourd’hui, et j’aurai même tendance à dire que c’est même moins performant, puisqu’il vous faudra choisir entre stocker des jeux supplémentaires sur cette carte, ou y stocker vos enregistrements de parties. La faute à un formatage différent entre les jeux sur la console et les captures au format NTFS, vous forçant ainsi à d’abord formater le support sur votre PC si vous souhaitez l’utiliser pour cet usage propre… si tant est que vous possédiez un adaptateur ou port spécial sur votre bécane. Bref, du pas très joli ici.

Heureusement, tout le reste des utilisations demeurant très qualitatives, voire supérieures aux fonctionnalités de la console, la baisse de prix certaine de cet équipement signé Western Digital par rapport à son concurrent Seagate, permet de rendre accessible à un plus grand nombre les extensions de stockage sur Xbox Series X/S, ramenant l’ensemble à prix sensiblement similaire que sur PlayStation et ses SSD NVMe.

(WORKING
HOW TO G
SHEIN GI
(MATCH M
SHEIN GI
FREE SUR
WAR ROBO
HOW TO G
HOW TO G
WHO APP
NBA 2K23
BIGO LIV
HOW TO G
BIGO LIV
تحميل FR
HOW TO G
HOW TO G
10,000 8
BIGO LIV
HOW TO G
BIGO LIV
HOW TO G
EPISODE
HOW TO G
HOW TO G
HOW TO G
HOW TO G
HOW TO G
HOW TO G
FREE NBA

You May Also Like

More From Author