Un contrat à l’externe de 109 000$ pour «coordonner» l’ouverture des maisons des aînés

Le ministère de la Santé a octroyé un contrat de 109 000 $ à une consultante externe afin qu’elle assure « la coordination et le suivi » de son plan d’action visant l’ouverture des 46 maisons des aînés promises par le gouvernement Legault

Affiché en tout début d’année, le contrat a été conclu de gré à gré avec une ancienne gestionnaire du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Sophie Barsetti. Il se termine « selon le premier terme atteint parmi les suivants, soit l’atteinte du montant maximum prévu au contrat ou le 31 décembre 2024 », a précisé le ministère au Devoir

Mme Barsetti  « collabore » notamment « à la coordination et au suivi du plan d’action ministériel permettant l’ouverture de 46 [maisons des aînés et alternatives] au Québec », a poursuivi la porte-parole du ministère, Marie-Pierre Blier. Le Devoir faisait état la semaine dernière de retards de livraison dans ces ressources d’hébergement, dont la quasi-totalité a encore des chambres vides.

Interrogée pour savoir pourquoi le ministère ne confiait pas cette tâche à l’interne, Mme Blier a répondu que « le ministère s’assure d’aller chercher les expertises spécifiques complémentaires à celles détenues par le personnel ministériel ». Le but ? « Mener à bien l’ensemble des livrables du projet et assurer un transfert des connaissances au sein des équipes ministérielles dédiées au projet ». 

Mme Barsetti a été à l’emploi du CIUSSS de la Capitale Nationale de 2021 à 2023. Elle a aussi, entre autres, été directrice de l’expérience client au Groupe Champlain, une corporation privée conventionnée qui offre des services d’hébergement et de soins de longue durée aux personnes en perte d’autonomie.

En vertu du contrat qu’elle a obtenu, elle aura notamment pour mission de « réaliser et [de] déployer un plan de pérennisation pour assurer la continuité de la mise en oeuvre des concepts cliniques spécifiques aux [maisons des aînés] une fois les maisons en opération », a écrit Mme Blier. Le contrat qu’elle a obtenu s’inscrit selon le ministère « en continuité » de sa collaboration avec son ex-employeur, le CIUSSS de la Capitale-Nationale. Mme Barsetti pourra donc « mettre à profit sa grande expertise afin de poursuivre son implication auprès de l’équipe ministérielle », a souligné Mme Blier. 

Des maisons pleines… de résidents transférés 

Le Devoir a par ailleurs obtenu des précisions au sujet des deux seules maisons des aînés — sur un total de 17 — qui opèrent à pleine capacité. 

La maison des aînés de Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides, est l’une des deux maisons qui affichent complet. Actuellement, 41 de ses 48 places d’hébergement sont occupées par des résidents « qui proviennent du CHSLD de Mont-Tremblant », a expliqué par courriel la conseillère en communications du CISSS des Laurentides, Valérie Maynard. « La date estimée de réouverture de ce CHSLD est prévue à l’automne 2025 », a-t-elle ajouté. 

Comme l’écrivait Le Devoir en mai, plusieurs régions utilisent les maisons des aînés pour héberger des résidents de CHSLD en rénovation, faute de pouvoir y installer de nouveaux pensionnaires.

L’autre maison des aînés qui n’a pas de chambre vide est celle de Parc-de-la-Montagne, dans le secteur Hull de la Ville de Gatineau. « L’ensemble des résidents transférés du CHSLD Lionel-Émond vers la [maison des aînés] vont demeurer à la [maison des aînés]. Il n’y a pas d’hébergement temporaire. Ils y sont tous de façon permanente et non pour une durée déterminée », a répondu à ce sujet la porte-parole Qérèn Boua. 

En fin de journée jeudi, elle n’avait pas répondu aux questions de suivi soumises par Le Devoir à compter de mardi. Selon nos informations, le déplacement de résidents du CHSLD Lionel-Émond vers la maison des aînés Parc-de-la-Montagne n’a pas permis de libérer de nouvelles places en hébergement de longue durée. Les anciennes chambres seront, au terme de rénovations, plutôt utilisées pour de l’hébergement de courte durée destinées à des personnes en réadaptation.

 Avec Marie-Ève Cousineau

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author