Un outil utilisant l’IA propose d’automatiser les conseils en finance personnelle

Le regain d’intérêt envers l’intelligence artificielle provoqué par la popularité d’outils Web comme ChatGPT se fait sentir jusque dans le secteur bancaire. Avec son outil appelé Sérafin, une jeune pousse de Repentigny propose d’automatiser les conseils en finance personnelle pour aider les internautes à mieux gérer leur argent.

Il s’agit, selon la cofondatrice de Welcome Space Technologies, la société qui a créé Sérafin, du premier assistant numérique intelligent entièrement conçu pour le secteur financier québécois. « Nous avons développé un outil d’IA qui couvre chacun des principaux sujets en finance personnelle qui touchent les Québécois, dit Maly Charbonneau au Devoir. Nous analysons les crédits d’impôt provinciaux et fédéraux, les taux hypothécaires en vigueur, tout ce qui peut aider à combler les lacunes qu’on observe en matière de littératie financière. »

Des lacunes relativement importantes, si on se fie aux résultats d’un sondage effectué plus tôt par Welcome Spaces et qui a mené à la création de Sérafin. Chez les adultes de 18 à 24 ans, environ 40 % des répondants ne semblaient pas comprendre ce que sont des intérêts composés et avaient de la difficulté à différencier un REER d’un CELI, etc. 

Ce manque de littératie financière « est inquiétant », indique Maly Charbonneau. « Quand on a vu les résultats, on a reçu ça comme un signal d’alarme. C’est quand même la génération montante ! »

Ce sont eux qui vont avoir dans un avenir proche un premier emploi, une première hypothèque, un premier enfant, et cela aura un effet durable sur leurs finances personnelles.

CELI ou REER ?

Sérafin est avant tout un outil de marketing dont l’objectif est d’attirer les internautes et de les mettre en relation éventuellement avec des professionnels des finances personnelles. Il a été créé par trois entrepreneurs, dont deux comptables professionnels agréés (CPA), à partir de consultations avec plusieurs autres experts.

L’outil Web prend la forme d’une fenêtre de clavardage animée par une IA générative dérivée de GPT, le modèle de langage de la société américaine OpenAI qui anime également l’application ChatGPT. 

Selon ses créateurs, il peut répondre à des questions financières simples pour aider ses utilisateurs à déterminer, par exemple, s’il est plus sage pour eux d’investir dans un CELI ou dans un REER. Pour conseiller ses utilisateurs, Sérafin posera quelques questions sur leur situation financière. Si la question dépasse ses compétences, il redirigera les gens vers le bon professionnel, promet-on.

« Il n’aide pas à remplir sa déclaration de revenus, mais il peut donner une idée des bons moyens pour éviter de payer trop d’impôts, à partir de données financières personnelles », indique Maly Charbonneau, qui assure que le processus est sûr. « Notre gestion des données est surveillée de près par la firme Deloitte, comme elle le serait si on était une banque. »

Déjà, l’outil mis en ligne à la fin janvier attire son lot de curieux. L’accès est gratuit. Les gens s’informent notamment sur leurs placements, sur leur situation hypothécaire, sur l’impôt, etc. Welcome Spaces génère ensuite des revenus en dirigeant les internautes vers des professionnels qui lui remettent une redevance par la suite, une pratique courante dans le secteur du conseil financier.

Comme les données utilisées par Sérafin sont triées sur le volet par ses créateurs, les réponses qu’il fournit sont plus susceptibles d’être pertinentes que celles qu’on trouve ailleurs sur Internet, explique Maly Charbonneau.

« Notre entreprise est née de la pandémie, du besoin d’aider les gens dans leurs finances personnelles, dit-elle. On a vu que les gens avaient beaucoup de questions, qu’ils posaient à Google, qu’ils cherchaient sur des sites gouvernementaux pas toujours clairs ou qui ne sont pas adaptés à notre situation. »

« Là, les gens obtiennent une information vérifiée, mieux structurée que ce que Google ou Facebook va leur donner. »

À voir en vidéo

You May Also Like

More From Author