un biopic sur le chanteur Anthony Kiedis en préparation

3 min read
Crédits photo : Abaca

Si 2024 marque les 40 ans de leur premier album, les Red Hot Chili Peppers n’ont jamais semblé aussi populaires. Depuis deux ans, le groupe californien s’est lancé dans sa plus imposante tournée des stades, passée notamment par le Stade de France, le Groupama Stadium de Lyon ou les Vieilles Charrues. Une vingtaine de dates nord-américaines sont encore programmées jusqu’en juillet prochain, mais dans des salles à échelle plus humaine. En parallèle, le répertoire du groupe de rock continue d’être aussi plébiscité. Sur Spotify, les Red Hot comptent 34,9 millions d’auditeurs mensuels et quatre de leurs tubes ont largement dépassé la barre du milliard d’écoutes, à savoir “Under the Bridge”, “Californication”, “Snow (Hey Oh)” et “Can’t Stop”. Une histoire folle que les fans pourront bientôt (re)découvrir sur grand écran. En effet, un biopic centré autour d’Anthony Kiedis, l’emblématique leader des Red Hot Chili Peppers, va bientôt voir le jour.

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Un portrait incroyablement franc”

Selon nos confrères de Deadline, Universal Pictures a obtenu les droits de “Scar Tissue”, l’autobiographie d’Anthony Kiedis sortie en 2004 et nommée d’après l’un des tubes du groupe, dans le but d’en faire un biopic, actuellement en cours de développement. Dans ce livre, l’interprète de “Black Summer” n’élude rien de sa vie, de sa relation tumultueuse avec son père, à la carrière mouvementée des Red Hot Chili Peppers, en passant par sa passion pour la musique, ses addictions à la drogue et son lien fort avec le bassiste Flea. Universal Pictures promet d’ailleurs que cette adaptation cinématographique sera « un portrait incroyablement franc d’un artiste, addict et leader ». Ce biopic sera produit par Anthony Kiedis lui-même, ainsi que le manager Guy Oseary et le Brian Grazer (“8 Mile”, “Apollo 13”).

A LIRE – “Je regrette de l’avoir fait” : cet album que les Red Hot Chili Peppers détestent

En 2016, Anthony Kiedis avouait au Sun regretter l’écriture du livre : « J’ai regretté de l’avoir écrit pendant un moment car il causait une certaine douleur. Mais ensuite, j’ai commencé à voir se répercuter le positif au long terme. Les gens le lisaient dans les hôpitaux, les prisons et les écoles et cela avait un effet positif. J’ai réalisé que l’intérêt d’écrire ce livre n’était pas pour moi, mais de montrer que quelqu’un peut descendre bien bas et remonter haut et avoir une vie productive, heureuse et intéressante ». Et l’interprète de “Give It Away” de conclure : « Beaucoup de gens viennent me voir pour me dire que leurs enfants l’ont lu et se sont ressaisis grâce à lui ».

You May Also Like

More From Author