un acteur compare la suite Netflix à Christopher Nolan et au Seigneur des Anneaux

3 min read

D’après l’acteur Ed Skrein, Zack Snyder veut faire de son Rebel Moon Partie 2 : L’Entailleuse sur Netflix un film similaire au Seigneur des anneaux : Le Retour du roi et Christopher Nolan.

Après deux décennies de gestation et plusieurs mois de matraquage promotionnel, le space opera du toujours plus clivant Zack Snyder a enfin investi le catalogue Netflix, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeu n’en valait pas la chandelle. De l’égo trip à l’acte manqué, il n’y a qu’un pas, et il semblerait que le cinéaste se soit découvert une passion pour le saut en longueur tant ce Rebel Moon fleure bon l’indigence.

Parmi les nombreux reproches qu’il est possible de faire au film, sa tendance à mastiquer ses propres obsessions se détache peut-être du lot, et rend compte d’un univers finalement plus désincarné qu’autre chose. Et il se pourrait bien que la seconde partie, sous-titrée L’Entailleuse, suive les mêmes traces que L’Enfant de feu.

 

 

le gouffre normand

Parmi les susmentionnées influences, on retrouve bien entendu l’évidence Star Wars (le récit ayant initialement été pensé pour Lucasfilm), Les Sept samouraïs, ou encore Warhammer 40,000. À n’en pas douter, il devrait donc être possible de retrouver ces différents univers à l’occasion de la seconde partie du diptyque, mais aussi, selon Ed Skrein, les pattes de Peter Jackson et de Christopher Nolan – lequel maintient par ailleurs que Zack Snyder est un grand cinéaste. C’est en tout cas ce que l’interprète de l’amiral Atticus Noble a confié aux colonnes de GamesRadar+ :

« Je me souviens que Zack a dit vouloir faire du deuxième film quelque chose qui rappelle Dunkerque. Il y a un espace donné au début du récit, et après, tout explose. Et ça explose vraiment, vraiment fort. C’est un peu comme Le Seigneur des anneaux 3 en termes d’atmosphère, dans le sens où l’on se dit “okay, je sais où tout ça va aller, je peux m’assoir, ingurgiter des tonnes de popcorn, et profiter de l’action” ». 

 

Rebel Moon: Partie 1 - Enfant du feu : photo, Ed SkreinL’Empire contre-attaque 

 

On ne s’attardera pas plus que de raison sur la réduction du Retour du roi à un divertissement popcorn boum-boum pour mieux retenir l’essentiel de cette déclaration : qu’elle n’augure rien de bon. Si s’inspirer plus ou moins librement de divers récits est à la base même de toute création, il s’agirait néanmoins de savoir en distiller habilement les échos.

En mentionnant les influences de Dunkerque et du dernier volet du Seigneur des Anneaux, Skrein semble sous-tendre un film certes riche en action, mais aussi probablement encombré. Il s’agira néanmoins de patienter jusqu’au 19 avril prochain sur Netflix pour en avoir le coeur net. Ou avoir tort, sait-on jamais.

You May Also Like

More From Author